Instagram et les influenceurs virtuels : le marketing du futur

Omar Belwaer

Mar 11, 20206 min read
Instagram et les influenceurs virtuels

Une autre tendance, qui pourrait être qualifiée d’une évolution normale, commence à envahir les secteurs technologiques. Le marketing digital n’échappera certainement pas à cette évolution. Il s’agit de l’intelligence artificielle (IA). De nombreuses fonctions occupées auparavant par des humains deviennent « déléguées à des robots virtuels » permettant de standardiser les choses et de gagner en productivité.

Je vais dans cet article vous présenter les influenceurs virtuels qui se sont multipliés sur Instagram et qui seraient prochainement pilotés par l’IA... Pour devenir complètement autonomes. Pas de panique ! Je vous explique tout !

Revenons à la définition la plus basique de la notion d’influenceur

De nombreux chercheurs définissent, depuis longtemps, l’influenceur ou le relais d’opinion comme une personne qui, par le moyen de sa notoriété, son statut social ou son mode de vie, influence les opinions de son entourage ainsi que ses décisions.

L’arrivée des réseaux sociaux et la démocratisation d’internet à travers le monde ont fait émerger une nouvelle génération de leaders d’opinions. Ce sont les influenceurs électroniques qui sont suivis par de larges communautés sur le web et qui pratiquent une sorte d’influence sur les opinions de leurs abonnés.

Vous voyez l’opportunité commerciale ? En fait, les annonceurs ont depuis toujours collaboré avec les leaders d’opinion, d’une manière plus ou moins déclarée, pour mettre en avant leurs marques, produits ou services.

De nos jours, les influenceurs digitaux occupent une place assez spéciale dans la stratégie marketing des marques : 6,5 milliards de dollars investis en 2019, soit 4 fois le chiffre de 2016 (selon InfluencerMarketingHub).

Instagram : réseau social leader du marché du marketing d’influence

Vous le savez déjà, Instagram est le réseau social le plus fréquenté au monde après Facebook. Selon l’entreprise de Mark Zuckerberg qui possède également Instagram, ce réseau social influence la décision d’achat de 80 % de ses utilisateurs. De plus, 83 % de l’ensemble des instagrameurs affirment qu’ils ont découvert des marques, des produits ou des services sur la plateforme.

Ce ne sont que quelques indicateurs qui ont poussé les marques à se lancer sur Instagram et à nouer des relations avec les influenceurs les mieux réputés de la plateforme pour conquérir de nouveaux marchés.

Ces dernières années, on a témoigné l’explosion des chiffres du secteur du marketing d’influence qui devient un canal de plus en plus emprunté par les marques pour développer leurs chiffres d’affaires en ligne. Les influenceurs sur Instagram sont de plus en plus sollicités par les annonceurs pour placer des posts sponsorisés auprès de leurs audiences.

Ce domaine, en pleine expansion, attire ainsi tous les regards, surtout ceux des esprits novateurs qui cherchent toujours à tester les limites des choses et à explorer de nouveaux terrains. C’est dans ce cadre, je pense, que nous avons vu naître des influenceurs virtuels.

Les influenceurs virtuels ?

Alors que les influenceurs « normaux » représentent un vrai être humain qui partage sa journée avec ses abonnés, les influenceurs virtuels sont des personnages totalement fictifs qui se comportent comme s’ils sont de vrais humains. Ce ne sont que des avatars créés dans la plupart du temps par des startups technologiques.

Les influenceurs virtuels sont des personnages en 3D créés, dans les meilleurs des cas, avec un photoréalisme pointu. En plus de la finesse de leur « modeling », on voit ces personnages dans les poses les plus naturelles possibles. En fait, si leurs profils ne comportaient pas la mention « influenceur virtuel » ou «  model digital », on aurait même du mal à savoir qu’ils ne sont pas de vrais êtres humains.

Pour que vous puissiez voir de quoi je parle, je vous propose les influenceurs virtuels les plus célèbres.

Les influenceurs virtuels les plus suivis sur Instagram

Shudu.gram

Shudu.Gram sur Instagram - les influenceurs virtuels

C’est mon coup de cœur !

Shudu fait son apparition sur Instagram en avril 2017. C’est la première influenceuse virtuelle. Seulement 3 mois plus tard, son agence signe sa première collaboration avec une marque de prêt-à-porter.

Elle a été créée par le photographe Cameron-James Wilson à London qui s’est inspiré des mannequins africaines pour faire d’elle une « top model parfaite ».

Au moment de la rédaction de cet article, cette influenceuse virtuelle compte 198 629 abonnés avec seulement 69 publications.

En parcourant son profil, on voit clairement que ce mannequin collabore avec de nombreuses marques, fait la couverture des magazines de mode et participe même à des évènements. Mais dans ce cas, c’est une vraie mannequin qui prend la relève. Oui, ça s’est inversé !

imma.gram

Il s’agit de la création d’une agence de créations numériques qui a fait ses premiers pas sur Instagram en 2018.

Au moment de la rédaction, cette influenceuse possède 172 069 abonnés et 230 publications sur Instagram. Il semble qu’elle a réussi à attirer l’attention de grandes maisons de mode avec lesquelles elle a collaboré pour publier des posts sponsorisés.

Avec son look assez spécial et son caractère qui sort du lot, Imma a su trouver sa place dans le monde des influenceuses.

Lil Miquela

Lil Miquela sur Instagram - les influenceurs virtuels

Avec ses 1.9 millions d’abonnés, Lil Miquela est probablement la plus grande influenceuse virtuelle sur Instagram.

Lil Miquela se distingue par une forte personnalité et elle ne le cache pas. Elle annonce ainsi son soutien à plusieurs causes.

De plus, cette personnalité virtuelle s’annonce aussi comme une musicienne assez suivie sur Youtube avec 123 000 abonnés. Elle a publié également certaines photos sur lesquelles elle pose avec des figures célèbres et a collaboré avec de très grandes marques internationales.

Et pour finir, cette influenceuse virtuelle a même lancé sa propre collection de prêt-à-porter !

Ils ne misent pas tous sur le réalisme

Bien que les avatars cités ci-haut semblent ou moins réalistes, certains influenceurs virtuels sont moins pointus sur ce point et présentent une apparence plutôt caricaturale qui les rapproche des personnages de dessins animés.

Ainsi, certains créateurs ne misent pas sur l’ambiguïté et l’annoncent clairement que leurs personnages ne sont que des créations virtuelles. Malgré tout, ce genre d’influenceurs est massivement suivi sur les réseaux sociaux. Quelques marques ont créé leurs propres avatars pour rejoindre cette tendance.

Voici quelques exemples des influenceurs virtuels les plus célèbres :

Bermuda sur Instagram - les influenceurs virtuelsBermuda sur Instagram - les influenceurs virtuels

Blawko sur Instagram - les influenceurs virtuels

Liam Nikuro sur Instagram - les influenceurs virtuelsLiam Nikuro sur Instagram - les influenceurs virtuels

Noonnoouri sur Instagram - les influenceurs virtuels

Quelques chiffres propres aux influenceurs virtuels

Un taux d’engagement 3 fois plus supérieur

Une étude publiée par HypeAuditor en 2019 révèle le fait que les publications des influenceurs virtuels résultent en un taux d’engagement 3 fois plus supérieur (et parfois plus) que celui obtenu par les influenceurs « normaux ».

Ils attirent principalement des jeunes femmes de 18 à 24 ans

Selon la même étude, l’audience des influenceurs virtuels se compose principalement (32.1 %) de femmes âgées de 18 à 24 ans. D’où le grand intérêt des marques de beauté et de prêt-à-porter pour ce genre d’influenceurs.

La majorité de l’audience est « made in USA »

23 % de l’audience des influenceurs virtuels connus est aux États-Unis, ce n’est pas étrange puisque les Américains sont souvent les précurseurs des tendances digitales et technologiques. En plus, les plus grands influenceurs virtuels, en termes d’audience, sont « made in USA ».

Ils publient 4 fois plus que les influenceurs « réels »

Pour pouvoir atteindre le même niveau de popularité, les influenceurs « réels » doivent produire et publier 4 fois de contenu. Voici la moyenne des publications selon la taille de l’audience :

Quel futur ? Des influenceurs virtuels autonomes pilotés par intelligence artificielle ?

Les influenceurs virtuels qu’on connaît jusque-là ne sont pas des robots. Ils sont des créations digitales qui sont manipulées par des startups et des agences. Il y a toujours cette intervention humaine derrière.

Mais, imaginez que ces personnages fictifs seraient totalement indépendants... à créer des posts, publier et interagir avec leurs audiences !

On n’est pas loin de cette réalité, et j’en doute que des tentatives ne soient pas déjà lancées. En fait, certaines startups spécialisées ont déjà levé des fonds pour ajouter une touche d’intelligence artificielle à ces créations.

En fait, la clé de réussite des influenceurs est leur capacité à communiquer émotionnellement avec leur audience et gagner leur confiance. Est-ce que ce niveau de connexion pourrait être réalisé entre les consommateurs humains et les « influenceurs virtuels artificiellement intelligents » ?

Je ne sais pas, penser à cela m’effraye. Et vous ?

Author Photo
Omar BelwaerJe suis passionné par la rédaction et par la technologie. J‘ai fait de ma passion mon métier !
Subscribe to learn more about SEO
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes
More about SEO