fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Soumettre un article
Voir les blog

Le parfait petit stagiaire marketing

36
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.

Le parfait petit stagiaire marketing

Jonathan Henault
Le parfait petit stagiaire marketing

Passe ton stage d’abord… C’est désormais cette phrase qui résonne dans les petits crânes des étudiants à qui, il n’y a pas si longtemps, on intimait “seulement” l’ordre de passer son bac. Oui, mais voilà, avec le bac t’as plus rien, et avec un Bac +4, tu n’as pas grand chose non plus... 

Désormais passage obligé vers une brillante carrière dans le marketing, plébiscité par 84,8% des étudiants qui avouent y avoir vécu une expérience plus que formatrice, le stage marketing ne doit certainement pas être pris à la légère. Surtout quand il peut conduire à l’obtention d’un premier emploi… si vous suivez les conseils de SEMrush en la matière, par exemple ! 

Le parfait petit stagiaire marketing. Image :n

Un bon CV tu réaliseras 

La structure idéale

Un bon résumé doit synthétiser qui vous êtes de manière claire et concise, autant que faire se peut. On privilégiera une structure en entonnoir qui attirera l’attention du recruteur sur vos qualités essentielles, avec dans l’ordre d’apparition : 

  • Une introduction rapide où vous décrirez en quelques mots votre parcours et vos aspirations futures, en tentant de conserver un lien logique avec la position que vous envisagez d’occuper ici. Pour cela, utilisez dans cette introduction le maximum de keywords pertinents (l’intitulé du poste, en premier lieu), et restez sous la barre des dix lignes pour ne pas ennuyer le recruteur. 

  • Vos expériences professionnelles, en commençant toujours par la plus récente. Vous sortez de l’école et n’avez encore jamais travaillé ? Creusez-vous la cervelle et allez chercher du côté de vos expériences bénévoles, en n’oubliant jamais de vérifier la pertinence de l’info : pour un poste en marketing, avoir fait tous les flyers de votre groupe de rock pourrait avoir plus d’impact que la garde de votre nièce de 5 ans. 

  • Vos diplômes et certifications obtenues, en faisant le tri également bien sûr, et en insistant éventuellement sur un aspect particulièrement intéressant de vos études, si et seulement si elles sont en lien avec le job proposé. 

  • Éventuellement, vos hobbies, mais ils devront alors tenir sur une seule ligne, sans rentrer dans les détails sauf pertinence extrême : vous avez écrit un livre et cherchez un poste de rédacteur de contenu, mentionnez-le, bien sûr. 

Le parfait petit stagiaire marketing. Image :n

Evitez les erreurs courantes 

N’oubliez pas que, loin d’être obligatoire, une photo peut être rédhibitoire, pouvant même conduire dans certains pays à voir son CV partir directement à la poubelle. On pourrait donc la considérer comme faisant partie des erreurs les plus fréquentes à éviter dans votre CV : 

  • Soyez précis dans l’intitulé de votre CV, qui surmontera votre introduction et devra correspondre exactement au poste visé. C’est bête mais c’est ainsi, pour un recruteur, la différence est grande entre un spécialiste en communication et un responsable marketing. 

  • Soyez synthétique et complet à la fois. Le pire CV du monde comporte 77 pages et des photographies jointes de lettres de recommandations. Restez donc sur une page si vous pouvez, et n’oubliez pas vos contacts mails, téléphoniques et LinkedIn (que vous devrez d’ailleurs mettre à jour, mais vous le savez déjà). 

  •  Ne mentez-pas ! Même si pour vous cela semble un détail, soyez précis dans vos qualifications, et ne les surestimez pas, même (et surtout) si elles ne sont pas nécessaires pour le poste visé. Il serait dommage d’annoncer un niveau A1 en allemand et de vous retrouver ensuite face à un recruteur germanophone qui mettra moins de quinze secondes à comprendre que vous avez un allemand moins bon que celui de Franck Ribéry. 

  • Faites toujours privilégier la lisibilité sur le design : une des plus grosses erreurs de la rédaction d’un CV consiste à penser que poste dans le marketing = créativité obligatoire. Certes, vous pouvez faire quelque chose d’un peu plus funky qu’un CV de comptable, mais n’oubliez pas que certaines entreprises utilisent des outils de scan automatique des résumés qu’elles reçoivent… un CV trop complexe pourrait bien tout simplement ne pas être lu ! 

Réalisation technique de votre CV

C’est bien joli tout ça, mais alors, comment faire - techniquement - un bon CV, maintenant que vous avez récupéré toutes les informations nécessaires? Il vous suffira de suivre ces quelques étapes essentielles : 

  • S’inspirer de CV existants en vous rendant sur un des nombreux sites de templates plus ou moins gratuits et plus ou moins réussis aussi, d’ailleurs. 

  • Réaliser votre CV à l’aide d’Adobe Indesign ou de Photoshop - si vous êtes confiants dans vos capacités, vous obtiendrez tout de même de bien meilleurs résultats - ou avec Word si c’est votre seule option. Gardez toujours à l’esprit la règle de lisibilité de votre CV ! 

  • Faites vous relire par quelqu’un d’extérieur, pour éviter aussi bien les coquilles que les tournures de phrase trop emphatiques qui vous pourraient vous pénaliser au moment de l’interview.

Dernières vérifications avant de vous lancer 

CV en poche, vous vous apprêtez à démarcher toutes les entreprises du secteur. Mais êtes vous vraiment prêt? On a demandé à notre émérite collègue Thomas Gadroy de compléter notre to-do list du stagiaire idéal, à partir de son expérience personnelle : 

  • Créez ou mettez à jour votre LinkedIn : une photo clean, un descriptif rapide mais engageant, un CV à jour, vous n’avez pas forcément besoin de plus quand vous êtes étudiant, mais c’est un minimum! 

  • Passez une des nombreuses certifications gratuites disponibles sur le net (la SEMrush Academy, les certifications Hubspot ou Google Analytics…) et rajoutez-les sur votre CV. Pour un professionnel, ces certifications ont une certaine valeur et témoignent de votre motivation à travailler dans le secteur. 

  • Rédigez un e-mail ou une lettre de motivation qui mentionne au moins le nom de la boîte que vous voulez rejoindre, histoire de ne pas passer pour un de ces touristes du marketing qui ont choisi cette branche d’étude par défaut plus que par vocation. 

Mettez en valeur un projet personnel en lien avec votre demande, un blog, un site internet, voir même un compte Instagram/Pinterest, etc.

Social Media Poster

Programmez votre prochaine Pinterest publication

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

L’entreprise idéale tu trouveras

Croyez-nous sur parole, il existe quelques compagnies françaises et internationales où vous ne voulez pas travailler au service marketing, et encore moins y être stagiaire. Un petit tour sur Glassdoor peut s’avérer essentiel au moment de sélectionner les entreprises qui pourraient être amenés à vous accueillir. 

Le secteur d’activité peut être un des critères déterminants, mais la taille de l’entreprise d’accueil l’est encore plus, surtout en terme de marketing : si une grande entreprise vous donnera accès à un certain budget et des actions de communication d’envergure, une petite boîte au service marketing réduit (voir inexistant parfois) donnera aux débrouillards l’occasion de montrer ce qu’ils savent faire, et d’en apprendre bien plus qu’en deux ans d’école. 

Dans le même ordre d’idée, quelle que soit la taille de l’entreprise, n’hésitez pas à envoyer des candidatures multiples pour diverses positions, afin que le recruteur ne s’arrête pas au premier intitulé si plusieurs possibilités de vous accueillir s’offrent à lui. 

Enfin, n’oubliez pas, en amour comme au boulot, rien ne sert d’être trop pressant et insistant. Et si après une première date Tinder, certaines personnes vous recommandent d’attendre trois jours avant de texter l’objet de vos désirs, ici, il est même crucial d’attendre sagement que le recruteur revienne vers vous plutôt que de le harceler au téléphone. 

Évaluez la performance de votre site

Créez un projet dans l'outil Audit de site

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com
 

L’entretien d’embauche avec brio tu passeras 

“Ce qui est bien, lorsque l’on s’attend au pire, c’est que l’on est jamais déçu”. Faites donc votre cette maxime du grand philosophe contemporain M Pokora, et préparez bien votre entretien. Nicolo Amadio, recruteur chez SEMrush, conseille d’ailleurs d’organiser une ou deux interviews fantômes avec vos amis, histoire de bien vous préparer aux petits pièges qui ne manqueront pas de parsemer l’entretien “dans la vraie vie”. Portez un soin particulier, notamment  : 

  • Aux questions portant sur l’esprit de la compagnie que vous visez, dont vous devrez éplucher le site internet pour comprendre autant que faire se peut l’activité, les motivations. Il n’y a rien de pire pour un recruteur qu’un candidat qui ne sait même pas ce que vous faites. 

  • Aux questions dites “négatives”, les préférées des RH, qui adore épier vos réactions lorsqu’ils vous demandent de vous rappeler la dernière fois que vous avez loupé quelque chose, ou la façon dont vous supportez la critique. 

  • A vous projeter dans l’avenir, quand le recruteur bien intentionné vous demandera comment vous aborderiez telle ou telle situation, où vous vous voyez dans un an, etc.

Nicolo Amadio - SEMrush Headhunter
Nicolo Amadio - SEMrush Headhunter
Mes 10 questions pièges préférées

  1. En quoi êtes-vous meilleur que la plupart des gens ?
  2. Parlez-moi d'une fois où vous avez vraiment foiré quelque chose. 
  3. Vous rappelez-vous la dernière fois que vous avez changé d'avis ?
  4. Parlez-moi du meilleur et du pire patron que vous n’ayez jamais eu. 
  5. Parlez-moi d'une fois où vous étiez en profond désaccord avec votre responsable. 
  6. Nous sommes déjà l'année prochaine. Quel impact avez-vous eu sur l’entreprise ?
  7. De quelle façon vous êtes-vous préparé pour cet entretien?
  8. Parmi les personnes avec qui vous avez travaillé, qui admirez-vous et pourquoi?
  9. Que voudriez-vous faire différemment dans votre prochain position professionnelle ?
  10. Qu'est-ce que je ne vous ai pas demandé, et que j'aurais dû vous demander ?

Soyez vous-même : les RH ne sont pas là pour vous juger, et n'aimeront pas que vous prétendiez être quelqu'un d'autre. Vous n'êtes pas là pour leur plaire, mais bien pour voir si votre personnalité et celle de l'entreprise pourront s'accorder.  De toute façon, admettez qu’il serait dommage de commencer votre relation professionnelle sur un énorme malentendu.

Ne parlez pas trop, ou trop peu, et gardez une attitude positive : comme le rappelle Nicolo, vos “softs skills” peuvent vite devenir votre pire ennemi, et n’importe quel recruteur sera plus indulgent avec des lacunes techniques qu’avec une mauvaise volonté évidente. 

Pour ce qui sont des hard skills, on vous a concocté une petite infographie des outils essentiels à maîtriser, outre bien sûr l’inévitable Google Suite, que ce soit pour partager ses fichiers, traduire ses textes ou communiquer. On peut d’ailleurs retrouver les dix outils ci-dessous… dans SEMrush, qui compile toutes ses fonctionnalités dans une seule plateforme. On dit ça, on dit rien. 

Les 10 outils indispensables du stagiaire marketing ! Les 10 outils indispensables du stagiaire marketing !

Enfin, rappelez-vous bien une chose : vous avez tout à fait le droit de ne pas savoir. A aucun stagiaire dans le monde (ni même à un jeune employé) on ne demandera de posséder une connaissance accrue du poste et du métier avant même d’avoir enfilé le bleu de travail. 

Ton premier job tu décrocheras

Ca y est, vous avez mis un pied dans la place… L’important maintenant, c’est d’y rester. Si cette étude de Regionsjob annonçait un taux record de “satisfaction” de la part des stagiaires, seulement 22,3% des stages débouchaient sur un emploi. Mais vous pourriez aisément faire partie de ce petit quart de chanceux, à condition d’y mettre les moyens. 

Se faire virer de son stage, ce n’est pas facile, mais c’est possible. Outre une ponctualité évidemment très souhaitable, voici quelques conseils prodigués par notre recruteur, qui pourraient faire la différence au moment fatidique : 

  • Respecter les KPIs, ces Key Performance Indicator chers au marketing. Même si on ne vous demandera certainement pas les mêmes performances qu’un salarié classique, le simple fait de montrer que vous êtes au courant de l’existence de ces indicateurs et de faire preuve de votre volonté d’atteindre les objectifs (et ceux de l’entreprise) devrait jouer en votre faveur. 

  • Développez votre connaissance des outils : pendant vos études, vous avez surtout appris la théorie, et il est temps de passer à la pratique. Webinars, tutoriels, conseils avisés de vos maîtres de stage, tous les moyens sont bons pour apprendre à maîtriser tous les outils modernes du marketing. Un milieu où les recruteurs sont de plus en plus à la recherche de véritables couteaux-suisses qui savent aussi bien manier la stratégie que les techniques de production de contenu. 

  • Entretenez votre réseau : même si votre stage ne débouche pas immédiatement sur un emploi, ce sera sans doute pour très vite, en tout cas si vous parvenez à vous faire de bons contacts capables de vous recommander plus tard auprès des recruteurs. Lâchez Facebook quelques instants et prenez soin de votre profil LinkedIn. 

  • Restez enthousiaste en toute circonstance : dans votre stage comme dans votre entretien d’embauche, vos softs skills seront toujours plus important que vos hard skills, au final. Dans un monde du travail en perpétuelle évolution et appelant sans cesse à plus de flexibilité, ces compétences personnelles (organisation, créativité, sens de l’écoute, ponctualité…) vous seront essentiels. 

  • Go for the extra mile, comme disent les américains qui adorent ce genre de formule à l’emporte-pièce : dans les faits, la différence entre un bon stagiaire et un mauvais stagiaire est un peu la même qu’entre un bon et un mauvais chasseur. Apprenez-donc à tirer les premiers. Etre actif, c’est bien, être proactif, c’est encore mieux. 

Du stage au premier emploi, transformez l'essai ! Du stage au premier emploi, transformez l'essai !

On vous demande un boulot aussi basique que de ranger les archives de votre entreprise? Profitez-en pour innover avec un système de classement complet sur Excel. Lors de votre arrivée, vous aviez beaucoup de questions qui restaient sans réponses immédiates? Vous pouvez tout à fait vous lancer dans la création d’une BIBLE (Basic Instruction Before Leaving Earth) contenant toutes les infos nécessaires à l’onboarding du prochain stagiaire… qui ne sera pas vous, puisque vous aurez été embauché entre temps pour récompenser votre proactivité ! 

Merci à Nicolo Amadio, responsable des ressources humaines chez SEMrush, pour les nombreux éclairages déterminants qu'il a apporté à cet article ! 

Trouvez des idées pour vos créations de contenu

Idées pour la création de contenu efficace

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

Jonathan Henault
SEMrush

SEMrush employee.

Content Marketing Manager pour SEMrush France, Jonathan est l'homme par qui le scandale arrive, mais en prenant son temps. Responsable du blog français sur lequel il publie régulièrement des études et autres articles de vulgarisation plus ou moins sérieux, il aime aussi bien s'entourer. Ecrivez-lui donc si vous voulez participer !
Partager cet article
ou

Commentaires

2000

Envoyer un feedback

Your feedback must contain at least 3 words (10 characters).

Nous n’utiliserons que cet email pour vous répondre concernant votre feedback. Politique de confidentialité

Thank you for your feedback!