fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Voir le blog
Olivier Amici

Comment bien référencer les images pour le SEO ?

89
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
Olivier Amici
Comment bien référencer les images pour le SEO ?

Le référencement des images qui illustrent et donnent corps à votre site n’a rien d’anecdotique. C’est d’ailleurs un levier SEO puissant, mais souvent méconnu. Balisage, légende, texte alternatif, taille d’images : chaque détail de votre iconographie contribue à la performance de votre vitrine digitale. Tour d’horizon de 8 techniques pour booster le SEO de vos images !

Pourquoi optimiser le référencement de vos images ?

Le référencement des images correspond à l’ensemble des techniques permettant d’indexer et d’optimiser la présence des images d’un site sur les moteurs de recherche.

Un bon référencement naturel des images garantit une meilleure visibilité dans Google Images. Il permet également d’améliorer le classement de vos pages et donc d’augmenter le trafic de votre site.

Il s’agit d’un réel enjeu pour les sites web puisque :

  • 35 % des référenceurs prévoient de travailler leur présence sur les recherches images (SEMrush) ;
  • Google Images représentait 22,6 % du trafic mondial en février 2018 (Sparktoro) ;
  • Sur 65% des pages internet, l’attribut ALT n’est pas présent (SEMrush).

image-20201001155108-1.jpeg La recherche par Google Image a de l'importance : optimisez donc vos images !

De plus, les nouvelles générations sont de plus en plus attirées par la recherche par image : 62 % des internautes de la génération Z l’utilisent (Business Wire).

Mais ils ne sont pas les seuls : 40 % des moins de 44 ans utilisent au moins une fois par mois la recherche par reconnaissance d’image de leur smartphone (SmartInsights). Celle-ci repose sur la comparaison entre la photo prise par l’utilisateur et les images présentes sur les sites, généralement les sites e-commerce.

Les images sont donc des éléments centraux tant pour augmenter le trafic via Google Image que pour booster les ventes.

8 bonnes pratiques pour optimiser le SEO de vos images

On peut classer ces 8 bonnes pratiques en deux catégories :

  • Celles qui sont visibles par l’internaute et qui relèvent donc de l’expérience utilisateur (UX) ;
  • Celles qui sont visibles uniquement par Google et qui s’apparentent davantage à l’optimisation technique du site.

Comment bien référencer les images pour le SEO ?. Image 1

L’expérience utilisateur pour le bon référencement de vos images

1. La balise Title

La balise titre - ou title - est le texte qui s’affiche au survol de l’image : on l’appelle aussi « infobulle », en français. Comme son nom l’indique, il s’agit du titre de l’image, à ne pas confondre avec le nom du fichier image. L’attribut Title est plus utile du point de vue de l’expérience utilisateur, que de celui du SEO.

Néanmoins, l’expérience utilisateur reste très valorisée dans les critères de référencement de Google et donc, en référencement naturel pour les images.

Pour une meilleure optimisation SEO des images, privilégiez une balise title courte et informative. Elle peut également contenir un ou plusieurs mots-clés.

Où l’intégrer ? Elle s’insère directement dans le code HTML, ou se saisit sur votre CMS.

2. La légende

La légende est le petit texte affiché sous l’image. Elle aide l’utilisateur et Google à mieux comprendre le contexte.

Tout comme le titre, elle n’influence pas directement le référencement naturel des images, mais a son importance pour l’expérience utilisateur. Vous l’optimisez davantage en y glissant quelques mots clés, sans compromettre sa fluidité à la lecture.

De son côté, elle s’insère dans le code ou directement dans votre CMS, dans le menu relatif à l’image.

3. Une image en rapport avec le contenu

C’est sans doute évident pour la plupart d’entre vous : l’image doit être en lien avec le contenu textuel de la page (y compris la légende et le titre de l’image). Par exemple, pour une recette de gâteau, l’image associée sera un gâteau et non une pâtisserie.

L’utilisateur et Google ont besoin de comprendre le contenu de la page et le lien entre les éléments qui la composent. Gardez en tête que la cohérence entre les différents éléments d’une page web est l’un des critères les plus recherchés en référencement naturel. On va donc privilégier des images en rapport avec le texte le plus proche.

Optimiser les images pour Google grâce au SEO technique

1. L’attribut ALT

Le texte alternatif ou attribut Alt est une petite phrase décrivant l’image. Son utilité est triple :

  • il permet à Google de savoir avec plus de précision le contenu de l’image ;
  • il permet aux malvoyants de mieux interpréter l’image. En effet, un bon attribut Alt décrit le contenu de l’image et son rapport avec le texte alentour afin que tous puissent saisir l’information supplémentaire apportée par l’image ;
  • il permet de s’assurer qu’un contenu sera écrit en lieu et place de l’image si cette dernière venait à ne pas s’afficher.

L’attribut ALT doit inclure vos mots-clés les plus importants : c’est d’ailleurs l’occasion de travailler votre longue traîne !

Court et précis, ce descriptif s’insère dans le code ou sur votre CMS lors de l’ajout du média.

2. La taille et le poids de l’image

Les critères de classement des pages web par Google sont très nombreux : ceux concernant les Webperf (les performances du site web) sont cités parmi les plus importants.

Ces critères ont trait au temps de chargement de la page, qui est fortement influencé par le poids de la page, et donc des images qui la composent. Celles-ci doivent présenter une taille et un poids maîtrisés.

Indiquez la hauteur (height) et la largeur (width) de votre image directement au moment de l’upload sur votre CMS. Sinon, cette option sera présente au moment de placer l’image sur votre contenu.

La taille de l’image va déterminer la place qu’elle prendra à l’écran et son importance vis-à-vis du texte. Attention à ne pas créer une page contenant trop d’images et peu de texte, souvent perçue comme pauvre en informations !

Par ailleurs, vous pouvez importer les images directement aux dimensions voulues afin de vous épargner ces réglages.

Pour ce qui est du poids, vous pouvez faire appel à des logiciels pour compresser les fichiers images sans diminuer leur qualité :

Le résultat ? Des images optimisées pour les moteurs de recherche photo et une page qui charge plus vite !

image-20201001155108-2.jpeg Compresser ses images via Compressor.io permet d'accélérer le chargement de la page.

3. Le format d’image

Parmi les techniques d’optimisation SEO des images, le format joue un rôle essentiel. En effet, chaque format apporte son lot de points forts et de points faibles.

Petit florilège des incontournables adaptés au web !

  • Le JPEG est conçu pour les photos et images dotées de milliers de couleurs ou de nuances de gris. Préférez ce format pour toutes les images où les déclinaisons de couleurs ont leur importance. En règle générale, cela concerne la plupart des photos, les captures d’écrans, etc. Par contre, il ne gère pas la transparence.
  • Le PNG s’utilise pour les schémas, logos ou images dotées de transparence. Privilégiez ce format pour mettre en lumière des petits détails avec une résolution élevée.
  • Le GIF est le format des images animées. Faites attention au poids de ces fichiers, car ils sont relativement lourds. Vous pouvez toutefois les réduire grâce à l’outil Ezgif, entre autres.

4. Le nom du fichier

Comme pour le texte alternatif, donner un nom optimisé SEO à l’image permet de booster son référencement naturel. Il s’agit là d’indiquer à Google le contenu de votre image.

Contrairement à l’attribut ALT, le nom fait office de titre, d’où la confusion avec la balise Title !

Par exemple, si votre image représente un chat noir, le titre de l’image sera “chat-noir.jpeg”. Grâce à cette optimisation simple, vous augmentez vos chances d’apparaître sur des requêtes comme « chat noir ».

La difficulté repose sur le fait que les images sont souvent renommées automatiquement : il faut donc faire preuve de rigueur et repasser sur chaque image uploadée sur votre CMS. Ainsi, évitez de laisser le nom automatique tel que IMG9027938.jpeg.

On met de côté également les accents et on favorise les tirets du milieu « – » plutôt que l’underscore « _ » pour une meilleure interprétation du nom par Google.

Côté longueur, 2 à 4 mots pertinents en rapport avec l’image suffisent pour l’optimiser.

5. Créer un sitemap pour vos images

Une fois toutes vos images optimisées SEO, Google Search Console vous permet de communiquer un sitemap spécialement pour les images. L’intérêt est ici de favoriser l’apparition des images de la page sur le moteur de recherche Google Image.

Cette fonction n’est pas obligatoire, mais permettra de donner un coup de fouet au référencement des images du site.

Ce sitemap envoie directement à Google les images que vous souhaitez indexer sur son moteur de recherche.

N’hésitez pas à jeter un œil à la procédure officielle mise en place par Google.

image-20201001155108-3.jpeg En suivant cette syntaxe, vous optimisez la présence de vos images sur Google Image.

Les erreurs à éviter pour le bon référencement de vos images

Gardez en tête ces quelques erreurs communes lors de l’optimisation SEO de vos images :

  • Confondre les attributs alt et title : ces deux attributs d’image ont leur importance en SEO, mais n’ont pas le même but, même si les deux répondent, entre autres, au besoin d’améliorer le référencement de l’image par Google ;
  • Inclure des images avec du texte non indexé par Google ;
  • Placer des images dans le header (en-tête du site). Ce dernier est une partie très importante de votre site, il est donc préférable d’y intégrer plutôt vos mots clés principaux.

L’optimisation SEO de vos images est un automatisme à avoir. Si elle prend du temps au départ, elle devient rapidement un jeu d’enfant. Les avantages SEO sont conséquents : meilleur ranking, plus d’engagement et amélioration du taux de conversion.

Pour suivre l’impact de vos efforts, vous pouvez analyser les performances de vos images sur la Search Console de Google.

Olivier Amici
SEMrush

Employé SEMrush.

Je suis en charge du développement marketing pour le marché Français et Francophone, de l’organisation des événements en ligne, des partenariats marketing/éducatifs, de la chaîne YouTube et du blog SEMrush France.
Envoyer des commentaires
Vos commentaires doivent contenir au moins 3 mots (10 caractères).

Nous n'utiliserons cette adresse e-mail que pour répondre à vos commentaires. Politique de confidentialité

Merci pour vos commentaires.