Exemples de sitemaps : les différents types de sitemaps

Michelle Ofiwe

Feb 13, 20237 min de lecture
Exemples de plans de site web

Les sitemaps sont un élément important de votre stratégie de SEO technique. Ils profitent aussi bien aux robots d’exploration (ou crawlers) qu’aux utilisateurs. Dans ce guide, nous passerons en revue les différents types de sitemaps de sites web, leurs avantages et la manière de corriger les erreurs de sitemap avec l’outil Audit de site.

Qu’est-ce qu’un sitemap (plan de site web) ?

Un sitemap fournit des informations sur la structure de votre site web. Vous l’utiliserez principalement pour aider les robots d’exploration et les utilisateurs à naviguer sur votre site. 

Les sitemaps sont disponibles au format XML (eXtensible Mark-up Language) ou HTML. Les fichiers XML partagent des informations importantes sur votre site web – comme ses liens internes, ses backlinks et la structure de ses pages – dans un langage que les robots d’exploration des moteurs de recherche comprennent.

Les robots d’exploration des moteurs de recherche (comme les robots de Google) prennent en compte ces données lorsqu’ils déterminent l’autorité de la page de votre site web et son classement dans leurs SERP.

Pourquoi les sitemaps web sont-ils importants ?

Les plans de site web indiquent aux robots de recherche les éléments de votre site web qui sont importants. Les robots peuvent utiliser votre sitemap XML pour mieux comprendre comment les pages web de votre site sont liées les unes aux autres et comment votre site web est structuré en général.

Les moteurs de recherche utilisent également vos sitemaps XML pour explorer le contenu de votre site web et tout fichier hébergé (comme les images ou les vidéos). Plus les moteurs de recherche comprennent votre site, plus vous avez de chances d’être classé pour les bons mots-clés.

Les utilisateurs utilisent les sitemaps HTML pour explorer votre site en profondeur. Votre sitemap HTML comprendra généralement les pages les plus importantes de votre site web.

Les différents types de sitemaps (plan de site web)

Il existe deux types de sitemaps couramment utilisés : XML et HTML. 

Bien qu’ils partagent des fonctions similaires, quelques différences importantes sont à relever. Il est courant que les professionnels du référencement utilisent les deux dans leur stratégie afin de cibler, d’une part, les robots des moteurs de recherche et, d’autre part, les utilisateurs. 

Les sitemaps XML

Les sitemaps XML sont écrits pour les robots des moteurs de recherche, pas pour les utilisateurs. Vous utiliserez votre sitemap XML pour partager les données techniques de votre site web, comme le nombre de pages que vous avez créées et la fréquence de leur mise à jour.

Il est important de communiquer avec les moteurs de recherche lorsque quelque chose change sur votre site. Un contenu nouveau ou actualisé signale aux robots des moteurs de recherche que votre contenu est probablement pertinent ou utile, et que vous êtes plus susceptible de faire autorité dans votre domaine ou votre niche. 

Consultez notre guide de création de votre propre sitemap XML pour comprendre toutes les dimensions des fichiers sitemap XML. 

Les sitemaps HTML

Les sitemaps HTML sont similaires aux fichiers XML dans la mesure où ils détaillent les pages et les liens figurant sur votre site web. Les robots des moteurs de recherche peuvent explorer vos sitemaps HTML, et leur utilisation envoie des signaux forts à Google en matière d’expérience utilisateur. 

Toutefois, comme il s’agit d’un fichier HTML, tout utilisateur peut ouvrir ce type de sitemap dans son navigateur. Votre sitemap HTML doit inclure des liens qui aident l’internaute à naviguer sur votre site.

Nous abordons en profondeur les sitemaps HTML dans notre guide détaillé de création de votre propre sitemap HTML.

Quelle est la différence entre les sitemaps XML et les sitemaps HTML ?

Les sitemaps XML sont écrits pour que les robots de recherche les explorent. 

Les sitemaps HTML sont des plans de site web présents sur votre site pour que les utilisateurs puissent les consulter. Pour vous aider à naviguer, les sitemaps HTML sont généralement localisés dans le pied de page des sites web.

Plan de site web : exemple de sitemap XML

c9tTCNoQ_aNiQXGjK84NA_2OP8eRI3tNo7HpuWhpYGGP6AEAvbkcz4HZz1rjl7KwFci5MDQBe5snEExpCizwQb8ZPieuOLZyYTiLNeI_F8H1vNxdIGzLJ7vlZbtgLz8OCvhLlr_Y

Plan de site web : exemple de sitemap HTML

aEEG1Y9VBdDR3RtbJWzbhEpUEXCfp6DTZpJBqOkbZKI2UrD2An8Dk7ieUNvTmAJeMsTUTmpZvEYL4NeY81EzGNzsrM4GMfqc6I4ij_BrYTY2p4d5gpUZ61BkG3Iim-hNF0trf4c0

Source : The Good Guys

Meilleures pratiques pour les sitemaps

La création d’un sitemap est essentielle si vous voulez aider Google à indexer votre site web. Il existe quelques bonnes pratiques communes à prendre en compte lors de la création de votre sitemap, même si, au bout du compte, votre sitemap et celui de votre concurrent n’auront sans doute pas la même apparence.

Vous pouvez utiliser l’outil Audit de site lors de la création de votre sitemap pour vous assurer qu’il est configuré correctement. L’outil comprend plus de 120 contrôles SEO techniques et on-page, qui recherchent des problèmes tels que les liens brisés, les pages orphelines et d’autres obstacles empêchant les robots d’exploration d’indexer votre site.

Utilisez cet outil pour trouver et corriger les erreurs de votre site web avant de soumettre votre sitemap. Vous devez définir un projet dans l’outil Semrush avant de pouvoir lancer un audit. 

Une fois que votre projet est prêt, sélectionnez l’outil dans le tableau de bord du projet, et commencez à configurer votre audit :

vXJUQxZ9m3-mU5UtKjs3XcLq9qlOVYvIqUhy-1p8iYGh8KMNvDDDIsgEoJM2TT4N9HpnhWP9LSh_vJVDOhZhwQwBbvD8KDIRA5ge-P0Bnl4jRvm2xyZbI-xU1Hm8KyCe6LadF4eJ
Paramètres pour Audit de site de Semrush

Sitôt l’audit terminé, l’outil renvoie une liste d’erreurs classées par priorité :

Vue d'ensemble d'Audit de site

Parmi les autres meilleures pratiques, relevons :

Inclure les pages prioritaires

Vous pouvez attribuer une balise aux pages de votre sitemap. Cette balise indique à Google que vous considérez la page comme importante. 

Les priorités sont définies avec un intervalle tel que 0,0, 0,1, 0,2, etc., jusqu’à 1,0. La page ayant la plus grande priorité correspond à 1,0. Si toutes les pages ont la même priorité, Google ne sera pas en mesure de savoir quelles pages sont réellement importantes. Assurez-vous que vous balisez les pages de manière appropriée.

Changer la fréquence

Vous pouvez définir la balise dans un sitemap XML pour indiquer à Google la fréquence à laquelle une page sera mise à jour avec du nouveau contenu. Cette balise ne concerne que le code ou le texte, pas les images.

Il existe 7 valeurs pour la balise :

  • Never : le contenu de cette page est statique et ne change pas. Vous utiliserez cette balise pour les articles d’actualité, les communiqués de presse et les contenus similaires. 
  • Yearly : utilisez cette valeur en cas d’événements, de ventes ou de rapports annuels.
  • Monthly : cette valeur est idéale pour les FAQ, les rapports mensuels ou les blogs actualisés une fois par mois.
  • Weekly : vous pouvez utiliser cette valeur pour les pages produits, les pages de blog qui sont mises à jour chaque semaine ou les bulletins d’information de type « Revue de la semaine ».
  • Daily : cette valeur s’indique pour les pages d’actualité, les forums de discussion et les articles de blog.
  • Hourly : les principaux sites d’information utilisent cette valeur pour des informations telles que les mises à jour météorologiques.
  • Always : cette valeur concerne les pages boursières, les flux Twitter et les contenus web similaires constamment rafraîchis. 

Évitez les pages non indexées

Lorsque vous soumettez un sitemap à Google, vous demandez que votre site soit exploré et indexé. Si l’une de vos pages est spécifiée « noindex », vous ne devez pas la soumettre dans votre fichier sitemap.

Évitez le contenu en double.

Il arrive que vous conserviez du contenu en double à des fins d’archivage – par exemple, une version antérieure d’un document que vous auriez mis à jour. 

Cependant, Google pénalise le contenu dupliqué. Il est donc conseillé de spécifier la valeur « noindex » pour les pages dupliquées.

Utilisez plusieurs sitemaps

Si vous avez un site web de taille importante, votre sitemap peut devenir trop volumineux pour être téléchargé. Les fichiers de sitemap ne doivent pas dépasser 50 Mo ou 50 000 URL.

Si c’est le cas, il peut être judicieux de disposer de plusieurs sitemaps. Même si vous êtes proche de ce nombre, il est souhaitable de diviser votre fichier en plusieurs sitemaps XML, afin d’accélérer le processus d’exploration.

Les grands sites e-commerce bénéficieront également de l'implémentation de plusieurs sitemaps pour leurs différentes catégories et pages produits.

Principaux points à retenir

Les sitemaps (plans de site web) permettent aux moteurs de recherche et aux utilisateurs de naviguer sur votre site web. Dans tous les cas, ce sont des fichiers utiles.

Vous pouvez modifier et changer votre sitemap si nécessaire. Lorsque vous le faites, téléchargez à nouveau votre sitemap afin que Google puisse toujours explorer votre contenu le plus récent.

Les audits de site vous aident à découvrir toutes les erreurs sur votre site susceptibles d’influencer sa facilité d’exploration. Effectuez régulièrement un audit de votre site pour vérifier la présence de ces erreurs et corrigez-les avant de soumettre votre sitemap aux moteurs de recherche.

Partager
Trouvez des idées de mots clés en quelques secondes

Boostez vos résultats SEO avec une puissante recherche de mots clés

Outil de recherche de mots clés gratuit

Author Photo
Editor & writer, deeply dedicated to good copy. Based in Houston, TX.
More on this