Comment réaliser une migration de site avec Semrush ?

Patrick Valibus

Dec 17, 20207 min read
Migration de site avec Semrush

Il existe malheureusement de trop nombreuses histoires de migration ratées. C'est pourquoi, dans cet article, nous allons voir comment, grâce à Semrush, nous pouvons faire en sorte de non-pas limiter les dégâts mais maximiser les résultats dans ce processus. 

Avant de se pencher sur les fonctionnalités de Semrush qui vous seront d’une grande utilité, il faut tout d'abord revenir sur les critères d'une migration SEO réussie. Une migration réussie est avant tout une migration qui ne fait pas perdre de trafic à votre site internet. Ça, c’est la définition dite “simple” et générique.

Quelle serait la checklist d’un projet de migration SEO réussie ?

Si l’on rentre plus en détails dans la technique et l’ensemble des processus d’une migration de site SEO, il est important de lister les différents critères qui la composent :

  • Ne pas perdre le jus transmis par les backlinks acquis historiquement par votre site internet (ou celui de votre client si vous êtes consultant). Ici, les redirections 301 sont reines. Au-delà de l’aspect jus SEO que les backlinks offrent, il faut aussi penser à tous ceux qui se rendaient sur le site via une URL directe (enregistrée dans les favoris, retenue…) et qui perdraient donc cet accès si les redirections n’étaient pas correctement faites.

  • Ne pas perdre les chaînes de redirections si le site n’en est pas à sa première migration, pour les mêmes raisons que celles citées précédemment.

  • Bien prendre en compte l’historique du site y compris sur d’anciens domaines, l’erreur classique étant d’oublier de renouveler le certificat SSL des anciens domaines.

  • Essayer de conserver des contenus proches sémantiquement lors de la refonte : il va sans dire que les moteurs de recherche (et même l’utilisateur, si vous vous éloignez complètement) vont être perdus sans cela. 

  • Dans l’idéal, changer l’intitulé de moins d’URLs possibles, toujours pour limiter la maintenance des chaînes de redirection.

  • Tester sa migration sur un environnement de préproduction. Bien sûr, il faut bien penser à brider cet environnement afin d’éviter un quelconque espionnage industriel et un crawl Google qui induirait du duplicate content. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles, que ce soit à l’aide d’une liste d’adresses IP autorisées ou d’un couple htaccess / htpassword. 

En dehors de l’aspect SEO, il est également important de bien tester la performance du futur CMS et ou du futur hébergeur. Ces points sont trop souvent considérés comme acquis et peuvent déclencher de très mauvaises surprises lors de la bascule, notamment du côté de la volumétrie. Il se peut que votre serveur devienne moins performant et ne tienne pas la charge, ce qui n’est, évidemment, pas l’effet attendu d’une migration de site web.

Il est important de garder en tête que Google (ainsi que les autres moteurs de recherche) se rendent souvent compte lorsqu’un site est en pleine migration, et d’autant plus s’il s’agit d’une migration technique. Il est très probable, à ce moment-là, qu’il intensifie le crawl sur votre site internet : c’est une occasion inespérée et idéale pour lui permettre de redécouvrir des contenus, anciens comme nouveaux, le plus rapidement possible. 

Maintenant que nous avons tous ces points pour une migration réussie en tête, lançons-nous dans le vif du sujet : comment maximiser les résultats de cette migration grâce à Semrush ?

Comment identifier les pages importantes grâce à l'outil “pages organiques" de Semrush ?

Semrush propose deux écrans qui vont particulièrement aider lors d'un autre processus de préparation de migration.

Le premier que vous voyez ci-dessous est l'onglet “pages organiques” de l’écran de recherche organique. Nous allons ici nous attarder sur cet onglet “pages” et non pas sur l'onglet “vue d'ensemble” habituel.

L’onglet “pages” a la faculté de nous indiquer les pages qui reçoivent le plus de mots-clés et génèrent donc le plus de trafic. Cet écran permettra donc de sécuriser les URLs les plus stratégiques en termes de visibilité dans le cadre de votre plan de migration.

Si vous réalisez cette migration en étant pressé (n’oublions pas que dans une perspective de stress maximum, les SEO sont malheureusement prévenus qu’au dernier moment dans ce type de projet), c'est donc ici que vous trouverez les URLs prioritaires à rediriger en premier afin de limiter au maximum la perte de trafic quasiment obligatoire pour chaque migration SEO.

pages organiques amazon.fr

Le second écran qu'il faut utiliser dans le cadre d'une migration à l'aide de Semrush est l'écran de suivi des backlinks. Il est très important de rediriger l'intégralité des pages qui reçoivent des backlinks, car tout backlink est globalement bon à prendre : jus SEO, trafic direct (comme vu précédemment)... Certains pourront cependant être exclus : c’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Quels sont les backlinks à conserver lors d’une migration de site ?

La vraie bonne question à se poser est plutôt : “Comment identifier les backlinks à exclure (s’il y en a à exclure) ?”. En effet, il est tout de même assez rare de devoir exclure des backlinks, sauf si vous avez été victime d’une campagne de negative SEO, auquel cas il est effectivement nécessaire de faire un ménage dans les liens reçus pour limiter cet impact néfaste. Pour aller plus loin, on dira même que l’on choisira non-pas les backlinks à retirer, mais plutôt les URLs cibles : alors que supprimer une URL est une chose rapide et facile à faire, faire supprimer un backlink relève bien souvent du parcours du combattant. 

Premier point : si une même URL reçoit des backlinks identifiés comme bons et d’autres comme un peu moins bons, vous pourrez garder cette URL, surtout si elle génère du trafic ou a des mots-clés positionnés. Si c’est le cas, c’est qu’a priori, et quoi que vous en pensiez, elle fait plus de bien que de mal.

Deuxième point : même si l’URL ne génère pas de trafic mais qu’elle reçoit au moins un backlink, elle mérite sans doute d’être gardée ! Pour valider définitivement ce point, nous vous invitons à vous fier à l’outil Analyse de backlinks intégré à Semrush, ci-dessous, qui vous donnera une bonne indication, ainsi qu’à votre expérience personnelle.

En effet, une URL, si elle ne génère pas de trafic, c’est peut-être qu’elle n’est pas optimisée sur des mots-clés bien précis. Dans le cadre de l’optimisation du maillage interne et de la circulation du PageRank, elle sert cependant d'intermédiaire à la transmission de jus SEO des backlinks vers d'autres pages qui, elles, sont génératrices de trafic voire même de chiffre d'affaires.

analyse backlinks amazon.fr

Comme nous pouvons le voir sur les captures d'écran ci-dessus, Semrush est capable de vous donner un indicateur de qualité concernant chacun des backlinks. Cette information vous permettra donc de prioriser et donc de savoir quelles sont les pages qui méritent une redirection ou non. 

Il est à noter que si vous avez essuyé une campagne de negative SEO vers des pages qui aujourd'hui n'existent plus, il sera dans ce cas préférable de faire une 410 gone plutôt qu'une redirection 301.

A quel moment utiliser Semrush pour une migration ?

Il est bien évidemment préférable d'utiliser Semrush en amont d'une migration pour connaître les URLs qui vont devoir être redirigées. Malheureusement, vous le savez probablement, les cas où une agence ou un freelance SEO récupère un projet après que le mal a été fait et où la migration est déjà lancée sont trop fréquents.

Ainsi, en fonction du temps qui se sera écoulé depuis la migration et donc de la quantité de pages qui ne disposent pas encore de redirections, vous aurez potentiellement des difficultés à identifier les anciennes URLs. C'est à ce moment-là que la fonctionnalité historique de Semrush entre en jeu : celle-ci va vous permettre de retrouver les pages qui étaient positionnées il y a plusieurs jours, semaines, voire années. Vous pourrez en quelque sorte remonter le temps et identifier toutes les pages qui méritent de recevoir des redirections, et même peut-être identifier des contenus en couplant votre analyse avec la Way Back Machine. 

Si vous n'êtes pas très à l'aise avec les tableaux Excel et Google Sheet, les règles de redirection et les fusions de données et que souhaitez être sûr de ne manquer aucune information dans le cadre de votre plan de migration, vous pouvez utiliser l'outil Swan.tools. Celui-ci permet d'importer toutes les données Semrush d’un site à l'intérieur-même de vos projets. Il vous aidera d'ailleurs à calculer automatiquement la similarité des pages qui composent les différentes versions de votre site web grâce à une analyse sémantique. Il vous permettra donc, grâce aux données de Semrush, de gagner un temps phénoménal et inespéré dans le cadre de vos migrations. C'est assurément un combo gagnant pour ne plus jamais constater une perte de trafic après une migration de site internet !

Author Photo
Patrick ValibusAprès bientôt 10 ans dans le e-commerce en tant qu'entrepreneur, prestataire de service puis pure player, avec les casquettes de techniciens, d'expert fonctionnel magento et de gestionnaire de projet, j'ai créé la société 410-gone.fr spécialisé dans les SEO et le e-commerce pour accompagner les clients de bout en bout de l'audit à la mise en place concrète des préconisations.
Subscribe to learn more about SEO Avancé
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes