Google Web Stories : un boost pour votre trafic ?

Olivier Amici

Jan 27, 20219 min read
Google Web Stories : un boost pour votre trafic

« Une expérience dynamique, en plein écran et sur mobile » : voilà ce que nous promet Google avec son projet de Web Stories. Depuis cet été, avec l’annonce d’un plug-in WordPress spécialement pensé pour la création de Web Stories, on a beaucoup entendu parler de ce format court, hérité des réseaux sociaux. Aujourd’hui, il est désormais possible de croiser ces Web Stories via la fonction Discover sur mobile.

Mais qu’est-ce qu’une Web Stories ? Comment les activer et en profiter ? Suivez le guide !

Web Stories : définition

Les Web Stories, c’est quoi ?

Les Web Stories sont la version web des stories que l’on connaît déjà depuis plusieurs années avec Snapchat, suivi très rapidement par la plupart des autres réseaux sociaux.

Il s’agit donc d’un format qui n’est pas totalement inconnu des internautes : un format court, en plein écran, optimisé pour le mobile, mais aussi visible sur Desktop. Ces Web Stories reprennent un mélange bien connu de texte, d’image, de vidéo et de son afin d’offrir à l’internaute (ou plutôt, au mobinaute) une expérience immersive sous forme de slides.

Comme sur Snapchat et les autres réseaux sociaux, il suffit de faire défiler les différentes slides du diaporama afin de consulter les différents contenus. Parfois, un swipe peut être proposé, afin de se rendre sur une page bien précise, ou sur d’autres Web Stories.

Où sont visibles les Web Stories ?

Les Web Stories font beaucoup parler d’elles dernièrement, et à raison ! Il s’agit là d’un vrai challenge pour tous les sites web qui peuvent perdre ou gagner beaucoup de trafic, en particulier via Discover. Car c’est bien sur Discover que les Web Stories seront les plus présentes.

affichage-carrousel-web-storiesL’affichage carrousel pour les Web Stories comporte un vrai challenge pour les sites et blogs ! En effet, il faut être le plus pertinent et profiter de sa notoriété afin d’y être présent et si possible, le plus possible à gauche du carrousel !

Les Web Stories sur Discover

Sur l’application mobile Discover, les Web Stories prennent deux formes possibles.

1. Tout d’abord, sous forme de carrousel.

Il s’agit là d’une vraie nouveauté puisque leur arrivée ne date que d’octobre 2020. Sous cette forme, Discover propose à l’internaute une sélection de Web Stories selon ses affinités (suivant ainsi le principe même de Discover). L’utilisateur peut donc faire défiler les différentes stories, représentées sous un format rectangulaire, lui aussi hérité des stories made in Snapchat.

Ce carrousel est situé tout en haut de Discover : c’est l’emplacement qui permet le plus gros gain de trafic.

À noter qu’actuellement, ce mode d’affichage n’est disponible qu’en Inde, au Canada et aux Etats-Unis.

2. La seconde forme possible des Web Stories est en fiche unique, située dans le flux Discover.

Cette fiche présente l’avantage d’être seule ici, contrairement à l’emplacement « Carrousel » évoqué plus haut où vous devez partager la visibilité avec d’autres Web Stories. En revanche, cet emplacement demande à l’internaute de scroller un peu avant de trouver la fiche.

La fiche unique est actuellement disponible aux US uniquement.

affichage-en-fiche-web-storiesL’affichage en fiche unique pour les Web Stories demande un vrai effort d’optimisation : il n’y a qu’une place, c’est à vous qu’elle doit revenir !

Les Web Stories dans la recherche Google classique

Les Web Stories seront prochainement disponibles dans les recherches Google classiques, et c’est surtout cela qui va changer la donne au niveau du SEO.

Comme du côté de Discover, il existe deux modes d’affichage pour les Web Stories sur la recherche Google :

  • Tout d’abord, le mode Grille permet à l’utilisateur de faire son choix de Story parmi 4 Web Stories, réparties sur une grille de 2x2. Cette grille s’affichera tout en haut de la SERP, en position 0 donc. Pour le moment, cet affichage est en test aux US uniquement, mais Google a déjà fait savoir qu’il voulait élargir ce mode d’affichage à toutes les régions possibles.

web-storiesL’affichage des Web Stories directement dans la SERP, un gros bouleversement au niveau SEO.

  • Toujours dans la recherche Google et en position 0, le résultat Web Stories unique de Google se situe en haut de la SERP. Il s’agit d’un affichage un peu différent des autres, puisqu’il ressemble davantage à un Rich Snippet : on peut y voir une image, le titre de la page et la meta description de la page correspondante. Seule l’icône en bas à droite de l’image permet de savoir qu’il s’agit d’une Web Story.

Déjà disponible dans le monde entier, ce mode d’affichage laisse penser que Google tente vraiment d’imposer ses Web Stories au point de les fondre dans la masse, sans que l’on puisse facilement les reconnaître.

web-stories-featured-snippetLes Web Stories sont aussi l’occasion pour Google d’ajouter encore une autre forme de position 0.

Voir des Google Stories dans Google Image

Enfin, on peut trouver des Web Stories dans Google Images.

Comme pour les résultats uniques de la recherche Google, ici, rien ou presque ne différencie les images classiques des Web Stories, hormis l’icône Web Stories en bas à droite de l’image.

Ce mode d’affichage est lui aussi déjà disponible dans toutes les régions.

google-image-web-storiesLe fait que les stories web se fondent autant dans la masse dans la recherche Google Images démontre la volonté de Google de faire entrer, doucement, ce format dans nos habitudes.

Comment faire une Web Story et gagner du trafic

Vous souhaitez profiter des avantages des Web Stories pour votre site web ou votre marque ? Comment faire une Web Story ?

Première chose à savoir : bien que les Web Stories soient très inspirés des Stories des réseaux sociaux, il ne faut pas croire que votre Web Story disparaîtra au bout de 24 h. Il s’agit d’une véritable page web en soi, c’est-à-dire pérenne. Il faut donc suivre plusieurs prérequis afin de lui donner toutes les chances d’être visionnée, comme on le ferait avec une page web normale.

La façon de créer sa Web Story va beaucoup changer selon le CMS qui gère votre site web. Actuellement, il existe trois façons de créer des Web Stories.

Créer ses Web Stories à la main avec AMP

Si vous n’êtes pas sous WordPress ou que vous souhaitez développer votre propre Web Story à la main, vous pouvez vous rendre sur le site d’AMP.

Rappelons qu’AMP est un programme créé par Google en 2015, dont la fonction est de promouvoir la navigation sur le net pour les mobiles grâce à des pages dont le chargement est optimisé pour ce device. Il est donc assez logique de retrouver AMP dans le processus de création d’une Web Story, dont l’affichage est d’abord pensé pour le mobile.

Ainsi, les développeurs ayant des connaissances en HTML, CSS et JavaScript pourront développer eux-mêmes leur propre Web Story en suivant ce tutoriel Web Stories proposé par AMP.

Niveau développement, la création d’une Web Story repose sur 4 composantes qui s’imbriquent les unes dans les autres :

  • <amp-story standalone> : qui regroupe l’ensemble de la story ;
  • <amp-story-page> : qui gère la page ;
  • <amp-story-grid-layer : qui gère le premier layer ;
  • <amp element> : les différents éléments de la couche (texte, image, titre, vidéo…).

Ce mode de conception n’est clairement pas le plus simple. Cela dit, la hiérarchisation des composantes a été pensée de sorte qu’un développeur puisse facilement se rendre compte de son travail et du rendu visuel une fois le développement terminé.

Utiliser des outils de création de Web Stories pour éviter la programmation

Pas de connaissances en programmation ? Comme à chaque innovation, de très nombreux outils ont vu le jour afin de proposer l’accès à cette technologie, même aux novices en programmation.

On peut par exemple citer Make Stories qui propose un certain nombre de modèles prédéfinis afin de permettre de créer des Web Stories.

templates-make-storiesAfin d’accélérer votre création de Web Stories, Make Stories dispose d’un grand nombre de templates, dont certains ont réellement été créés par de grandes marques.

Once, de son côté, propose des statistiques avancées gratuitement.

Ces outils sont nombreux. De belles pépites sont à dénicher, même du côté du gratuit.

Utiliser le plug-in Web Stories de Google pour les créer sur WordPress

Si vous êtes sur WordPress, vous avez gratuitement accès à un plug-in pensé pour la création de Web Stories. Très simple et intuitif, ce plug-in WordPress de création de web stories est vraiment un bon outil pour quiconque souhaite utiliser les Web Stories pour augmenter son trafic.

plugin-wordpress-web-storiesLe plug-in Web Stories de Google sur WordPress offre une interface qui ne devrait pas déstabiliser les utilisateurs de plateformes de design comme Canva.

Créer sa Web Story via le plug-in WordPress est la façon la plus rapide et efficace si vous êtes sous WordPress :

  • Cliquez sur « Add new story » ;
  • Ajoutez une image de fond, du texte ou une vidéo et construisez votre première page ;
  • Cliquez sur « New page » en bas de page afin de répéter l’opération ;
  • À la fin de la création de votre Story, le plug-in va automatiquement créer une page AMP.

Attention, quelle que soit la méthode choisie, il faudra vérifier votre story via cet outil de test de story Web de Google. Vous avez accès à différentes informations, notamment sur les problèmes que pourrait rencontrer votre Story Web.

Comment faire une Web Story qui marche ?

Comme pour chaque nouveau type de contenu, il existe des règles permettant d’optimiser le taux de clic sur ses Web Stories, leur référencement naturel et donc le volume de trafic que vos Web Stories peuvent vous apporter.

  • Renseignez les métadonnées de votre Web Story pour améliorer son référencement par Google. Il existe 4 métadonnées obligatoires pour les Web Stories : « publisher-logo-src » pour votre logo en haut à gauche, « poster-portrait-src » pour l’image principale de votre Story, la balise Title que l’on connait bien et « publisher », votre nom.

metadonnees-web-storiesLe titre, votre nom, votre logo et la page de garde sont les 4 éléments obligatoires pour bien référencer sa Web Story.

  • N’oubliez pas que les Web Stories sont un formidable moyen de faire du storytelling : placez-vous donc dans un rôle de narrateur.
  • Misez sur un contenu plutôt court, qui se rapproche au maximum des habitudes de navigation des mobinautes. En règle générale, il ne faut pas dépasser les 30 pages ni dépasser les 10 mots par page.
  • Comme sur les réseaux sociaux, les Web Stories sont des formats pensés pour mettre en avant l’aspect visuel. Faites de même ! Misez sur la vidéo et l’image au maximum. Évidemment, il faudra prendre soin de recadrer le tout en mode portrait, qui est le format privilégié pour les Stories en plein écran.
  • Utilisez les liens d’affiliation ou les liens Google Ads afin de monétiser ce contenu qui, rappelons-le, est pérenne ! Mais attention tout de même à ne pas proposer uniquement de la publicité dans vos Stories, au risque de lasser votre public. Une Web Story doit avant tout raconter une histoire et participer à vous créer une image valorisante en tant que marque.
  • Attention au contenu « piège à clics » ! Vous pouvez tenter de proposer une information qui ne sera pas complète à la fin de la story, ce qui augmentera les chances de voir l’utilisateur cliquer pour en savoir plus. Cela peut constituer une bonne stratégie, mais avec parcimonie : cette pratique est en effet pénalisée par Google !

Les Google Web Stories sont un formidable moyen d’acquérir du trafic par de nouveaux moyens. Ses techniques sont finalement assez proches du référencement naturel dans le sens où faire une Web Story prend un peu de temps, mais constitue un ajout pérenne à votre site. Construites dans les règles de l’art, ces web stories peuvent donc vous apporter beaucoup de trafic.

Les sites et blogs traitant de thèmes comme la beauté, le lifestyle ou les sites de news ont un intérêt tout particulier à passer le pas de la Web Story : ce sont les thèmes où on compte le plus de stories ! Commencez dès maintenant afin de ne pas vous faire devancer par la concurrence !

À ce titre, des technologies Semrush, comme l’outil Topic research peuvent vous aider à créer des stories qui apportent du trafic qualifié à votre site.

Author Photo
Olivier AmiciJe suis en charge du développement marketing pour le marché Français et Francophone, de l’organisation des événements en ligne, des partenariats marketing/éducatifs, de la chaîne YouTube et du blog Semrush France.
Subscribe to learn more about SEO
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes
More about SEO