fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Voir le blog
Enrick Pellegrin

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !

98
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
Enrick Pellegrin
Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !

Vous cherchez à améliorer votre référencement sur Google ? Vous avez déjà de nombreuses pages en ligne et vous pensez qu’il serait intéressant d’en rajouter quelques-unes pour cibler de nouveaux mots clés ?

Toutefois, avez-vous pensé à optimiser l’existant pour profiter du travail de rédaction que vous avez déjà fourni ? En effet, vous pouvez améliorer votre référencement en donnant un coup de neuf à vos contenus et ainsi gagner des positions sur vos mots clés principaux.

Dans cet article, je vais vous guider, pas à pas, dans les différentes étapes qui vont vous permettre de profiter de votre contenu existant déjà positionné pour booster considérablement le trafic de votre site, tout en gagnant du temps !

Que représente l’optimisation d’une page web ?

L’optimisation d’une page web consiste à améliorer une page de votre site, déjà en ligne.

Plutôt que de vous focaliser sur la création de nouvelles pages, cette stratégie permet d'exploiter, au maximum, le contenu déjà présent pour en tirer le meilleur profit vis-à-vis de votre business.

Bien entendu, ce n’est pas pour autant que vous devez arrêter le travail de création de contenu. Cette tâche doit se faire en parallèle !

Cette optimisation peut, par exemple, être nécessaire si :

  • Votre page est assez bien positionnée (bas de 1ʳᵉ page et 2ᵉ page)
  • Votre page possède des informations obsolètes ou qui ne sont plus d’actualité (date, outils, etc)
  • Votre page se positionne mal et génère très peu de trafic
  • Votre page se positionne sur un mot clé non adapté
  • Votre page est cannibalisée
  • Votre page est inactive

Pourquoi optimiser une page web ?

Si vous avez encore des doutes sur l’intérêt de l’optimisation SEO pour vos pages en ligne, voici quelques avantages qui devraient vous convaincre :

  • Gain de temps : La rédaction demande du temps. Il est donc fort possible que vous, ou votre rédacteur, ayez passé du temps à écrire vos pages. Et c’est dommage de voir que ce travail investi n’est pas rentable ! L’optimisation permet de mieux positionner vos contenus pour leur apporter plus d’intérêt.
  • Meilleure qualité du site : En référencement, chaque page a un impact sur le reste de votre site. Si vous comptez de nombreuses pages mieux positionnées, vous améliorez la santé générale de votre site !
  • Boost du trafic et du chiffre d’affaires : En optimisant votre contenu, vous améliorez vos positions. Et si vous grimpez dans les moteurs de recherche, cela signifie que vous allez attirer davantage de trafic sur votre site et potentiellement, générer plus de chiffre d’affaires.
  • Augmentation du crawl : En travaillant efficacement vos pages et en les améliorant, les robots passeront davantage de temps sur vos URLs populaires et bien positionnées.
  • Meilleure expérience utilisateur : Il est toujours agréable, pour l’internaute, de découvrir un article bien construit, avec des contenus riches, une structure cohérente et des informations de qualité.
  • Potentiellement, plus de liens naturels : En vous positionnant plus haut dans les moteurs de recherche, vous allez avoir plus de chances d’acquérir des liens naturels vers votre site. La plupart des auteurs qui citent des sources dans leurs articles récupèrent les articles dans le top 3 des résultats de recherche. En passant de 7ᵉ à 2ᵉ, vous avez donc plus de chances de générer des backlinks grâce au linkbating.

Des résultats concrets

Étant donné qu’une image vaut mille mots, voici quelques exemples de résultats sur des articles optimisés :

  • Article optimisé en décembre 2019

image-20200727115217-1.png

  • Article optimisé en août 2019

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 1

Voici d’autres exemples avec l’outil SEMrush :

  • Article optimisé en septembre 2018

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 2

  • Article optimisé en janvier 2019

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 3

Comment repérer les pages à optimiser ?

Comme vous l’avez vu plus haut, l’optimisation d’un texte peut être nécessaire dans plusieurs cas. Et il est fort possible, si vous avez un ancien site qui possède de nombreuses pages, que vous repériez un grand nombre de contenus à optimiser.

Pour mettre en place vos actions d’optimisation, il va donc falloir prioriser.

Focus : Les pages à fort potentiel positionnées entre la 5ᵉ et 20ᵉ position

Selon moi, une page prioritaire à optimiser est une page qui a déjà fait un bon bout de chemin sur Google.

Dans cet article, je vais donc me focaliser sur les pages qui se positionnent en milieu/bas de 1ʳᵉ page et 2ᵉ page sur le mot clé visé.

L’idée est qu’avec le moins d’effort possible, vous puissiez maximiser les résultats.

En grappillant le Top 20, vous allez gagner des positions et atteindre les meilleurs résultats de la première page Google !

Petit à petit, c’est avec cette méthodologie d’optimisation que vous allez rendre chaque page de votre site intéressante pour vos internautes et pour les robots des moteurs de recherche. Et chaque page travaillée et optimisée améliore la santé globale de votre site !

Je vais maintenant vous expliquer comment repérer les différentes pages à optimiser.

Méthode n°1 : Analytics + Search Console

La méthode manuelle consiste à utiliser l’outil Google Analytics, couplé à celui de la Search Console, pour récolter la position moyenne de vos pages ainsi que le trafic.

Afin de vous éviter les diverses explications et méthodologies écrites, je vous invite à regarder la conférence de Semji lors du E-connect Day 2020, organisée par SEMrush, disponible sur Youtube.

Nicolas Nguyen vous explique, en détail, à 08:50, comment croiser Google Analytics et Google Search Console pour ressortir les pages à fort potentiel.

Cette analyse va vous permettre d'identifier assez facilement les pages qui génèrent du trafic ou du chiffre d’affaires afin de croiser les informations avec les positions sur Google.

Voici un exemple plus concret après le croisement des données Analytics et Search Console :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 4

Par exemple, ici, en filtrant les positions, je peux très rapidement me rendre compte que certaines pages génèrent considérablement plus de trafic avec la même position. Cela signifie que les pages sont positionnées sur des mots clés plus recherchés.

Si j’augmente ma position sur ces requêtes, je vais avoir une bascule plus importante que sur d’autres.

Je vais donc me focaliser, dans un premier temps, sur les pages qui ont généré plus de 1 000 sessions.

Ces informations vont me permettre de définir un ordre de priorité afin de maximiser mon ROI.

Méthode n°2 : SEMrush

Si vous voulez vous simplifier la tâche, vous pouvez également utiliser l’outil d’analyse de domaine de SEMrush.

Très efficace, il vous permettra de trouver rapidement vos positions ! Il vous suffit de rentrer votre nom de domaine et d’indiquer les mots clés entre la 5ᵉ et 20ᵉ position.

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 5

Une fois que vous avez filtré par position, vous pouvez ensuite analyser les données en fonction du volume de recherche, du trafic, du Keyword Difficulty, etc.

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 6

Là aussi, avec ces indicateurs, vous pouvez créer, assez facilement, votre ordre de priorité pour définir les pages à optimiser en premier !

Personnellement, je couple souvent ces 2 méthodes pour avoir une analyse complète.

Les questions à se poser avant de valider votre mot clé cible

Maintenant que vous connaissez les différentes pages de votre site qui sont positionnées entre la position 5 et 20 du moteur de recherche, il va falloir vous poser les bonnes questions par rapport au mot clé cible.

Est-ce que ce mot clé est pertinent à optimiser par rapport au contenu de ma page ?

Vous devez analyser la première page de la SERP pour bien identifier le type de résultats qui s’affiche : fiche produit, page de catégorie, article de blog, page d’accueil, etc.

Si le moteur de recherche met en avant une certaine typologie de pages, vous devez vous y conformer.

Voici un exemple avec la requête “canape angle”.

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 7

Les résultats sont assez parlants. Google attend, sur cette requête, uniquement des sites e-commerce et plus précisément, des pages catégories de boutiques en ligne.

Voici un 2ᵉ exemple avec “comment perdre du poids” :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 8

La typologie de pages est informative. Le moteur de recherche affiche des articles de blog mettant en avant des conseils sur la perte de poids. Une landing page qui présente une solution contre la perte de poids ne pourra pas se positionner efficacement !

En 3ᵉ exemple, voici les résultats pour “location appartement” :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 9

Là aussi, c’est différent. La SERP est constituée de sites qui présentent des annonces localisées par rapport à ma géolocalisation.

Une page type “article de blog” sur la location d’appartements ne se positionnera jamais dans les meilleurs résultats sur cette recherche.

Il est donc important de vérifier que votre page convient aux attentes du moteur de recherche.

Est-ce qu’une autre page de mon site est mieux positionnée sur ce mot clé ?

Il est possible que vous vous trouviez dans un cas de “cannibalisation”. Cela signifie que sur le mot clé intéressant pour votre page, une autre page de votre site se positionne déjà.

Si l’autre page est plus légitime avec une meilleure position, il est préférable de chercher un autre mot clé connexe à cibler afin d’éviter l’auto-concurrence.

Est-ce que ma page a déjà des mots clés positionnés en Top 3 ?

Lors de l’analyse de votre page, il est probable que celle-ci possède déjà des mots clés positionnés dans le Top 3.

  • Cas n°1 : Si ces mots clés appartiennent au même champ lexical et affichent les mêmes résultats dans les SERPs, vous pouvez optimiser votre page.

Exemple :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 10

Imaginons que votre mot clé “ordinateur portable” est positionné en 2ᵉ position et que vous êtes également 8ᵉ sur “PC portable”. Étant donné que la SERP présente quasiment les mêmes résultats, il est intéressant de réaliser un travail d’optimisation !

  • Cas n°2 : Si votre mot clé dans le Top 3 est une requête généraliste avec plus de recherches, et que vous souhaitez travailler un mot clé de longue traine (exemple : “PC portable 16 pouces”), évitez d’optimiser cette page. Vous risquez de perdre votre top position.

Ici, la meilleure solution est de rédiger un autre article / une autre page / une sous-catégorie plus spécifique afin de cibler la longue traîne et mieux répondre à l’intention de recherche.

Exemple :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 11

Dans ce cas, je vais donc plutôt créer d’autres pages catégories ciblées sur la marque “Lumix”, “Appareil photo numérique Sony” ou encore “appareil photo professionnel”.

  • Cas n°3 : Si votre mot clé dans le Top 3 est une requête qui appartient à un autre champ lexical, là aussi, évitez d’optimiser cette page, vous risquez de perdre votre top position. Orientez-vous plutôt vers la création d’une page spécifique.

Exemple :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 12

Dans ce cas, je vais créer une page dédiée aux “soldes d’ordinateurs”.

Ces informations sont, bien entendu, à mettre en place au cas par cas. En fonction de votre site, de votre thématique, de votre mot clé, il est possible que certains éléments doivent être adaptés.

Est-ce que ce mot clé est accessible en termes de concurrence ?

Ici, je parle surtout de la puissance des autres pages positionnées dans la SERP.

Il est intéressant de vérifier le nombre de domaines référents des concurrents positionnés devant vous pour vous faire une idée de la concurrence. Cette analyse vous permet de vérifier si le levier off-site va être nécessaire, et surtout, si vous avez vos chances !

Si on reprend l’exemple ci-dessus, la requête “canape angle”, voici les domaines référents qui pointent vers les pages positionnées :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 13

On peut donc voir que le nombre de RD (Referring Domains) des pages n’est pas si important.

Bien entendu, il faut également analyser le site dans sa globalité. Si l’autorité du site en question est très importante, cela joue sur le positionnement. En revanche, si vous êtes déjà assez bien positionné sur cette requête, c’est que votre site possède une certaine popularité.

Ainsi, ici, en partant du principe que votre site a la puissance pour jouer dans cette SERP, il vous faudra sûrement quelques backlinks. Toutefois, cela reste accessible.

Comment analyser la page et améliorer les éléments SEO ?

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet !

Une fois que vous avez trouvé les pages de votre site à optimiser et votre mot clé cible, il va falloir analyser les différents éléments de votre page pour trouver des pistes d’amélioration.

Sur le plan on-site, plus une page possède de lacunes SEO, plus elle sera facile à booster au niveau des positions !

Pour procéder efficacement, voici les différents points à analyser.

Au niveau de la structure de la page

BALISE TITLE

C’est une des balises clés du SEO on-site.

Le title s’affiche directement dans les SERPs. Ce titre est la toute première chose que l’internaute va voir en tapant votre requête cible dans les résultats de recherche.

Afin d’optimiser votre balise title, vérifiez que le mot clé cible y est bien présent. Sinon, de préférence, rajoutez-le au début.

Il est également fréquent d’avoir une balise title trop courte ou trop longue qui se retrouve tronquée. Là aussi, pour vous assurer d’être affiché correctement dans les résultats de recherche, vous devez atteindre la bonne taille.

Elle est d’environ 65 caractères. Je vous conseille de vous baser sur les pixels, c’est plus précis. La taille idéale est de 500 pixels.

Des outils comme SERP Optimisation Tool vous permettent de voir facilement la taille de votre titre.

Utilisez vraiment tout l’espace qui s’offre à vous pour enrichir la sémantique de votre mot clé principal en évitant, bien entendu, la sur-optimisation. S’il est pertinent d’indiquer votre nom de marque dans le title et qu’il peut inciter au clic car votre notoriété est forte, vous pouvez l’insérer.

En dehors de l’aspect SEO, il est intéressant de jouer sur les éléments qui peuvent inciter au clic.

Les titres sous forme de question, de guide ou encore de liste avec des chiffres sont très pertinents dans les SERPs.

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 14

Exemple d’une balise title optimisée

Avant optimisation :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 15

Après optimisation :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 16

URL

Cette partie est assez sensible puisque votre page est déjà en ligne.

En règle générale, je ne conseille pas de retravailler votre URL. Vous allez devoir mettre en place une redirection 301. Ceci peut occasionner une perte de puissance, surtout si des backlinks pointent vers votre page (sans parler des différents liens internes à changer au sein de votre site).

De plus, le fait d’avoir les mots clés dans l’URL joue un rôle très minime dans le ranking. John Muller l’a annoncé lui-même il y a quelques années.

BALISE META DESCRIPTION

Le texte présent dans la balise meta description ne rentre pas en compte dans les critères de positionnement. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il faut la délaisser !

Elle est un excellent levier pour générer des clics de la part des internautes (CTR).

Si la meta description de votre page est absente ou non optimale pour inciter aux clics, optimisez-la avec un contenu copywrité qui donne envie de cliquer.

Tout comme le title, il y a une taille recommandée. Pour éviter d’être tronqué, rédigez une meta description de 160 caractères maximum ou 920 pixels.

BALISE H1

Autre balise très importante en SEO, la balise H1. À la différence du title, le H1 s’affiche directement sur la page.

Dans le cadre d’une optimisation, votre H1 actuel peut-être trop court ou trop long. Il est également possible qu’il ne mentionne pas votre mot clé principal.

Votre travail va donc être de l’optimiser.

Il est, d’ailleurs, particulièrement intéressant de le différencier du title. Sur de nombreux sites, le title et le H1 sont identiques. Ce qui n’est pas judicieux ! Profitez-en pour diversifier votre sémantique et inclure des mots clés connexes.

Exemple d’une balise H1 optimisée

Avant optimisation :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 17

Après optimisation :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 18

STRUCTURE HN

La mise en forme du contenu est un élément bien trop délaissé sur Internet. Il est très fréquent d’analyser des pages et d’en voir sans balise, avec des sauts de niveaux entre les balises, des balises isolées, etc.

Vous devez donc analyser la structure de votre page et l’optimiser si nécessaire en hiérarchisant efficacement vos différents titres.

Pour m’aider à visualiser cette structure Hn, j’utilise l’extension "Cool Seo Tool".

En un clic, elle m’affiche la structure de la page sur laquelle je me trouve :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 19

Si votre structure est non optimale, améliorez-la. Vous pouvez en profiter pour inclure vos mots clés et renforcer votre sémantique !

Je vous rappelle qu’une structure idéale doit ressembler à ça :

  • Titre 1 (H1)
    • Titre 2 (H2)
    • Titre 2 (H2)
      • Titre 3 (H3)
      • Titre 3 (H3)
    • Titre 2 (H2)

Aucun sous-titre ne doit être isolé. Si vous mettez un sous-titre, c’est qu’il y a obligatoirement une autre partie avec un autre sous-titre.

Exemple d’une structure Hn optimisée

Structure Hn non optimisée :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 20

Ici, on remarque qu’il manque une balise H1, qu’il y a une balise H2 et une H4 isolées, ainsi que des sauts de balises.

Structure Hn optimisée :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 21

À l’inverse, sur cette structure Hn, le contenu est bien hiérarchisé. Chaque balise est à sa place.

BALISES DE MISE EN FORME

Que ce soit pour l’internaute ou les moteurs de recherche, il est également intéressant, lorsque vous optimisez une page, de donner du relief à votre article avec des mots en gras, des éléments soulignés ou en italique ainsi que des passages sous forme de liste.

La plupart des internautes vont lire vos contenus en diagonal. Ces balisages permettent de faire ressortir les informations importantes.

Au niveau SEO, ils vont également apporter une certaine puissance en mettant en exergue certains éléments de votre page.

Les listes à puces sont aussi un excellent moyen de positionner votre contenu en position zéro !

Au niveau du contenu de la page

CHAMP SEMANTIQUE

Il est temps de s’attaquer au cœur de la page, votre contenu !

Dans la plupart des cas, je vais faire une analyse sémantique de l’existant avec des outils comme SEMrush SEO Writing Assistant, Your Text Guru ou encore 1.Fr.

Outil SEMrush SEO Writing Assistant :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 22

Outil YourTextGuru :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 23

Outil 1.FR :

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 24

Ces indices vont vous permettre de travailler votre texte avec un ratio idéal de mots clés qui vous évitent de sur-optimiser ou sous-optimiser votre contenu.

Si vous n’avez aucun outil payant à votre disposition, vous pouvez employer la méthode standard de recherche de mots clés. Les outils, ce n’est pas ce qui manque :

  • AnswerThePublic
  • Ubersuggest
  • Google Trends et les requêtes associées
  • People Also Ask
  • Alyze.info
  • Suggest Machine
  • Et bien d’autres !

Je vous conseille, d’ailleurs, d'éviter l’ajout de mot clé “par-ci, par-là” dans votre texte. La meilleure façon d’optimiser un texte est de retravailler ou ajouter des paragraphes. Cette méthode est beaucoup plus “naturelle”.

L'idée principale, quand vous optimisez votre texte, est de laisser penser aux moteurs de recherche que vous mettez à jour votre contenu. En ajoutant des mots-clés un peu partout dans votre texte, le signal est moins pertinent.

Et si vous vous demandez combien de mots vous devez écrire, je vous invite à lire mon article sur le sujet !

IMAGES / VIDEOS

Lorsque vous analysez votre page, il est possible que vous ayez des images. Sont-elles correctement optimisées pour le référencement naturel ?

Pour optimiser le SEO de vos images, voici une check-list à respecter :

  • Image dans un environnement sémantique adapté
  • Présence d’attribut Alt qui décrit précisément le contenu du visuel
  • Présence, si possible, d’une légende sous l’image
  • Image de bonne qualité et optimisée (j’utilise majoritairement Compress JPEG pour compresser mes visuels)
  • Intégrer, si possible, vos images dans un sitemap
  • Utiliser, si possible, le format WebP

Si vous optimisez votre contenu et qu’aucune image n’est présent dans le corps du texte, il est d’ailleurs intéressant d’illustrer vos différentes parties avec des visuels.

Pensez bien à renommer votre fichier image avant de le télécharger sur votre site pour avoir une URL seo-friendly.

CTA

Il est certain qu’attirer du trafic vers votre page est intéressant pour votre marque, mais si ce trafic ne convertit pas, quel est l’intérêt ?

Lorsque vous optimisez vos pages, profitez-en pour inclure des CTA lorsque c’est adapté.

Au niveau du maillage de la page

LES LIENS INTERNES

Pour apporter de la puissance à votre page, vous devez la rapprocher au maximum de votre page d’accueil (notion de profondeur) et la mailler efficacement depuis d’autres contenus.

Il faut donc analyser son maillage interne.

Cette analyse du maillage interne passe par un crawl du site. Vous pouvez utiliser, par exemple, l’audit de SEMrush, Seolyzer ou encore Screaming Frog.

Les informations que vous allez récolter vont vous permettre de savoir :

  • Si la page possède un seul lien interne
  • Si les liens pointant vers votre page sont cohérents
  • Si vous devez réduire la profondeur de la page
  • Si les ancres des liens sont variées
  • Si vous devez créer des liens depuis d’autres contenus pour renforcer son PageRank

LES LIENS EXTERNES

Dans cette optique d’optimisation, si vous avez des liens sur votre page qui pointent vers l'extérieur, pensez à les analyser pour vérifier s’ils sont toujours “fonctionnels”.

Il arrive, souvent, d’envoyer vers une URL en 301 ou même en 404.

Vous devez donc corriger ces liens pour envoyer l’utilisateur directement vers l’URL finale.

Au niveau du SEO technique

Nous allons maintenant attaquer les données techniques de la page.

LES DONNEES STRUCTUREES

L’utilisation de micro-données permet de faire comprendre aux robots des moteurs de recherche certaines informations sur votre entreprise, votre site, votre page, votre contenu et bien d’autres choses.

Je ne vais pas rentrer dans le détail des données structurées, Jason Barnard a déjà écrit un super article explicatif sur le sujet que je vous invite à découvrir.

En fonction de la page que vous optimisez, il peut être très intéressant d’y intégrer des données structurées !

Ce balisage peut également améliorer votre visibilité dans les SERPs grâce aux données enrichies : notation, recettes, évènements, etc.

Guide pour optimiser vos contenus et atteindre le haut de la première page Google !. Image 25

VITESSE DE CHARGEMENT

Enfin, pour le côté on-site de votre page, pensez à faire un tour sur : PageSpeed Insights pour vérifier son temps de chargement.

Si votre score est bas, essayez d’appliquer les différentes recommandations de Google pour l’améliorer. Ce sera toujours bénéfique !

Au niveau du off-site

Enfin, dernier élément à travailler pour optimiser les positions de votre page : les backlinks.

Toutes les améliorations citées ci-dessus sont en lien avec les modifications sur votre site. Ici, c’est différent !

Comme vous l’avez-vu un peu plus haut dans l’article, selon la concurrence et la compétitivité de la SERP, il peut être judicieux d’obtenir quelques liens depuis des sites pertinents pour booster vos positions.

Attendre et suivre les résultats !

Une fois que vous avez appliqué ces différentes optimisations, il va falloir être patient tout en suivant les résultats.

Pour accélérer la prise en compte, vous pouvez également demander à Google de la visiter rapidement via la Search Console dans “Inspection de l’URL”.

Google va repasser sur votre page et découvrir les nouvelles améliorations.

Bien entendu, votre KPI clé est l’analyse de la position sur votre mot clé principal. Pensez également à suivre l’évolution du trafic de la page et le nombre de mots clés organiques.

Les outils de suivi sont ceux que vous avez l’habitude d’utiliser : SEMrush, Google Analytics, Google Search Console, etc.

Mieux vaut prévenir que guérir

Je vous conseillerai toujours de travailler efficacement l’ensemble des éléments SEO de vos pages avant de les publier sur votre site.

Comme vous devez souvent l’entendre, la première impression est toujours la bonne ! Avec le moteur de recherche, c’est le même principe. Vous devez optimiser votre page dès le début, avant la première publication, pour envoyer un bon signal lors de la mise en ligne.

Si votre page est optimisée dès le début, vos résultats seront toujours plus efficaces.

Pour terminer, ce travail d’optimisation est bien plus efficace si vous travaillez sur un site SEO-Friendly. Que ce soit au niveau du crawl, de l’indexabilité, du temps de chargement ou encore de la structure, la base sur laquelle vous effectuez vos améliorations doit être saine, performante et optimisée.

Enrick Pellegrin
chroniqueur

Les chroniqueurs du blog SEMrush sont les auteurs qui partagent régulièrement leur expérience avec notre communauté en publiant des contenus enrichissants.

Passionné de référencement naturel et de rédaction web, je suis en charge du SEO de la solution e-commerce WiziShop et de la plateforme de dropshipping Dropizi.

En alternance dans cette même startup de 2016 à 2018, j’ai eu la chance de suivre la formation SEO de Laurent Bourrelly sur le cocon sémantique. Ma victoire au concours des blogueurs organisé par SemRush m’a également permis de participer à la super formation des Frères Peyronnet !

Diplômé en 2018 d’un master dans le digital à l’école SUPDEWEB, le monde du SEO me surprend toujours autant et j’en apprends tous les jours ! Je m’intéresse particulièrement au seo on-site et aux diverses questions liées à la sémantique et au Pagerank Sculting.
Envoyer des commentaires
Vos commentaires doivent contenir au moins 3 mots (10 caractères).

Nous n'utiliserons cette adresse e-mail que pour répondre à vos commentaires. Politique de confidentialité

Merci pour vos commentaires.