fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Soumettre un article
Voir le blog
Jonathan Henault

Le guide complet de la rédaction SEO en 2020

98
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
Cet article est en Français
Jonathan Henault
Cet article est en Français
Le guide complet de la rédaction SEO en 2020

Ce guide vous aidera à créer du contenu utile à la fois pour les gens et les moteurs de recherche.

Le job d’un rédacteur a toujours été difficile : créer un texte attrayant qui à la fois présente la valeur d’une activité commerciale ou d’un produit, instaure la confiance, impressionne les clients potentiels et transforme les lecteurs en acheteurs.

Avec l’arrivée de l’ère numérique, ce travail a acquis une nouvelle dimension critique : l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). D’où le besoin de rédaction SEO, sans quoi :

  • Votre contenu ne s’affichera pas pour les mots clés cibles.

  • Vous ne pourrez pas transformer les visiteurs en acheteurs.

Personne ne naît rédacteur SEO ; c’est une compétence que vous pouvez acquérir et perfectionner. Ce guide complet de rédaction SEO vous accompagnera tout le long du processus, de la recherche des mots clés à l’écriture d’un texte engageant et optimisé.

Qu’est-ce que la rédaction SEO ?

La rédaction SEO consiste à trouver l’équilibre parfait entre un contenu qui engage (et persuade) les utilisateurs, et un contenu bien classé par Google pour vos mots clés cibles.

D’un côté, vos lecteurs doivent adorer le contenu que vous avez créé : il doit être pertinent et attrayant. De l’autre, Google doit comprendre de quoi parle ce texte, quelles informations seront fournies à leurs utilisateurs, et s’il offre des informations meilleures ou moins bonnes que les sites de vos concurrents.

En utilisant avec succès la rédaction SEO, vous pouvez :

  • Mieux vous classer sur les SERP.

  • Attirer du trafic qualifié (et pas n’importe quel trafic).

  • Susciter l’engagement des lecteurs et instaurer la confiance.

  • Convaincre les lecteurs d’agir et/ou convertir.

Selon une étude conjointe de SEMrush et CMI, le plus grand défi pour les rédacteurs consiste à trouver un équilibre entre l’élément créatif et l’optimisation pour les moteurs de recherche.

Les challenges du rédacteur de contenu Les challenges du rédacteur de contenu - SEMrush

Examinons d’abord en quoi la rédaction SEO est différente de la bonne vieille rédaction.

Un rédacteur est considéré traditionnellement comme un créateur professionnel qui sait comment écrire pour plaire à l’audience cible et motiver l’engagement des utilisateurs. Le texte qu’il rédige est supposé persuader le client d’exécuter l’action qu’on attend de lui (se rendre à la boutique, s’inscrire pour un cours, etc.). 

Les rédacteurs SEO adaptent cette compétence au contenu en ligne. Mais ils prennent aussi en compte le fonctionnement de Google, le type de texte qui obtient des clics/partages et satisfait l’intention de l’utilisateur, et les mots clés qu’ils doivent insérer dans leur texte.

Rédaction SEO contre rédaction de contenu

Il est possible aussi que vous confondiez deux termes : la rédaction de contenu et la rédaction SEO. Tous deux ont à voir avec le placement de mots sur une page web. Pourtant, ils sont intrinsèquement différents du fait de leur objectif.

La rédaction de contenu a pour principal objectif d’attirer du trafic organique des moteurs de recherche. Le rôle d’un rédacteur de contenu consiste principalement à fournir du contenu de qualité destiné à des profils d’acheteur. 

La rédaction SEO doit également être « vendeuse » pour votre produit et votre marque, mais aussi pousser ce trafic plus loin dans le funnel marketing.

Pourquoi la rédaction SEO est-elle importante ?

Quand elle est réussie, la rédaction SEO peut devenir un moteur pour vos efforts de marketing numérique. Elle peut vous aider à :

  • Obtenir de meilleurs classements pour les bons termes (mots clés cibles).

  • Vous assurer que les lecteurs accomplissent l’action désirée (télécharger votre appli, s’inscrire à votre podcast, etc.)

  • Elle doit créer un contenu et une structure de maillage interne pour votre site. 

La rédaction SEO contient certains éléments clés nécessaires au succès du marketing. Elle assure que :

  • Votre texte est axé sur l’intention de l’utilisateur et contient les bons mots clés pour chacune de vos audiences cibles (SEO)

  • Il ajoute du contenu engageant à ce mélange (rédaction).

  • Il conduit le lecteur à effectuer la bonne action (call-to-action -> $$$).

19 conseils de rédaction SEO

Comme on l’a dit plus haut, la rédaction SEO n’est pas une compétence innée. Une formation dans la rédaction et dans le SEO vous aidera à vous perfectionner dans ce domaine et, avec beaucoup d’expérience dans les échecs comme dans les succès, vous serez en mesure de comprendre ce qui rend votre texte efficace pour remplir vos objectifs commerciaux.

Passons en revue quelques conseils que vous pouvez employer pour perfectionner autant que possible votre rédaction SEO.

1. Ayez une bonne approche dans la recherche de mots clés

Les 3 premiers résultats de recherche reçoivent plus de 66% de tous les clics, et comme attirer du trafic qualifié est un des objectifs de la rédaction SEO, la plupart des rédacteurs essayent de placer leur contenu dans le top 3 des positions. Bien cibler les bons mots clés, tout en gardant l’intention de recherche à l’esprit, vous aidera à y parvenir.

Ce qu’il ne faut pas faire :

Google ayant des algorithmes intelligents, si vous pensez pouvoir « tromper » le système », vous vous trompez grandement. Les jours où l’on pouvait pratiquer le « bourrage de mots clés », c’est-à-dire répéter sans problème un mot clé cible à travers le texte, sont bel et bien terminés. Exemple de bourrage de mots clés de Google. Exemple de bourrage de mots clés de Google.

2. Trouvez les bons mots clés

Quels mots clés les plus pertinents votre texte devrait-il cibler ?

Vous ne devriez pas essayer de deviner les bons mots clés : c’est une des parties les plus techniques et les plus axées sur les données de la rédaction SEO. Utilisez un logiciel en ligne pour effectuer la recherche de mots clés. Voici comment le processus entier peut être exécuté avec SEMrush.

Obtenez une vue d’ensemble de votre mot clé cible

Image issue de Vue d’ensemble des mots clés de SEMrush (Nespresso)
Vue d’ensemble des mots clés de SEMrush vous donne des informations générales sur votre mot clé « racine » (votre terme de recherche primaire). Assurez-vous de vérifier le volume de recherche général (le nombre moyen de recherches mensuelles pour le mot clé) et la difficulté de mot clé (qui indique la difficulté qu’il y aurait à se classer sur la première page de Google pour le mot clé).

Trouvez des mots clés sémantiquement associés pour enrichir votre texte.

Cibler plusieurs mots clés et entités associés avec un seul contenu vous aidera à atteindre une audience plus large (tout en étant qualifiée). Et avec l’outil Keyword Magic Tool, vous pouvez créer une liste de termes que votre texte devrait cibler en plus de votre mot clé « racine ». C’est un outil puissant pour une analyse de mots clés complète.

Image issue de Keyword Magic Tool (Nespresso) Image issue de Keyword Magic Tool (Nespresso)

En entrant votre mot clé primaire, vous obtiendrez une liste de mots clés de longue traîne associés. Faites jouer les filtres et regroupez les mots clés par volume de recherche, difficulté de mot clé, ou d’autres métriques.

Créez une liste de mots clés que votre texte devrait contenir.

Dans la liste de mots clés associés, choisissez-en quelques-uns relativement faciles à cibler, mais avec des volumes de recherche solides. 

Conseil pro : il peut être plus facile de se classer pour les mots clés de longue traîne ; en plus, ils aident à répondre à l’intention de recherche. C’est cette liste maîtresse de mots clés que vous devriez avoir à l’esprit quand vous rédigez votre texte.

3. Enrichissez votre recherche de mots clés avec des questions associées

Les moteurs de recherche sont maintenant essentiellement des moteurs de réponses. Près de deux tiers des gens entre 25-49 ans utilisent des appareils vocaux tous les jours. Selon Google, 41% des gens utilisant les fonctionnalités vocales admettent parler à leurs appareils comme si c’étaient des humains. Il est donc judicieux d’incorporer cette tendance dans votre stratégie de rédaction SEO en utilisant des mots clés basés sur des questions.

Autres questions posées sur Google Autres questions posées sur Google

Des ressources comme People Also Ask (Autres questions posées) sur Google, AlsoAsked.com, et des forums comme Quora ou Reddit peuvent être d’excellents points de départ pour découvrir quelles questions surgissent autour de votre sujet.

Et l’outil Topic Research de SEMrush fournit des titres et des questions basés sur vos mots clés. Les utilisateurs obtiendront aussi :

  • Thèmes secondaires

  • Recherches associées

Image de l’outil Topic Research (Capsules Nespresso - Questions) Image de l’outil Topic Research (Capsules Nespresso - Questions)

Une fois que vous avez identifié quelles sont les questions les plus fréquemment posées, ajoutez-en (utilisez la formulation exacte pour ces questions) dans votre texte et fournissez des réponses complètes.

4. Identifiez et cartographiez l’intention de recherche

Chaque page web, ainsi que le contenu qui est placé dessus, doit se concentrer sur l’intention de l’utilisateur. Votre contenu variera en fonction du stade du parcours client auquel se trouve le lecteur. Et il devrait en aller de même pour vos mots clés.

Parcours client Image issue du Guide sur les stratégies de Content Marketing en 2019 

En identifiant la raison qui fait qu’un utilisateur a tapé votre mot clé cible dans les moteurs de recherche, vous découvrirez « l’intention de recherche ».

Il y a trois types de recherches d’intention :

  1. Intention informationnelle : Les utilisateurs veulent trouver plus d’informations sur un sujet, produit ou secteur particulier. Exemple : « meilleures machines à café ».

  2. Intention navigationnelle : Les utilisateurs ont l’intention de visiter une page ou un site particulier. Exemple : « types machines à café Nespresso ». 

  3. Intention commerciale : Les utilisateurs ont l’intention d’acheter un produit/service. Exemple : « acheter une nouvelle machine à café Nespresso ». 

Votre texte doit cibler les mots clés qui correspondent étroitement à l’intention de recherche de l’utilisateur.

5. Regroupez correctement vos mots clés

Quand vous savez que chaque contenu doit cibler une certaine intention de recherche, vous pouvez créer une matrice stratégique de mots clés.

Cette matrice doit comporter :

  • Une liste de mots clés que vous avez l’intention de cibler avec votre site web.

  • Le nombre de pages nécessaires par mot clé pour s’occuper d’un client à chaque stade de l’intention de recherche. 

  • Une liste de pages web à créer ou mettre à jour pour avoir une stratégie globale de mots clés et de contenu. 

6. Optimisez comme le font vos concurrents (mais en mieux) 

Une fois que vous avez votre liste de mots clés, commencez à examiner les pages bien classées sur les SERP de Google pour vos mots clés.

  • Entrez votre mot clé primaire dans la barre de recherche, et examinez le top 10 des résultats de recherche pour identifier ce que ces pages ont en commun.

  • Ensuite, faites des recherches et découvrez quels sites web se classent le plus haut pour vos mots clés et rassemblez des idées d’optimisation et de rédaction en vous inspirant de vos meilleurs concurrents. 

En utilisant le rapport Recherche organique de SEMrush (assurez-vous de sélectionner l’option URL), vous pouvez voir que les mots clés suivants apportent du trafic à cette page :

Image issue du rapport Recherche organique Image issue du rapport Recherche organiqueAffichez ce rapport pour voir tous les mots clés organiques. Vous pouvez ensuite choisir ceux que vous souhaitez cibler (assurez-vous de regarder d’abord les mots clés de volume élevé et faible difficulté) avec votre texte et envoyez-les sur Keyword Manager pour conserver un suivi de vos choix. 

Lancez ce rapport pour certaines de vos pages les plus compétitives et réitérez le processus. À la fin, vous aurez une excellente liste de mots clés à cibler avec votre contenu. Vous pouvez désormais commencer à rédiger et optimiser votre texte pour dépasser vos concurrents.

7. Créez un title parfaitement optimisé

La première chose que les lecteurs voient quand ils regardent les pages de résultats de Google (SERP) est le title de la page (il devrait correspondre au titre de votre texte).

title bien optimisé title bien optimisé

Vous voulez que le title soit attrayant et offre au lecteur les informations dont il a besoin : cela encourage les clics.

Un title bien optimisé peut :

  • Booster votre taux de clics organique (CTR).

  • Augmenter vos vues de pages.

  • Améliorer vos classements.

Le title doit aider à la fois les gens et les moteurs de recherche à déterminer le sujet de votre texte et les informations qu’ils trouveront sur votre page.

Il y a deux aspects de la rédaction du title que nous devons couvrir : les titles pour le SEO et les titles pour les lecteurs.

Créer le title parfait pour le SEO

  1. La longueur idéale du title est de 55-60 caractères, et il doit avoir une limite de 600 pixels en largeur. 

  2. Votre title doit inclure votre mot clé, et il est préférable de le placer vers le début de la balise title.

  3. Le message de votre title doit correspondre précisément au contenu de votre texte. Si votre title n’est pas pertinent par rapport à ce que vous dites sur la page, les utilisateurs rebondiront et quitteront la page. Cette réaction indiquera alors à Google que vous ne fournissez pas de contenu pertinent à vos utilisateurs, ce qui peut, à son tour, affecter vos classements.

  4. N’abusez pas du même mot clé, car cela sera considéré comme du bourrage de mots clés, ce qui va à l’encontre des consignes de Google.

Créer le title parfait pour le lecteur

Assurez-vous que votre title donne envie de cliquer aux lecteurs. Semrush a sorti récemment une étude sur le contenu et a réparti les balises H1 (habituellement, les titles des articles) en cinq groupes : questions, guides, listes, articles « how-to », et autre, afin de déterminer lesquels étaient les plus performants. 

Nous avons trouvé que les articles avec des titres suggérant une liste obtiennent 2 fois plus de trafic et 2 fois plus de partages que les autres types de titres.

Le guide complet de la rédaction SEO en 2020. Image 9

  •  Utiliser des nombres peut vous favoriser — cela peut booster à la fois votre CTR et le nombre de partages sur les réseaux sociaux. Exemple : 10 façons de créer le parfait title.
  • Hubspot affirme que les titres avec des clarifications entre crochets, comme [interview], [vidéo], [2020], sont 38% plus performants que les titres sans clarification, ce qui pourrait indiquer que les lecteurs aiment avoir une vue d’ensemble de ce qu’ils vont obtenir après avoir cliqué.

  • Assurez-vous que le title ne dépasse pas 600 pixels en largeur afin que les lecteurs puissent le voir en entier (sinon, Google le tronque).

  • Utilisez des mots renvoyant à une action efficace, qui aideront les lecteurs à comprendre le bénéfice qu’ils peuvent tirer de cette page (apprenez, prenez, boostez, améliorez, etc.).

  • Utilisez des mots forts et des déclencheurs émotionnels pour attirer l’attention et susciter l’intérêt.

L'outil SEMrush Keyword Magic

Tout ce qu'il vous faut pour la recherche de mots clés !

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

8. Quatre façons de créer une structure pour le texte de chaque page

Que vous créiez une page commerciale ou un post de blog, concevoir une structure parfaite est essentiel. Pour créer une structure de contenu ayant du sens aussi bien pour les humains que pour les moteurs de recherche, vous pouvez suivre ces étapes :

Créez une vue d’ensemble de votre sujet et de vos thèmes secondaires.

Pour cela, gardez à l’esprit quelques points de votre précédente recherche : 

  • Vos mots clés cibles.

  • Comment le contenu est structuré dans les pages les mieux classées.

  • Les requêtes et les questions des utilisateurs. 

En vous appuyant sur ces points, vous obtiendrez votre liste de thèmes secondaires à couvrir dans votre texte.

Liez les thèmes secondaires entre eux

Combinez certains des thèmes secondaires que vous avez identifiés ; cela vous aidera à voir combien d’axes clés votre texte doit inclure.

Placez vos thèmes secondaires dans un ordre cohérent

Tout ce qu’il reste à faire, c’est de placer ces thèmes secondaires dans un ordre logique : vous formerez ainsi la charpente de votre texte, et vous pourrez développer chaque thème secondaire sans plus devoir vous soucier de la logique et de la cohérence de votre structure.

Exemple :

  • Machines à café

  • Machines à café à portion individuelle

  • Nespresso

  • Keurig

  • Avis

Utilisez des titres et des sous-titres

Une fois que votre structure est déterminée, n’oubliez pas qu’elle doit guider aussi bien les utilisateurs que les moteurs de recherche à travers votre contenu de la manière la plus fluide possible.

La clarté des titres est essentielle pour les lecteurs et les robots d’exploration. Chaque nouveau point dans votre texte doit être exprimé par un titre H2, H3, ou H4. Et essayez aussi d’incorporer vos mots clés cibles dans vos titres.

Balisages H1 H2 Balisages <H1> <H2>

Conseil bonus : « Chargez » les informations clés dans votre titre et vos sous-titres.

L’étude du suivi des yeux de Nielsen Norman Group a révélé que les utilisateurs lisaient selon un motif en F : 

L’étude du suivi des yeux de Nielsen Norman Group L’étude du suivi des yeux de Nielsen Norman Group

Cette illustration montre que si vous utilisez vos mots clés cibles dans vos titres et sous-titres, les lecteurs (et le moteur de recherche) navigueront facilement sur votre page.

9. Écrivez des introductions qui subjuguent votre audience

Avec un title intrigant et bien optimisé qui répond aux besoins des utilisateurs, les gens ont tendance à cliquer et visiter votre page.

Mais après ? Vous devez « accrocher » les gens et faire en sorte qu’ils continuent à lire en leur offrant une ouverture forte. Vous n’avez pas beaucoup de temps pour les convaincre de rester, donc révélez :

  • Ce que le lecteur va gagner.

  • À quelles questions vous allez répondre.

  • Comment le contenu les aidera ou fournira une solution. 

  • Pourquoi ils devraient continuer à lire.

Maintenez l’engagement des lecteurs :

  • En divertissant — l’humour bon enfant est apprécié. 

  • en créant un lien émotionnel. 

  • En donnant à entendre la voix de votre marque et en exposant les valeurs fondamentales de votre entreprise.

  • En vous appuyant sur les sentiments FOMO (Fear of Missing Out, la peur de rater quelque chose) — À côté de quoi pourraient-ils passer ou que pourrait-il arriver s’ils n’agissent pas rapidement ?

Ce qu’il faut éviter :

  • Les introductions trop verbeuses, qui prennent trop de temps pour aller à l’essentiel.

  • Les introductions qui expliquent pourquoi vous êtes formidable (les lecteurs s’en moquent ; ils ont besoin d’une réponse à leur requête).

  • Vendre : vous vendez en fournissant des informations, non pas en poussant à l’achat dès le début.

10. Concentrez-vous sur le flux de contenu

Joseph Sugarman, un des meilleurs rédacteurs de tous les temps, a dit un jour :

« Vos lecteurs devraient se sentir obligés de lire votre texte au point de ne pouvoir s’arrêter avant la fin, comme s’ils dévalaient une pente glissante. »

Votre texte doit entraîner les lecteurs à aller toujours plus bas sur la page, en suscitant des questions et en y répondant, en les dissuadant de rebondir ailleurs. 

Comment y parvenir ? Ce sujet exigerait un guide à part, car il y a beaucoup de techniques à employer. En principe, votre structure devrait vous aider :

Inscivez la charpente de votre texte sur la page -> Commencez à développer chaque thème secondaire -> Construisez des ponts pour fluidifier entre les sections.

Gary Illyes, de Google, a affirmé à Pubcon Austin en 2020 que le flux et la lisibilité étaient importants pour les classements. Ce qui nous conduit au point suivant.

11. Améliorez la lisibilité

Un autre aspect important de la rédaction SEO consiste à s’assurer que votre texte est lisible. Si votre vocabulaire est trop évolué ou le niveau de lecture trop avancé, vous perdrez des visiteurs. La moitié de la population des États-Unis a un niveau de lecture inférieur au 8th grade (équivalent de la quatrième en France).

niveau de lecture inférieur pour les américains La moitié de la population américaine a un niveau de lecture inférieur à l'équivalent de notre 4ème

Ce n’est pas qu’ils soient incapables de lire un texte plus complexe ; ils choisissent seulement de ne pas le faire (en particulier en ligne). Cela signifie que votre texte ne sera pas partagé, liké, et n’entraînera pas de conversions s’il est trop difficile pour certaines audiences. Vous devez connaître votre audience.

Les professionnels n’accepteront pas un niveau de lecture de cinquième ou quatrième s’ils recherchent des services : vous devez gagner leur confiance en ayant l’air professionnel. Ainsi, pour une audience plus éduquée et professionnelle, on peut aller jusqu’au niveau de la terminale.

  • Créez des titres qu’on peut survoler, qui informent sans être lus

Les lecteurs survolent souvent avant de lire. Assurez-vous que vos titres informent le lecteur de ce qu’il va gagner à lire les paragraphes individuels ou la page entière. Quand vous pensez à l’intention de recherche et aux réponses dont les gens ont besoin, vous pouvez inclure ces réponses dans vos titres, et développer ensuite dans les paragraphes suivants. 

  • Créez des paragraphes clairs et informatifs 

Comme pour les titres, les lecteurs aiment survoler rapidement les paragraphes pour trouver les informations dont ils ont besoin. Les immenses murs de texte sont décourageants et difficiles à survoler. Utilisez des paragraphes courts qui commencent par le message clé, et ajoutez quelques phrases pour développer ce point. Plus vous laisserez d’espace blanc, meilleure sera l’expérience utilisateur.

  • Utilisez des listes à puces et des listes numérotées 

Ces techniques vous aident à guider le lecteur à travers votre texte sans lui demander trop d’efforts pour trouver les informations dont il a besoin : elles peuvent être survolées, ce qui est un plus.

  • Écrivez des phrases courtes 

Avec des phrases plus courtes, vous facilitez encore la tâche du lecteur, et votre message est plus aisément assimilable. L’extension SEO Writing Assistant de SEMrush peut analyser automatiquement votre mot clé cible et suggérer le meilleur taux de lisibilité pour votre texte (en se basant sur vos meilleurs rivaux).

Il analysera la lisibilité de votre texte et suggérera des améliorations (il indiquera les phrases trop longues, par exemple). Il fournira aussi des informations du point de vue de l’originalité, l’optimisation SEO, et la cohérence de votre ton de voix.

SEMrush Writting Assistant

  • Simplifiez votre vocabulaire 

Assurez-vous de limiter l’usage des mots trop difficiles à lire. D’un autre côté, vous pouvez aussi éduquer vos lecteurs sur votre secteur ou les termes de votre marque, mais vous devez expliquer ce qu’ils veulent dire et rendre l’explication aussi simple que possible.

  • Évitez les répétitions

Il vaut mieux éviter d’utiliser trop souvent vos mots clés principaux ; cela rend le contenu difficile à lire. Utilisez votre liste de mots clés associés pour éviter les répétitions (et pour améliorer votre SEO, bien sûr). Cela s’applique également aux titres.

12. La rédaction SEO ne se limite pas aux mots

Une image vaut mille mots. 

Alors, utilisez des visuels sur votre page : vidéos, images, graphiques, infographies, etc. En 2019, 74% des spécialistes de marketing ont utilisé des visuels dans plus de 70% de leur contenu. Et s’ils le font, c’est parce que ça marche.

Les vidéos, les images informatives, les graphiques et les infographies peuvent augmenter le temps qu’un lecteur passe sur la page et l’inciter à partager le visuel sur les médias sociaux. Cette stratégie peut augmenter la portée de votre contenu, et le média, s’il est bien optimisé, peut être utilisé dans les SERP de Google.

13. Tenez-vous-en à l’essentiel

Essayez de vous en tenir à l’essence de votre message clé et ne vous lancez pas dans de longues discussions autour de votre idée. La clarté et la concision sont les clés d’une bonne lisibilité et d’une bonne expérience utilisateur. 

Les gens ont besoin de réponses rapides. Un contenu trop verbeux déconcentrera vos lecteurs, et enverra des signaux d’engagement utilisateur négatifs à Google.

L’objectif final de toute tâche de rédacteur SEO est de créer une page pertinente pour un mot clé donné en se fondant sur l’intention de recherche de l’utilisateur.

Écrire pour les lecteurs c’est parler leur langue. Expliquez les sujets et concepts difficiles et employez les mots et expressions qu’ils utilisent. Écrire pour les moteurs de recherche consiste à obtenir des mots clés, des liens, etc. corrects. Le squelette est le SEO et la chair est l’histoire ! 

14. Rédigez un texte qui suscite l’engagement

Selon une autre étude de Nielsen Norman Group, seuls 16% des gens liront votre texte de la première à la dernière ligne, 9 % à peine si votre texte est long et demande plus de 5 minutes d'attention. 

étude de Nielsen Norman Group sur l'attention des lecteurs étude de Nielsen Norman Group sur l'attention des lecteurs

Nous avons expliqué qu’utiliser des images, des phrases plus courtes, des puces et inclure des sous-titres faciles à parcourir constituent de bonnes pratiques de rédaction SEO. Mais vous devez aussi essayer de susciter l’engagement de vos lecteurs et les garder sur votre site le plus longtemps possible. C’est là que l’engagement du texte entre en scène.

Il n’existe pas de règle d’or pour rendre votre texte engageant. Il y a des milliers de techniques, comme le storytelling par exemple. Cependant, il y a une technique qui n’est pas assez exploitée et que les rédacteurs SEO peuvent employer dans leur contenu. C’est une approche de l’engagement qui vient de l’industrie du cinéma : « les boucles ouvertes », ou cliffhangers.

En gros, vous devez mettre au point un élément de suspens au début de votre texte pour éveiller la curiosité de vos lecteurs. Ensuite, attendez un peu avant de le résoudre. Plus vous posez de questions, mieux c’est. C’est ce qui rivera les gens sur leurs sièges et motivera leur engagement.

Mais n’oubliez pas de boucler la boucle !

15. Utilisez des données originales 

Une autre tactique efficace pour susciter l’engagement des lecteurs consiste à partager des données uniques et originales. Cela peut aussi vous aider à générer des backlinks vers votre page, ce qui aura un effet positif sur vos classements.

Mais que faire si vous n’avez de grands ensembles de données à partager ?

  • Vous pouvez effectuer des enquêtes et demander aux clients leurs préférences, style de vie, etc. Ensuite, partagez les résultats de votre sondage. Il y a des chances que les blogueurs et les sites d’actualités écrivant sur votre secteur se réfèrent aux résultats de votre enquête ou les partagent sur les médias sociaux.

  • Examinez les données de vos ventes pour découvrir des tendances. Il est tout particulièrement intéressant d’examiner les temps de crise, quand beaucoup de secteurs connaissent un stress important (négatif or positif). Les rédacteurs dans le secteur apprécieront d’avoir des données internes.

  • Vous pouvez utiliser aussi le contenu généré par les clients. Demandez à vos clients de partager leurs success-stories, avec des statistiques à l’appui, et en détaillant la manière dont votre produit ou service les a aidés à augmenter leurs ventes. Exemple : « Gagnez jusqu’à 80% de temps sur la recherche de mots clés. »

Faites un brainstorming pour trouver les sources de données que votre entreprise a à portée de la main, et commencez à rassembler des données pour votre contenu. Un exemple de data originales que peut proposer SEMrush Un exemple de data originales que peut proposer SEMrush

16. Incluez des liens vers des ressources pertinentes sur le site et hors du site

Quand vous incluez un lien dans votre texte vers une page interne ou externe, vous êtes en accord avec la philosophie de Google qui affirme “qu’il y a toujours plus d’informations qu’on s’imagine.”

Mais pourquoi faire partir les gens de votre page avec des liens internes ou externes ?

  • En pointant vers un contenu externe, vous pouvez construire un climat de confiance autour de votre texte. À chaque fois que vous incluez des statistiques ou vous voulez justifier vos affirmations, pointer vers une source qui fait autorité jouera en votre faveur.

  • En pointant vers un contenu interne, vous pouvez guider les utilisateurs dans leur parcours client et les conduire vers des pages qui convertissent. Vous pouvez aussi pointer vers d’autres contenus qui développent l’idée que vous abordez. Cela montrera que vous êtes une source valable de contenus de qualité, et le lecteur aura tendance à passer plus de temps sur votre site.

Conseil pro : Assurez-vous que le lien externe s’ouvre dans une nouvelle fenêtre pour éviter de distraire et éloigner vos lecteurs. 

17. Incluez des CTA (Call-to-action)

Votre tâche de rédaction SEO a un objectif clair : vous devez attirer les utilisateurs plus loin dans le parcours client. Mais si vous ne leur dites pas où aller ensuite, ils n’iront tout simplement pas.

C’est pourquoi les call-to-actions (CTA) sont un ajout essentiel à votre texte. Mais vous ne pouvez pas vous contenter de placer un bouton où est inscrit « achetez mon service/produit » dans votre texte et espérer des conversions.

Vous vous rappelez ce qu’on a dit de « l’intention de recherche » ? Si les utilisateurs atterrissent sur un de vos textes produits pour une intention informationnelle, insérez un CTA qui les dirigera vers une autre page qui cible des mots clés avec une intention navigationnelle, etc.

Du point de vue de la rédaction, cela améliorera les conversions de votre texte et le ROI de votre contenu. Du point de vue du SEO, vous pouvez améliorer vos vues de page, faire baisser le taux de rebond, et envoyer des signaux d’engagement positifs à Google.

Conseil pro : Insérez plusieurs CTA dans votre texte, car les lecteurs ne liront peut-être pas toute la page. Ajoutez un CTA après quelques paragraphes introductifs, un autre vers le milieu de la page, et un autre à la fin.

18. Optimisez votre meta texte

Les meta descriptions sont supposées donner aux moteurs de recherche et aux lecteurs des informations sur le contenu de votre page. Par conséquent, toutes les métadonnées doivent être optimisées avec des informations qui vont inciter les utilisateurs à cliquer. Si vos métadonnées sont trop longues, Google tronquera votre balise title et votre meta description sur les SERP.

Vous voulez que les lecteurs obtiennent des informations pertinentes sur votre page. Voici quelques directives simples sur l’optimisation de votre meta texte :

  • Comme on l’a dit, la longueur de votre title doit être autour de 60 caractères. Il doit inclure votre mot clé cible et refléter le sujet de la page de manière attrayante.

  • Vous devez aussi penser à votre meta description (le texte affiché sous votre URL). La description devrait contenir environ 156 caractères, ou moins. Alors, faites en sorte que votre description soit concise et convaincante pour encourager les internautes à cliquer et à visiter votre page.

Est-ce que la meta description qui suit vous informe sur les pages ou sème plutôt la confusion ?

Un exemple de mauvaise meta description  Un exemple de mauvaise meta description 

Est-ce que cette meta description explique les avantages de la page ? Laquelle est la plus utile ? 

Un exemple de bonne meta description  Un exemple de bonne meta description 

  • Et n’oubliez pas d’ajouter les balises alt des images (descriptions pour les images que vous utilisez pour votre texte). La recherche d’images sur Google prenant de l’ampleur, tenez compte de cette tendance en ajoutant des descriptions courtes, mais claires, à vos visuels. 

19. Rendez votre contenu partageable sur les médias sociaux

Si vous voulez que votre contenu touche une audience plus large, vous devez faciliter au lecteur le partage de votre texte, d’une image, d’un simple extrait, etc. Voici comment :

  • Ajoutez des boutons de partage sur les médias sociaux à votre site ou aux pages de votre blog.

  • Fournissez une option pour sélectionner quelques lignes de votre texte et les tweeter directement.

  • Utilisez des données authentiques, des visuels originaux, des phrases accrocheuses pour encourager les lecteurs à partager votre message avec leurs followers sur Twitter, Facebook, LinkedIn, etc. 

  • Rendez le partage facile — assurez-vous que le texte et le title qui se chargent sur les partages sont exacts. 

  • Assurez-vous que les images du site soient bien rendues dans les partages sociaux.

Devez-vous embaucher un rédacteur SEO ou tout le monde peut-il le faire ?

Il y a différents types de pages qui ont besoin de rédaction SEO : les pages de destination, les posts de blog, les pages produits, les pages des ventes, etc. Elles ont toutes besoin de différentes sortes de contenu et de différents types de connaissance sur votre activité ou secteur.

Le « contrôle qualité » principal pour un bon rédacteur SEO consiste à déterminer s’il convertit avec succès le trafic en leads et en ventes. Par conséquent, un rédacteur SEO doit connaître les fondamentaux de la conversion : des connaissances de base sur le SEO aux compétences de rédaction permettant de rendre un texte convaincant.

Les propriétaires d’entreprise doivent souvent choisir entre embaucher un rédacteur SEO expérimenté ou former leur équipe de contenu existante. C’est un choix difficile. Examinons quelques arguments pour et contre.

En savoir plus Anatomie d'un article performant : une étude SEMrush Article Yulia Adeeva Les 15 commandements du rédacteur web Article Denis Degioanni

Embaucher des rédacteurs SEO

Tout le monde peut prétendre être un rédacteur SEO, mais tout le monde n’a pas l’expérience et la connaissance du SEO requises pour être performant.

Certaines choses à demander quand vous faites passer un entretien à des rédacteurs SEO :

  • Comment ont-ils découvert le SEO ? 

  • Depuis combien de temps écrivent-ils ? Quel type de contenu rédigent-ils ?

  • Font-ils de la recherche de mots clés ou bien est-elle fournie par le client ? S’ils effectuent la recherche de mots clés, demandez-leur comment.

  • Quel type de questions veulent-ils vous poser ? S’ils vous répondent « aucune », c’est mauvais signe. Ils doivent comprendre votre marque et votre secteur pour faire du bon travail.

  • Peuvent-ils vous donner 10 exemples de contenus bien classés, et peuvent-ils détailler ce qui a contribué à ce classement ? Balises H1, H2, H3 ? Recherche de mots clés ? Balises alt ? Ressources ? Liens ? Schema ? (à quel point s’y connaissent-ils en SEO ?)

  • Attendez de voir s’ils mentionnent l’examen des concurrents ou s’ils vous demandent quels sont les vôtres. Sinon, demandez-leur comment ils effectuent une recherche concurrentielle.

Gérer la rédaction SEO en interne

Voici quelques points à prendre en considération : 

  • Ont-ils beaucoup écrit dans le passé ? Peuvent-ils vous montrer leurs textes ? Vous semblent-ils convaincants ? Le contenu est-il fluide, engageant, vendeur ?

  • Ont-ils de l’expérience dans le SEO ? Combien ?

  • Ce qu’ils ont écrit est-il bien classé ? Peuvent-ils vous le montrer ? Peuvent-ils détailler leur stratégie SEO ?

  • Sont-ils créatifs ? Et sont-ils capables d’apprendre ?

Quand ils ne se sont jamais concentrés sur le classement du contenu auparavant, ils ne représentent peut-être pas le meilleur choix si vous devez obtenir des classements immédiatement. Il est peut-être alors préférable de les laisser tester des pages de contenu et d’observer leur performance, et de les laisser se former auprès d’un des rédacteurs SEO auxquels vous faites appel en ce moment.

Si vous avez quelqu’un de créatif avec de l’expérience dans la rédaction, vous pouvez économiser de l’argent et gagner du temps en lui faisant acquérir de bonnes compétences dans l’optimisation.

Aperçu : L’état du marketing de contenu en 2019 - Rapport de SEMrush

Les stratégies « data-driven », pour lesquelles chaque décision est basée sur l’analyse et l’interprétation des données, deviennent un élément de plus en plus important pour se différencier de la concurrence. Dans ce rapport, nous avons voulu exploiter la puissance des données SEMrush et aider les spécialistes de marketing de contenu partout dans le monde à mieux comprendre leur secteur...

Obtener un PDF gratuit

Notre top 16 des outils de rédaction SEO

En tant que rédacteur SEO, vous avez évidemment de nombreux domaines à couvrir. Vous pouvez donc utiliser les outils suivants pour faciliter beaucoup d’aspects de votre travail :

La boîte à outils SEMrush pour les rédacteurs :

  1. Keyword Magic Tool de SEMrush, pour affiner votre recherche de mots clés et trouver les meilleurs mots clés à cibler avec votre texte.

  2. Topic Research de SEMrush, pour découvrir de nouvelles idées de contenu et dévoiler ce que les gens recherchent autour de votre sujet (thèmes secondaires et questions).

  3. Recherche organique de SEMrush, pour trouver les rivaux les plus performants pour votre sujet afin de vous inspirer d’eux.

  4. SEO Writing Assistant de SEMrush vous aidera à optimiser votre contenu en fonction du top 10 de vos rivaux sur Google. Téléchargez son module complémentaire pour vérifier l’optimisation SEO et l’originalité de votre contenu, et ajuster la lisibilité de votre texte et la cohérence de votre ton de voix à mesure que vous écrivez.

  5. On-Page SEO Checker de SEMrush peut vous aider à paramétrer la surveillance de votre texte après qu’il est publié afin d’obtenir des recommandations SEO pour améliorer vos classements.

D’autres outils utiles pour les écrivains :

  • Google Search Console et Google Analytics pour analyser la performance de vos pages. Déterminez ce qui a fonctionné jusqu’à présent, ce sur quoi vous avez besoin de travailler, et ce qui peut être amélioré en fonction du comportement des utilisateurs sur vos pages.

  • Google Trends pour trouver quels sujets sont tendance et pour effectuer une recherche de mots clés (il donne le volume de la requête de recherche et les mots clés associés à examiner).

  • Grammarly (Antidote) vous aidera à trouver tous les problèmes de grammaire et d’orthographe dans votre texte et à améliorer la clarté et l’engagement de votre contenu.

  • AlsoAsked.com vous montrera les questions posées autour de votre sujet.

  • Typeform/Google Forms peuvent être utilisés pour créer et gérer des enquêtes afin de rassembler des données.

  • Short URL/Bitly pour raccourcir l’URL de votre page, suivre les clics sur des liens, et contrôler la performance dans les partages sur les médias sociaux.

  • Canva vous aidera à créer des images personnalisées, des partages sur les médias sociaux, des animations et des infographies pour votre site, vos articles et vos comptes social media. 

  • Unsplash/Flickr/Pixabay vous aideront à trouver des images de grande qualité et libres de droits.

  • Seomofo pour obtenir une prévisualisation de votre snippet de SERP et l’optimiser. 

  • Google Docs et Google Sheets pour améliorer la collaboration de l’équipe sur le texte et faciliter le suivi du contenu.

Essayez gratuitement pendant 7 jours

SEO, Content Marketing, Social Media... tout SEMrush Guru

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

Récapitulatif

En vous servant des conseils de ce guide, vous pouvez vous rapprocher de l’excellence en matière de rédaction SEO. Mais n’oubliez pas que vous devez impressionner les visiteurs tout en obtenant de bons classements sur les moteurs de recherche : cela demande de la créativité, des connaissances et de l’expérience.

C’est pourquoi les véritables experts de rédaction SEO ne sont pas donnés. Mais leurs connaissances et leur expertise sont une des choses les plus puissantes que vous puissiez utiliser pour mettre en valeur votre activité commerciale !

Jonathan Henault
SEMrush

Employé SEMrush.

Content Marketing Manager pour SEMrush France, Jonathan est l'homme par qui le scandale arrive, mais en prenant son temps. Responsable du blog français sur lequel il publie régulièrement des études et autres articles de vulgarisation plus ou moins sérieux, il aime aussi bien s'entourer. Ecrivez-lui donc si vous voulez participer !
Envoyer des commentaires
Vos commentaires doivent contenir au moins 3 mots (10 caractères).

Nous n'utiliserons cette adresse e-mail que pour répondre à vos commentaires. Politique de confidentialité

Merci pour vos commentaires.