fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Soumettre un article
Voir le blog
Yulia Adeeva

Étude sur les pénalités manuelles de Google : détecter et gérer les liens entrants artificiels 

99
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
Cet article est en Français
Yulia Adeeva
Cet article est en Français
Étude sur les pénalités manuelles de Google : détecter et gérer les liens entrants artificiels 

Une pénalité manuelle (aussi appelée "action manuelle") de l’équipe Google Spam est une mesure restrictive manuelle pour violation des Consignes aux Webmasters de Google ; elle provoque la baisse rapide de la visibilité organique du site. 

En 2018, les webmasters ont reçu environ 4 millions de notifications de Google à propos d’actions manuelles effectuées sur leurs sites. Les données 2019 n’ont pas encore été publiées, mais la réalité est là : une pénalité manuelle Google peut frapper comme l’éclair, sans que vous sachiez d’où elle vient, et vous laissant perplexe sur la marche à suivre.

Captures d’écran d’un site frappé par une pénalité de lien en février 2020. Captures d’écran d’un site frappé par une pénalité de lien en février 2020.

De 1500 visites par mois et des classements pour 500 mots clés à presque zéro en quelques jours. De 1500 visites par mois et des classements pour 500 mots clés à presque zéro en quelques jours.

Démystifier les pénalités Google pour les liens entrants toxiques

De manière générale, on reçoit une pénalité manuelle de Google lorsqu’on a utilisé des tactiques de SEO black-hat, ou que l’on ne s’est pas assuré que le profil de backlinks d’un site est naturel et conforme aux consignes de Google.

Parmi les déclencheurs les plus communs d’une pénalité de lien de Google, on trouve les liens entrants et sortants artificiels. Les liens artificiels sont appelés également « nocifs », « spammants », ou, comme on les nomme à SEMrush, « toxiques ». Aussi bien les liens entrants que sortants peuvent entraîner la pénalisation de votre site :

  • Les liens sortants sont situés sur votre site et pointent vers d’autres sites. Vous pouvez obtenir une pénalité pour des liens sortants si vous pointez vers un autre site en allant à l’encontre de consignes de Google : en créant un « modèle de liens entrants artificiels, trompeurs ou manipulateurs », comme le formule Google. Ce type de pénalité a ses propres pièges et mérite un article à part.
  • De façon similaire, les liens entrants sont les liens sur des domaines externes qui pointent vers votre site ou certaines de ses pages. Ces liens constituent votre profil de backlinks, et vous devriez toujours garder un œil dessus. Nous avons une métrique dédiée, le Toxic Score, qui indique à quel point un lien dans votre profil est bon ou mauvais. 

Dans une étude récente, nous avons utilisé l’outil Backlink Audit afin de recueillir des données pour plus de 830 profils de backlinks d’utilisateurs de SEMrush et de forums professionnels dont les sites ont été frappés par des pénalités au cours des deux dernières années. Nos objectifs étaient les suivants : 

  • Repérer les facteurs et corrélations qui déclenchent une pénalité.

  • Identifier la fréquence de chaque pénalité.

  • Faire en sorte que la précision de l’algorithme de notre outil Backlink Audit soit la meilleure possible lors de l’évaluation des profils de backlinks et de l’étiquetage des liens comme toxiques.

  • Trouver des manières d’améliorer l’outil afin de fournir la meilleure solution pour gérer les pénalités Google et les éviter à l’avenir.

  • Créer une base pour un guide étape par étape qui vous aidera à vous rétablir de pénalités Google et à créer un profil de backlinks fort. 

Il n’est pas tout à fait simple de dresser une liste complète des facteurs, et de leurs combinaisons, qui causent des pénalités manuelles en se basant sur l’« artificialité » des liens. Il est donc difficile pour les professionnels du SEO et les webmasters de détecter les points faibles précis d’un profil de backlinks.

En nous basant sur les résultats de notre étude, voyons comment repérer les liens toxiques, gérer les pénalités de Google, les éviter à l’avenir, et construire un profil de backlinks fort.

Étude sur les pénalités de Google : détecter et gérer les liens entrants artificiels  Étude sur les pénalités de Google : détecter et gérer les liens entrants artificiels 

Nos points à retenir à propos des liens entrants artificiels 

1. Un seul mauvais lien n’entraîne pas une pénalité

Non, vous ne pouvez pas recevoir une pénalité pour un seul lien artificiel. Nous avons analysé les exemples de liens entrants artificiels que Google a fournis aux webmasters et nous avons effectué un audit de profil détaillé des sites pénalisés.

En s’appuyant sur ces données, on peut affirmer qu’en général, c’est une combinaison de 2-3 (ou plus) liens ou types de manipulation qui entraîne une pénalité. Cela signifie qu’une fois par mois, vous devez auditer votre profil de backlinks pour détecter les irrégularités au niveau des liens entrants et sortants.

2. La durée de vie n’affecte pas la toxicité des liens

Google ne fait pas de distinction entre les liens toxiques anciens et récents, ce qui veut dire que les mauvais backlinks construits il y a des années peuvent toujours venir vous hanter sous la forme d’une action manuelle. 

Les sites qui ont eu des pénalités de liens entrants artificiels en 2019-2020 ont été pénalisés à cause de liens datant de 2016-2018. 

3. La réputation n’entre pas en compte quand Google interprète l’artificialité d’un lien

Google ne discrimine pas nécessairement selon la source de vos liens entrants ; si un lien révèle des tactiques manipulatrices ou artificielles, il sera dévalorisé.

4. Quand il pénalise, Google impose un embargo total

Des propriétés et des sites entiers sont pénalisés plus souvent que des pages et des sections de site spécifiques.

5. Les correspondances exactes d’ancrages doivent être traitées avec beaucoup de soin

Près de 50% des cas avaient des ancrages money, soit des liens utilisant un texte d’ancrage correspondant exactement aux mots clés pour lesquels un site essaie de se classer. Les algorithmes de Google sont très bons pour détecter ces ancrages et les signaler à l’équipe Google Spam.

6. Dans la plupart des cas, il faut vous débrouiller tout seul

Habituellement, quand Google contacte des webmasters, il ne fournit pas d’exemple de liens artificiels. Vous ne pouvez vous attendre à voir quelques exemples de mauvais liens pointant vers votre site qu’après avoir envoyé une deuxième demande de réexamen. C’est un autre facteur qui complique le rétablissement après une pénalité.Question d’un webmaster dans Google Console Help à propos du manque d’exemples de liens artificiels. Question d’un webmaster dans Google Console Help à propos du manque d’exemples de liens artificiels.

7. Supprimer la pénalité et se rétablir prend du temps

En moyenne, 2 à 3 demandes de réexamen sont nécessaires pour lever une pénalité. Par conséquent, cela peut prendre jusqu’à 6 mois pour supprimer une pénalité de lien entrant. Si vous n’êtes pas prudent et patient quand vous déposez des demandes de réexamen, vous risquez de prolonger le processus. Restez calme et suivez toutes les étapes indiquées par Google. 

Supprimer la pénalité et se rétablir prend du temps

Sachant tout cela, exécuter un audit mensuel de routine de votre profil de backlinks constitue une bonne habitude à avoir, car il peut vous aider à déterminer quels liens vous causent des problèmes. 

Audit de Backlinks SEMrush

En nous fondant sur ces découvertes, nous avons amélioré les algorithmes de notre outil Backlink Audit et la manière dont est calculé le Toxic Score. En plus de nombreux changements, nous avons augmenté la précision de la détection des cas de spam pur et de la détection automatique des ancrages money et composés. 

Backlinks AuditPar ailleurs, nous avons introduit le nouveau filtre “Ancrage money fréquent”, qui vous permet de détecter rapidement les backlinks potentiellement toxiques avec des ancrages. Ces améliorations rendent plus faciles la détection de menaces probables pour votre site et l’envoi de demandes de réexamen basées sur des données correctes.

À présent, approfondissons et examinons les différents types de pénalités Google pour les liens entrants.


Quels types de liens entrants déclenchent une pénalité Google ? 

Chaque pénalité que nous avons examinée s’est révélée comporter des nuances cachées que nous avons dévoilées durant le processus de notre recherche. Ci-dessous, nous allons nous étendre un peu plus sur la question et découvrir les différentes étapes permettant de réparer les dommages d’une pénalité… Et les éviter à l’avenir.

Note : La « fréquence des cas » représente la part nette de chaque cas de pénalité parmi tous les profils couverts : un profil de backlinks peut recevoir une pénalité pour des violations multiples des Consignes aux webmasters de Google.

Nous avons étudié les cas de pénalité suivants :

  • Liens sponsorisés et payants dans des articles et posts de blog.

  • Guest posts et communiqués de presse.

  • PBN et réseaux de liens.

  • Spam généré par l'utilisateur.

  • Annuaires web et répertoires de liens.

  • Spam pur et simple.

  • Annonces directes et liens affiliés.

  • Annuaires professionnels et sites de bookmarking.

  • Liens dans les widgets.

  • Liens cachés.

  • Liens sitewide.

  • Cas mineurs.

    SEMrush Backlink Audit

    Détectez les backlinks toxiques pour votre site

    Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

1. Liens sponsorisés et payants dans des articles et posts de blog

Fréquence des cas : 53%

Notre étude a révélé les mots les plus utilisés comme texte d’ancrage avec des liens sponsorisés et payants dans les articles et les posts de blog. Nous avons remarqué que la combinaison de liens dofollow (en particulier un lien riche en mots clés) avec une divulgation payante ou sponsorisée étaient un problème commun.

Les expressions communes sont :

  • The article was sponsored by (l’article a été sponsorisé par)

  • Information was provided by (les informations sont fournies par)

  • Advertorial content (contenu publicitaire)

  • Advertorial post on behalf (post publicitaire de la part)

Ce texte ne doit pas nécessairement être à côté du lien.

Si vous utilisez ces mots sans nofollow ou sans révéler un partenariat, ils peuvent servir de drapeau rouge pour l’équipe Google Spam et conduire à une pénalité. Apprenez comment gérer ces types de liens dans ce guide sur les liens sponsorisés (en anglais).

Acheter ou vendre des liens

Si vous êtes dans l’esprit d’acheter ou de vendre des liens supposés apporter du jus de lien, préparez-vous à être pénalisé par Google. Cela comprend : 

  • Échanger de l’argent pour des liens (ou posts qui contiennent des liens).

  • Échanger des biens ou des services pour des liens.

  • Envoyer à quelqu’un un produit « gratuit » en échange d’un article dessus et d’un lien vers lui.

Conseils pour éviter une pénalité

  • Ne faites pas directement la promotion de produits ou services sans utiliser les attributs nofollow ou sponsored (comme rel="sponsored").

  • Demandez un attribut “rel=sponsored” quand on place un lien vers votre offre sur un autre site.

  • Évitez l’usage excessif des ancrages riches en mots clés dans le texte (sinon, tâchez de les diversifier).

Conseils pour faire supprimer une pénalité

  • Paramétrez/Demandez des attributs rel=”nofollow” ou rel=”sponsored”.

  • Désavouez si vous avez essayé de contacter l’administrateur du site, mais qu’il a été impossible de le trouver ou de lui faire ajouter l’attribut nofollow ou sponsored.

Attention, prenez vos précautions en utilisant cette option de désaveu, car ceci n'est pas toujours nécessaire. Lisez bien et suivez les guidelines de Google sur la procédure de désaveu avant de l'utiliser. Comme Google le dit, "Utilisée incorrectement, cette procédure peut altérer les performances de votre site dans les résultats de recherche" 

2. Guest posts et communiqués de presse

Fréquence des cas : 45%

Guest posts et communiqués de presse pénalités Google

Les guest posts qui utilisent des mots clés de correspondance exacte comme texte d’ancrage dans le seul but de construire des liens violent les consignes de Google, et ces liens entraînent des pénalités : une pénalité pour liens entrants artificiels est infligée au site vers lequel est dirigé le lien, tandis que le site référent peut recevoir une pénalité de lien sortant.

Guest posts et communiqués de presse pénalités Google

Il est évident pour les lecteurs que le lien n’est pas là pour les aider, et il est évident pour les moteurs de recherche que le lien n’est pas là en tant que ressource utile : c’est un drapeau rouge indiquant un échange de liens, un lien vendu, ou un système de liens qui viole les consignes.

système de liens qui viole les consignes

La plupart des sites ont des liens nofollow à partir des guest posts pour éviter une action potentielle de Google ; cela peut être utilisé dans le contenu et dans la signature de l’auteur. Google a affirmé en septembre 2019 que les liens rel="nofollow" étaient « traités comme des indices sur les liens à considérer ou à exclure des résultats de recherche. » 

Conseils pour éviter une pénalité

  • Repensez votre stratégie de construction de liens. Poster des centaines de communiqués de presse avec des liens conduisant à votre site web n’est pas une stratégie SEO extraordinaire.

  • Évitez l’usage excessif des ancrages money dans le texte (sinon, essayez de diversifier les mots clés utilisés afin de ne pas vous retrouver avec des centaines de textes/backlinks d’ancrage identiques).

  • Utilisez rel="nofollow" dans la signature de l’auteur ou la description du texte.

  • Évitez la promotion directe de votre produit ou service.

Conseils pour faire supprimer une pénalité

  • Paramétrez des attributs rel=”nofollow”, rel=”sponsored”, et/ou rel="ugc".

  • Désavouez ou supprimez si l’attribut nofollow ou sponsored n’a pas fonctionné. 

3. PBN et réseaux de liens

Fréquence des cas : 27%

Construire des réseaux de blogs privés (PBN, pour Private Blogs Network) et des réseaux de liens est une autre pratique toxique qui nuit à vos résultats sur les SERP plutôt qu’elle ne les améliore.

Les PBN sont habituellement créés avec des services de blog gratuits et des modèles standards. Nous avons remarqué que, dans une certaine mesure, le contenu peut varier d’un blog à l’autre, mais les textes d’ancrage contiennent généralement des mots clés de correspondance exacte avec des variations limitées.

La seule manière d’éviter une pénalité Google, dans ce cas, est de supprimer ou désavouer ces liens. 

PBN et réseaux de liensUn domaine de PBN typique contient peu de liens entrants et se révèle peu performant dans les résultats de recherche. Comment déterminer si un site est un PBN spam :

  • Il a été lancé il y a peu.

  • Il est peu performant du point de vue du trafic.

  • Vous en recevez peu de trafic.

  • Son Authority Score est faible.

  • Son domaine n’a pas de section Politique de confidentialité ou Contacts.

4. Spam généré par l'utilisateur 

Fréquence des cas : 16 %

Ces types de liens toxiques incluent :

  • Les liens indésirables provenant de posts sur des forums.

  • Les liens dans les profils et signatures.

  • Les liens follow indésirables dans les sections commentaires.

Spam généré par l'utilisateurMême si Google affirme ignorer les liens dans les profils de forum, nous avons repéré ce type de lien de forum dans des profils parmi les cas de pénalité examinés. Nous avons découvert que, dans ce cas, un site est habituellement pénalisé pour :

  • Spam évident, utilisation d’applications pour poster du spam.

  • Liens déguisés, comme la promotion de produits et les liens de contact.

Spam généré par l'utilisateur 

Conseils pour éviter une pénalité

  • Utilisez l’attribut the rel=”ugc".

  • Cessez de spammer. 

Conseil pour faire supprimer une pénalité

  • Désavouer les liens UGC indésirables est la meilleure option pour maintenir votre profil de backlinks en bonne santé.

5. Annuaires web et répertoires de liens

Fréquence des cas : 16%

Vous recevrez une pénalité de ce genre lorsque votre site reçoit des douzaines de backlinks toxiques distribués sur les annuaires et répertoires du web. Nous avons remarqué qu’habituellement 3-5 liens ne sont pas suffisants pour une pénalité, mais cela ne signifie pas que vous pouvez vous dispenser d’auditer ces liens fréquemment.

Annuaires web et répertoires de liens

Conseils pour éviter une pénalité

  • Auditez fréquemment les backlinks des annuaires web et des répertoires de liens.

  • Surveillez la quantité de trafic que ces annuaires et répertoires apportent à votre site et leur performance globale sur les SERP.

  • Si un lien génère du trafic référent de qualité, demandez au webmaster du site où le lien est situé et paramétrez des attributs rel=”nofollow” ou rel=”sponsored”. 

  • Évitez de trop utiliser cette stratégie de construction de liens et n’ajoutez des liens que vers des sites de grande qualité.

Conseils pour faire supprimer une pénalité

  • Supprimez ces liens.

  • Désavouez tous les liens que vous ne pouvez pas supprimer.

6. Spam pur et simple

Fréquence des cas : 14%

Google est très sensible quand il s’agit de liens purement indésirables ; il n’a absolument aucune tolérance envers ce type d’efforts d’optimisation pour les moteurs de recherche.

Les cas de spam pur et simple incluent 

  • Le bourrage de mots clés.

  • Les redirections trompeuses.

  • Les liens non pertinents pour le contenu ou le sujet de la page.

Conseil pour éviter une pénalité

  • N’envisagez tout simplement jamais d’utiliser le spam.

Conseils pour faire supprimer une pénalité

  • Supprimez le lien.

  • Désavouez le lien.

7. Annonces directes et liens affiliés

Fréquence des cas : 10%

Google adore repérer les liens du type « Achetez maintenant », « Inscrivez-vous maintenant », et les offres de réduction, même sous la forme de bannière de coupon. Si vous promouvez des produits ou des services d’autres marques, Google vous demande d’utiliser l’attribut rel=”nofollow” ou rel=”sponsored” (ajouter une divulgation de commission d’affiliation est fortement conseillé).

Ci-dessous, vous trouverez un cas de pénalité imposée en dépit de l’affichage d’une divulgation sur la page (les liens, cependant, étaient dofollow).

Annonces directes et liens affiliés

Conseil pour éviter une pénalité

  • Paramétrez un attribut rel=”nofollow” ou rel=”sponsored”.

Conseil pour faire supprimer une pénalité

  • Désavouez ou supprimez si l’attribut nofollow ou sponsored n’a pas fonctionné.

8. Annuaires professionnels et sites de bookmarking

Fréquence des cas : 10%

Ne vous méprenez pas : tous les annuaires professionnels ne sont pas mauvais. Ce qui est particulier dans ce cas, c’est qu’il n’y a pas eu un seul annuaire populaire parmi ceux que nous avons examinés : ils étaient tous de mauvaise qualité. Donc, si vous avez répertorié votre site sur des annuaires de cette catégorie, supprimez ces liens (ou désavouez-les si vous ne pouvez pas les supprimer).

Annuaires professionnels et sites de bookmarking pénalité Google

9. Liens dans les widgets

Fréquence des cas : 7%

La règle est simple ici : si vous permettez à des sites tiers de poster des widgets avec un code intégré pointant vers votre site, ajoutez toujours l’attribut rel=”nofollow” ou désavouez.

Liens dans les widgetsLes seules exceptions à cette règle que nous avons remarquées sont les liens qui dirigent vers une page de votre site en lien avec le sujet (par exemple, les widgets d’évaluation conduisant à une section spécifique sur votre site liée à l’entreprise ou l’utilisateur). Par ailleurs, n’oubliez pas que certains widgets gratuits que vous pouvez utiliser sur votre site vous forcent à pointer en retour vers le service qui a fourni le widget sans attribut nofollow.

10. Liens cachés

Fréquence des cas : 4%

Liens cachés

Vous devez utiliser délibérément une stratégie de liens cachés pour être pénalisé pour cela. Les cas que nous avons découverts ont en général des liens déguisés en texte normal. 

Conseils pour éviter une pénalité

  • Rendez les liens visibles et paramétrez un attribut rel=”nofollow”.

  • Demandez à ce que le lien soit supprimé.

  • Désavouez le lien si l’on n’a pas accédé à votre demande.

11. Liens sitewide

Fréquence des cas : 4%

Liens sitewide

Ces liens sont souvent situés dans le blogroll, le footer, ou la barre latérale. Si un lien entrant contient des mots comme « fourni par », « designé par », en particulier s’il y a des mots clés, nous vous recommandons fortement de vous occuper de ce type de liens le plus vite possible. 

Conseils pour éviter une pénalité

  • Paramétrez l’attribut rel=”nofollow”.

  • Dans certains cas, remplacer le texte d’ancrage peut fonctionner.

  • Supprimez le lien.

  • Désavouez le lien.

12. Cas mineurs

Les cas ci-dessous représentent moins de 1% dans notre étude.

  • Anciennes offres d'emploi. En général, Google envoie des avertissements aux webmasters qui possèdent des sites d’offres d’emploi, mais vous êtes aussi responsable d’une offre d’emploi périmée non supprimée, ce qui entraîne une pénalité. 

  • Liens d’avis produit.

  • Liens dans des podcasts. Un lien vers l’entreprise (liens de marque, nus), liens d’ancrage money, description avec du bourrage de mots clés.

  • Liens de bourse d’études. Ces liens ont pour but de recevoir du trafic provenant de ressources .edu. Si votre offre n’est pas liée au sujet, vous serez pénalisé.

  • Hotlinking. Un lien direct vers le contenu d’un autre site web (images, vidéos, documents, fichiers audio, etc.), aboutissant à un vol de la bande passante du site où le contenu est hébergé et à une violation des droits d'auteur. 

  • Liens de contenu adulte.

  • Liens dans le contenu généré automatiquement.

  • Liens réciproques.

  • Liens d’infographie.

Backlinks Analystics

Trouvez de nouvelles opportunités de backlinks

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

Comment éviter une pénalité de Google pour liens entrants artificiels ?

Si vous souhaitez que votre stratégie de construction de liens soit continuellement payante, passez toujours en revue votre profil de backlinks. Utilisez l’outil Backlink Audit pour contrôler les mauvais liens. Voici les étapes à suivre :

  1. Exécutez régulièrement un audit de backlinks détaillé de votre profil (au moins une fois par mois).

  2. Contrôlez votre profil de backlinks pour détecter s’il y a trop de types de liens entrants suspicieux. 

  3. Évaluez toujours les textes d’ancrage et remaniez-les ; évitez l’usage excessif d’ancrages unifiés. Si vous utilisez des ancrages money, faites-les varier avec Keyword Magic Tool de SEMrush. Utilisez des mots clés similaires ou associés. 

  4. En cas de doute, utilisez l’attribut rel=”nofollow”.

  5. Débarrassez-vous du spam pur : supprimez ou désavouer ces liens. 

Comment se rétablir après une pénalité de Google pour liens entrants artificiels ?

Une notification de Google à propos d’une pénalité pour liens entrants artificiels Une notification de Google à propos d’une pénalité pour liens entrants artificiels

recherche organique

Soyez patient ! N’essayez pas de tromper Google. Suivez simplement ces étapes simples :

1. Recueillez les informations suivantes

  • De quelle façon exactement la pénalité vous a-t-elle affecté ? À l’échelle du site? Ou n’a-t-elle frappé qu’une propriété, un page spécifique ou une section du site ?

  • Exemples d’URL artificielles de Google. 

  • Les classements de votre site, le trafic, les mots clés, et les pages qui ont notablement chuté dans les classements. 

  • La vitesse de liens de votre site. Prêtez attention aux pics irréguliers dans les données.

  • Les données relatives aux backlinks provenant de différentes sources ; les données issues de Google Search Console sont indispensables (vous pouvez facilement télécharger ces données dans l’outil Backlink Audit).

2. Exécutez une analyse en profondeur de vos backlinks

Analysez avec soin tous vos backlinks entrants et classez-les en :

  • Bons

  • Payants

  • Spam

3. Contactez les responsables

Demandez-leur de supprimer les liens toxiques pointant vers votre site. Si vous jugez qu’un lien a de la valeur, contactez le webmaster et demandez-lui de changer l’attribut du lien en rel=”nofollow”.

4. Désavouez avec prudence !

Préparez un fichier.txt de désaveu (vous pouvez utiliser Backlink Audit de SEMrush) et soumettez le fichier à Google. 

5. Envoyez une demande de réexamen.

Envoyez une demande de réexamen à Google avec une description détaillée des étapes que vous avez accomplies et de ce que vous avez nettoyé.

La prévention est la clé

Gérer les pénalités de Google n’est pas chose facile ; c’est pourquoi il est important d’exécuter constamment des audits de vos backlinks, de conserver un profil de backlinks en bonne santé et de surveiller les variations étranges dans les données.

Vous pourriez penser que vous ne serez pas frappé par une pénalité de Google, mais l’étude de SEMRush a révélé qu’une douzaine de liens artificiels suffisent pour entraîner la pénalisation de votre site. Optez donc pour la sécurité (et utilisez toujours des tactiques white-hat) ! 

Essayez gratuitement pendant 7 jours

SEO, Content Marketing, Social Media... tout SEMrush Guru

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

Yulia Adeeva
SEMrush

Employé SEMrush.

Regional Product Marketing Manager chez SEMrush France
Envoyer des commentaires
Vos commentaires doivent contenir au moins 3 mots (10 caractères).

Nous n'utiliserons cette adresse e-mail que pour répondre à vos commentaires. Politique de confidentialité

Merci pour vos commentaires.