Changer l’arborescence d’un site e-commerce sans y perdre des plumes

42
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
En savoir plus

Changer l’arborescence d’un site e-commerce sans y perdre des plumes

Camille Serrurier
Changer l’arborescence d’un site e-commerce sans y perdre des plumes

Que ce soit une réorganisation complète ou une réorientation partielle de la gamme, tout site e-commerce sera confronté à un changement de menu.

Pour préserver ce véritable outil de navigation du site, il faut savoir éviter les écueils qui menacent ce nécessaire changement. Anticipation et monitoring permettent de détecter d’éventuels soucis et d’évaluer les gains du changement.

Le nombre de plateformes e-commerce et de boutiques en ligne augmente chaque année. Mais savons-nous vraiment comment les principaux détaillants deviennent des leaders ? Quels efforts faut-il déployer pour exécuter une stratégie en ligne efficace ? Qu’est-ce qu’il faut faire en premier et de quelle manière ? SEMrush a mené une étude e-commerce pour répondre à toutes ces questions. Nous avons...

Obtenez un PDF gratuit

1. Avant le changement d’arborescence

Il peut exister plusieurs raisons pour changer l’arborescence d’un site e-commerce : volonté de modification de la gamme, opportunités SEO à saisir, diversification de l’activité. Il est important de vous poser la question cruciale en amont : “ Pourquoi changer mon arborescence ? ”. Si vous n’avez pas de réponse valable, bonne nouvelle, ne la changez pas !

Par contre, s’il apparaît que votre arborescence a besoin d’être remaniée, il est important de définir les objectifs de ce remaniement, ce que vous en attendez et les écueils à éviter. Il est important de coucher sur le papier vos objectifs et les actions qui vont en découler. On ne prépare pas une extension de gamme de la même manière que la diversification d’une activité. Il est donc important d’avoir, dès le début, un tableur Excel (ou spreadsheet Google, pas de sectarisme) avec votre ancienne arborescence d’un côté, et le projet de votre future arborescence en face. Vous pourrez ainsi déterminer les catégories qui restent dans la future arborescence et celles qui seront réintégrées, mises en avant ou supprimées.

Votre future arborescence doit évidemment tenir compte de vos objectifs de transformation, mais aussi de vos clients et des contraintes techniques de votre plateforme et SEO.  Vous pouvez créer des sous-catégories en cascade. Pas trop, cependant : atteindre un niveau de 5 sous-catégories, est-ce vraiment une bonne idée ?

2. Préparer le changement d’arborescence

Ça y est, votre arborescence est pensée, dessiné et vous avez les idées claires ? Félicitations, vous venez de faire 50 % du travail ! En effet, un changement d’arborescence est un travail qui nécessite de la préparation pour ne pas s'emmêler les pinceaux ou perdre une partie du site.

Il faut maintenant travailler le contenu textuel et l’offre produit. Pensez bien en termes d’expérience utilisateur, mais veillez à éviter le Duplicate Content. Normalement, chacune de vos catégories et sous-catégories répond à un besoin spécifique, et vous ne devriez pas vous retrouver avec des sélections identiques de produits. Si c’est le cas, il faut peut-être repenser votre architecture : vous avez des catégories en doublon et sans utilité.

La partie la plus fastidieuse du travail, lors d’un changement d’arborescence, est la réalisation du tableau de correspondance pour les redirections 301. En effet, vous avez un site en ligne depuis de nombreuses années avec un travail de backlink et de visibilité plutôt efficace : il serait dommage de perdre ce travail à l’occasion du renouvellement de l’arborescence. Pour la réalisation du tableau de correspondance, équivalent modeste de la pierre de Rosette, il vous suffit d’utiliser un crawler, ou bien votre sitemap à jour et un tableau Excel. Dans le tableau Excel, placez une colonne avec vos URLs, et dans une seconde colonne, catégorisez vos URLs (catégorie, sous-catégorie, produit). Vous pouvez réaliser cette action facilement en utilisant l’outil “Convertir” (“Données”, “Convertir”). Grâce à cette manipulation, vous obtenez pour chaque URL, le nom de la catégorie, de la sous-catégorie et le fragment d’URL pour le produit si nécessaire. Ensuite, dans un 2ème onglet, réalisez un tableau de correspondance entre les anciennes et nouvelles catégories, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Tableau correspondance

Une fois le tableau de correspondance réalisé, vous pouvez transformer les anciennes URLs vers les nouvelles en utilisant les formules de recherche V (pour la correspondance des catégories et sous-catégories) et concaténer (pour recréer une URL à partir des informations).

Plan large tableau correspondance

Vous trouverez dans la capture suivante un exemple avec les formules affichées.

Formule correspondance

Une fois que vous avez établi l’ensemble des nouvelles URLs pour le site, il faut passer à la phase d’écriture du fichier .htaccess pour les redirections 301. Lors de la mise en place de 301, pensez toujours à vérifier que vos URLs de “départ” de votre redirection 301 ne sont pas déjà des URLs d’”arrivée”, ce qui créerait une chaîne de redirection (toujours compliqué pour votre SEO). Si vous avez un doute sur une URL, je vous conseille l’utilisation de l’excellent add on “Redirect path” (sur Chrome) qui vous fournit l’ensemble des redirections effectuées pour une URL. Si vous avez déjà beaucoup de redirections 301 dans votre fichier .htaccess, vous pouvez extraire l’ensemble des lignes et les importer dans un fichier Excel. Avec l’outil “Convertir” (encore lui), réalisez 2 colonnes avec l’URL de “départ” et l’URL “d’arrivée”. Dans un 2ème onglet, listez l’ensemble de vos URLs déjà présentes dans le fichier .htaccess et mettez en place un comptage pour déterminer si vos URLs sont déjà en “départ” ou en “arrivée” (voir exemple ci-dessous) :

Tableau redirect chaine

Vous pouvez ainsi déterminer les risques de chaînes de redirection, tandis que pour les URLs “d’arrivée”, qui sont aussi de futures URLs de “départ”, vous pouvez réaliser une correspondance avec une recherche V. Une fois ce remplacement effectué, les couples d’URLs sont définis et vous pouvez réaliser vos lignes de commandes en utilisant la formule concaténer. N’oubliez pas de tester votre nouveau fichier .htaccess via un outil de vérification, tel htaccess tester.

Les URLs de votre future arborescence disponibles, il est alors temps de réaliser le sitemap, afin de renseigner les moteurs de recherches sur la nouvelle structure de votre site. Évidemment, ne vous précipitez pas, et ne passez en production qu’une fois l’arborescence active. Cette phase de test est aussi l’occasion de vérifier la mise en place de vos balises Google Analytics et la remontée efficace et pertinente des  informations (URLs, catégorie de produits….).

3. Après la mise en production de votre nouvelle arborescence

Tout est prêt, vous avez passé votre nouvelle arborescence en production. Analysons les résultats en fonction des objectifs que vous aviez établis pour ce projet. Je passe rapidement sur le suivi des objectifs e-commerce qui ne sont pas propres à un changement d’arborescence.

Attardons-nous sur le suivi d’objectif SEO. Lors de la mise en place de votre nouvelle arborescence, il est important de suivre le comportement des moteurs de recherche, en particulier si votre site dépend du trafic en provenance du SEO et/ou que la refonte d’arborescence avait pour but de capter un meilleur trafic SEO. La première chose à faire est d’analyser les logs de votre serveur :  les robots des moteurs de recherche ont-ils bien détecté vos nouvelles URLs ? Sont-elles crawlées de façon pertinente ?

La deuxième action est de monitorer votre positionnement sur les mots-clés souhaités. Il faut différencier dans ce monitoring le niveau du domaine complet (“mon site a-t-il gagné des positions à l’occasion de ce changement ?”),  et celui des catégories nouvelles créées ou remaniées pour votre nouvelle arborescence. Pour la réalisation de ce monitoring, je vous conseille l’outil SEMrush Position Tracking. Il permet de suivre vos mots-clés et de les regrouper en fonction de leurs thématiques. Pour chaque mot-clé ou groupe de mots-clés, vous pouvez déterminer les URLs positionnées, et ainsi contrôler votre travail.

Comparaisons URLs

Avec l'outil SEMrush Position Tracking, vous pouvez comparer le positionnement de vos anciennes catégories, de vos nouvelles catégories et déterminer si le changement d’arborescence a été bénéfique. Prenons a capture d’écran ci-dessus où la 1ère ligne correspond à la nouvelle URL et la 2ème ligne à l'ancienne. On constate que le changement a été bénéfique car la nouvelle URL se positionne mieux (position 23.8) que l'ancienne (position 28).

Vous voici désormais prêt pour vous lancer à votre tour dans la modification d’arborescence d’un site.

Vérifiez la santé de votre site web

avec SEMrush Site Audit

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS et lisez d'autres articles intéressants :

RSS
Intéressé par le Digital makerting depuis plus de 10 ans, je suis passé par la case agence, annonceur et même éditeur de logiciel.
Partager cet article
ou

Commentaires

Il reste 2000 caractères

Abonnez-vous au Blog SEMrush pour obtenir du contenu précieux directement dans votre boîte

Saisir une adresse e-mail valide
Veuillez confirmer que vous acceptez nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.

Merci !

Votre inscription à notre blog est enregistrée.