[Infographie] Les 8 différences entre un CMS e-commerce SaaS et Open Source

Paul Le Padellec

Jul 09, 20183 min read
[Infographie] Les 8 différences entre un CMS e-commerce SaaS et Open Source

Lorsque l’on a l’intention de lancer un site e-commerce, le choix du CMS (Content Management System) est loin d’être anodin. Le CMS, c’est la solution qui vous permettra de créer, d’administrer et de faire évoluer votre site marchand en fonction de vos besoins et de vos objectifs. Il est donc crucial de choisir l’outil le plus adéquat pour multiplier vos chances de réussite.

Il existe deux grandes catégories de CMS e-commerce : SaaS et Open Source. Mais en quoi sont-elles différentes ?

cms-ecn.png

Infographie réalisée par E-commerce Nation.

New Ebook

0

1. Les prérequis techniques

Il est aujourd’hui possible de lancer son site avec des solutions clés en main qui ne nécessitent aucune connaissance en développement : il s’agit des CMS SaaS.

En revanche, les solutions Open Source demandent à l’e-commerçant d’installer et de paramétrer manuellement le site, ce qui demande certaines connaissances, notamment en matière de développement et d’hébergement réseau. Certains prestataires accompagnent d’ailleurs les e-marchands qui optent pour ce type de solution.

2. Le déploiement

Les solutions SaaS permettent un déploiement rapide, avec des paramétrages simples sur une interface intuitive. Un conseiller peut accompagner l’e-commerçant pour l’aider à bien déployer son site.

Un déploiement via un CMS Open Source est plus technique, mais d’un autre côté il offre une grande liberté et un grand nombre de fonctionnalités.

3. La flexibilité

Dans le cas d’une solution SaaS, l’e-marchand doit adapter ses besoins et sa manière de travailler aux fonctionnalités disponibles sur le CMS. Il est possible de payer pour ajouter des fonctionnalités additionnelles.

Le CMS Open Source est plus flexible et peut davantage s’adapter aux besoins métiers et aux processus internes de l’e-commerçant.

4. Le marketing et le graphisme

Les CMS SaaS disposent le plus souvent de thèmes graphiques préconstruits et personnalisables. Les solutions Open Source proposent plutôt des templates donnant une grande liberté dans la mise en forme et la création de contenu, mais cela nécessite souvent des interventions dans le code source.

Dans les deux cas, mieux vaut se faire accompagner par un prestataire spécialisé pour être sûr de maîtriser son identité de marque.

5. L’hébergement & la maintenance

Dans le cadre d’un CMS SaaS, l’hébergement, la maintenance et la sécurité sont gérés par l’éditeur de la solution. Les mises à jour correctives et évolutives se font automatiquement. Vous n’avez donc pas à gérer cet aspect. Par ailleurs, les frais d’hébergement sont connus à l’avance.

Avec une solution Open-Source, l’hébergement et la sécurité sont à prévoir par l’e-commerçant. La maintenance également, avec des mises à jour à effectuer de façon manuelle. Il est fortement conseillé de ne pas s’occuper de ses aspects tout seul et de les confier à un professionnel afin d’éviter tout problème de panne ou de sécurité.

6. La législation

L’éditeur de la solution SaaS s’assure lui-même du suivi de la législation et de la mise en conformité du CMS et de ses fonctionnalités en cas d’évolutions juridiques.

Avec l’Open Source, plusieurs modules seront disponibles selon les éléments de législation que vous souhaiterez mettre en place. En revanche, c’est à l’e-commerçant de faire la démarche et d’opter pour les modules qui correspondent à ses impératifs juridiques.

7. L’accès aux données

Des mécanismes d’export de données sont prévus par les CMS SaaS. Ils permettent d’exporter facilement et intuitivement les données. En revanche, ces exports ne sont pas toujours exhaustifs.

L’accès aux données est complet pour les CMS Open Source, car l’e-commerçant peut directement avoir accès au serveur, ce qui demande néanmoins certaines compétences techniques.

8. Le coût

Les CMS SaaS permettent de se lancer à moindre coût. L’e-commerçant devra en revanche s’affranchir d’une facture de location mensuelle, et selon le CMS choisi, devra parfois verser une commission sur les ventes réalisées. Toutes les dépenses sont connues à l’avance.

Les CMS Open Source sont un peu plus coûteux au départ au niveau de l’installation et des paramétrages, car cela nécessite souvent de se faire accompagner par un prestataire ou un freelance (300€ à 400€ la journée). Cependant, l’e-marchand n’a pas de frais d’abonnement, ni de coûts de maintenance.

De ces 8 points dépendra donc le choix de votre CMS e-commerce. Ce choix impactera à la fois votre business model et votre budget, l’administration de votre site, sa maintenance et sa sécurité, tout comme votre marketing et l’aspect législatif. Pour être sûr de prendre la bonne décision, n’hésitez pas à vous référer à notre infographie récapitulative !

New Ebook

0

Author Photo
Paul Le PadellecCommunity & Content Manager pour E-Commerce Nation. Passé Ve Interactive et Klaxoon, je suis passionné par la production de contenus B2B et l'e-commerce.
Subscribe to learn more about E-commerce
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes