Google en 2030 : les plans incroyables du géant de la tech

Vlad Cerisier

Mar 26, 20216 min read
Google à le savoir du monde entier entre ses mains et des ressources financières illimitées. Alors, que nous prépare la firme de Mountain View dans les 10 prochaines années ?

Google : sans doute l’une des entreprises les plus novatrices du siècle.

Depuis son lancement le 4 septembre 1998, la firme américaine a révolutionné l’accès à l’information dans le monde. Chaque seconde, 80 000 requêtes sont tapées dans le moteur, soit 6,9 milliards par jour…

Android, Youtube, Gmail, Google Maps, Google Drive… ces services incontournables sont entrés dans notre quotidien.

Google à le savoir du monde entier entre ses mains et des ressources financières illimitées. Alors, que nous prépare la firme de Mountain View dans les 10 prochaines années ?

Accrochez vos ceintures, Google en 2030, c’est parti.

Waymo : la voiture autonome

Le marché de la voiture autonome connectée est colossal. 

De grands acteurs de la Silicon Valley comme Tesla et Uber investissent massivement dans le domaine, et ce pour une bonne raison.

C’est potentiellement des millions de voitures, donc des millions d’OS et donc un tout nouveau marché publicitaire.

La bataille fait rage entre les acteurs de la tech. Google poursuit actuellement Uber à hauteur de 2,6 milliards de dollars pour vol de technologie.

Ça fait un bout de temps que Google travaille sur une voiture sans conducteur dénommée “Waymo”.

De nombreux essais ont été réalisés sur les routes de Californie et il est très probable que Waymo soit la première voiture autonome à circuler. L’immense base de données et le savoir-faire de Google en matière d’IA lui donnent une longueur d’avance.

Selon Morgan Stanley, Waymo pourrait valoir plus de 70 milliards de dollars d'ici 2030.

Dominer l’industrie du hardware

L’équation pour tous les géants de la tech est simple : Données = profits.

Un moyen de générer plus de données ? Vendre plus de hardware.

Google n’est pas aussi connu que Apple et Samsung pour le matériel informatique et les smartphones. Pourtant, la firme de Mountain View s’impose petit à petit grâce à une stratégie de “petits prix”. 

La part de marché d'Android est d'environ 87% grâce à cette stratégie et à ses partenariats.

Prévision de la répartition des OS Smartphone au niveau mondial :

Apple et Samsung, c’est bien, mais c’est cher. De nombreux pays émergents n’ont pas les moyens d’acheter les produits de ces marques. Moins de 5% de la population mondiale vit aux États-Unis... la croissance se trouve ailleurs.

Google le sait et prévoit donc de proposer des smartphones Pixel et des Chromebook à des prix abordables pour tout le monde. 

La stratégie est la suivante : vendre plus d’appareils pour obtenir plus d’utilisateurs du moteur de recherche et donc générer plus de revenus publicitaires

Le géant américain voit loin et cible déjà les plus jeunes. Saviez-vous que 60% des écoles aux USA utilisent un Chromebook ? 60% !!!!

Voici le pourcentage d'écoles qui utilisent des Chromebooks dans le monde :

Et oui, collégiens, mais déjà des clients Google...

Il n'y a pas que des PC et les smartphones que Google souhaite vendre. Vous vous souvenez de Google Glass ? Ce fut un échec, mais attention le projet est loin d’être enterré.

Une nouvelle version des lunettes de réalité augmentée est en préparation. Sundar Pichai, le patron de la firme a annoncé à destination des entreprises les “Google Glass Enterprise Edition 2

Google X : des projets fous

Google X est une division qui travaille sur les technologies du futur (dont fait partie la voiture Waymo).

Ce sont des “moonshot”, c'est-à-dire des projets révolutionnaires, qui sont ici visés.  

On peut citer “Loom”, un programme qui vise à diffuser internet dans des régions éloignées via des ballons, “Taara”, un réseau de fibre optique par faisceaux lumineux (actuellement testé en Inde) ou encore un ambitieux projet de livraison par drones autonomes appelé Wings.

Google compte également bouleverser le secteur de la santé. La société “Calico” à été créée en 2013 pour se concentrer sur la santé et le bien-être, en particulier sur le défi de l'âge et des maladies associées".

Raymond Kurzweil, pape du transhumanisme et désormais cadre chez Google prédit l’arrivée de l’immortalité vers 2050 grâce aux nano-technologies.

Plutôt déroutant ...

Google dans votre salon : Nest et Google Home

Les appareils connectés sont en train d’envahir le monde. 

L'IHS prévoit plus de 75 milliards d'objets reliés à Internet d'ici 2025.

Évolution du nombre d’objets connectés dans le monde de 2015 à 2025 (en milliards) : 

Encore un marché énorme qui aiguise l’appétit de l’ogre Google. 

L’entreprise souhaite s’introduire dans votre salon. Ses 2 fers de lance : les assistants vocaux Google Home et les thermostats intelligents “Nest”. 

Ces appareils permettent d’étudier vos habitudes quotidiennes. Google sait ce que vous écrivez et cherche désormais à savoir ce que vous dites. De quoi générer encore plus de data et donc encore plus de profits. 

Vous connaissez le concept “d'informatique ambiante” ? 

L’idée est de rapprocher l’homme et la machine en multipliant les interactions entre les 2. 

En d'autres termes, Google souhaite que vous l’utilisiez 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, où que vous soyez et quoi que vous fassiez. L’entreprise y arrive petit à petit en installant des produits partout.

IA et apprentissage pour les robots

Depuis 2010, Google a acquis 14 start-ups dans le domaine de l’intelligence artificielle, dont DeepMind, un laboratoire de recherche sur l'IA basé à Londres, pour un montant de 400 millions de dollars.

C’est un domaine qui paraît abstrait pour la plupart d’entre nous, mais sachez que l’IA permet à la machine d’être plus intelligente et de mieux servir le consommateur. 

Pensez à la traduction en ligne, à la reconnaissance vocale, à l’amélioration des résultats de recherche… 

Cette I.A servira également à faire fonctionner des robots, une autre priorité de la firme. 

Google Robotics” est une division qui a pour mission d’enseigner aux robots l’apprentissage sans intervention humaine. Cela sera rendu possible grâce aux algorithmes de machine learning.

S’imposer (enfin) dans l’e-commerce

L’e-commerce, c’est un petit caillou dans la chaussure de Google. Ça fait des années que le géant américain essaye de s’imposer dans ce secteur avec un succès mitigé. Google shopping n’est pas à la hauteur de ce qu’attends l’entreprise. 

C’est un fait, le consommateur actuel va sur Amazon ou d’autres sites marchands. 

Pourtant le gâteau du e-commerce est très gros :

La mission que se fixe la firme de mountain view : aider les gens à créer leur propre site de commerce électronique. Pour ce faire, des rumeurs de rachat de Shopify sont évoquées, la solution de e-commerce leader aujourd’hui. 

On peut même envisager la proposition d’un futur service de livraison via ses voitures autonomes. 


Mobilité, santé, robotique… Google compte à l’avenir se diversifier et venir s’imposer dans des marchés très profitables. 

L’entreprise voit grand et sera en 2030 omniprésente dans nos vies, bien plus qu’aujourd’hui. 

Nul doute que sa puissance financière et intellectuelle lui permettra d’arriver à ses fins. 

Et vous, Google en 2030, vous le voyez comment ?

Author Photo
Vlad CerisierJe suis consultant webmarketing spécialisé en rédaction web. Je rédige régulièrement des articles pour différents clients. N‘hésitez pas à consulter mon site si vous souhaitez en savoir plus.
Subscribe to learn more about Marketing
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes
More about Marketing
Petites entreprises : comment utiliser Semrush ?Nombreuses sont les petites entreprises qui ne se préoccupent que très peu de leur présence en ligne et de leur e-notoriété. Pourtant, être présent en ligne, c’est donner à votre activité les clés du succès. C’est d’autant plus vrai sur les marchés de niche, où il est possible de devenir rapidement le numéro 1 grâce aux bonnes techniques et aux bons outils digitaux.
7 min read