EAT, YMYL et objectif bénéfique : que signifient les normes de qualité de Google pour la recherche ?

Julia McCoy

Aug 15, 20229 min read
EAT, YMYL et objectif bénéfique : que signifient les normes de qualité de Google pour la recherche ?

Aperçu de l'article

  • Quelle est la définition du EAT, et quels sont les sites YMYL ? Que désignent ces acronymes ? Et qu'impliquent-ils ?
  • L'acronyme EAT signifie « Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness » (Expertise, Autorité, Fiabilité) et YMYL « Your Money or Your Life » (Votre argent ou votre vie).
  • Consultez notre article approfondi sur les directives de Google et la manière dont elles peuvent vous aider à rédiger, structurer et publier du contenu dans le cadre d'une optimisation EAT et YMYL.

Si vous vous êtes déjà demandé comment déchiffrer l'algorithme de classement de Google, sachez que vous n'êtes pas le seul.

Google est mystérieux, il ne dit rien de son fonctionnement ni des changements qui interviennent après chaque mise à jour, sans parler de ce que cela signifie pour les spécialistes SEO et marketing. Ainsi, de nombreux acteurs du secteur ont recours à un travail de détective pour comprendre et éviter que leurs classements ne s'effondrent.

Parfois, cependant, Google nous donne un petit coup de pouce.

En 2015, Google a publié l'intégralité de ses Directives des évaluateurs de la qualité de la recherche en réponse à une version divulguée qui faisait le tour du web.

Ces directives contiennent trois clés essentielles qui permettent à Google d'examiner les pages web et de distinguer les contenus de bonne et de mauvaise qualité :

  • Objectif bénéfique
  • E-A-T (Expertise, Autorité, Fiabilité), ou Qualité de la page
  • YMYL (Votre argent ou votre vie)

Techniquement, les directives servent de référence aux évaluateurs des résultats de recherche, c'est-à-dire aux personnes qui évaluent le fonctionnement de l'algorithme Google. Toutefois, ce guide constitue également un outil essentiel pour comprendre ce que Google recherche dans une page web de qualité.

Les réponses se trouvent dans EAT, YMYL, et l'objectif bénéfique : ce qu'ils signifient, et comment ils s'appliquent au contenu.

Voyons ce qu'il faut savoir sur chacun d'eux.

Objectif bénéfique, EAT, et YMYL : les clés pour comprendre comment Google définit la qualité des pages et du contenu web

Les Directives des évaluateurs de la qualité de la recherche ont été mises à jour quatre fois : en juillet 2018, en mai 2019, en octobre 2021 et à nouveau en juillet 2022. De multiples mises à jour des algorithmes ont également eu lieu entre aujourd'hui et la date de publication initiale, y compris des mises à jour majeures.

Ce guide présente toutes les informations sur les mises à jour actuelles et les intègre dans la façon dont nous comprenons le EAT et YMYL.

N’oubliez pas que Les Directives des évaluateurs de la qualité de la recherche (SQEG pour Search Quality Evaluator Guidelines) ne nous donnent que des indices, et non des réponses définitives, sur les facteurs de classement de Google. Nous ne pouvons qu'analyser et déduire ce que tout cela signifie.

Mais il s'avère qu'il y a amplement de quoi faire pour s'assurer que notre contenu soit à la hauteur.

Allons-y !

Objectif bénéfique : tous les sites web doivent en avoir un

Dès la première mise à jour, l'un des changements les plus importants a été l'accent mis sur un concept appelé objectif bénéfique.

Google fait référence aux objectifs bénéfiques presque immédiatement dans le texte mis à jour, à la section 2.2 : Quel est l'objectif d'une page web ?

Directives Google : objectif d'une page

Les sites et pages web doivent être créés pour aider les utilisateurs. Les sites et les pages créés dans l'intention de nuire aux utilisateurs, de les tromper ou de gagner de l'argent sans chercher à les aider, doivent recevoir l’évaluation PQ [Page Quality] la plus basse.

« Les sites et pages web doivent être créés pour aider les utilisateurs. »

Plus précisément, la page doit répondre à l'objectif établi, mais cet objectif doit également être centré sur l'utilisateur (qu'il s'agisse de faire rire les lecteurs, de leur vendre quelque chose, de les informer, de les former, etc.)

Les objectifs courants utiles ou bénéfiques des pages comprennent (liste non exhaustive) :
• Partager des informations sur un sujet.
• Partager des informations personnelles ou sociales.
• Partager des images, des vidéos ou d'autres formes de médias.
• Exprimer une opinion ou un point de vue.
• Divertir.
• Vendre des produits ou des services.
• Permettre aux utilisateurs de publier des questions auxquelles d'autres utilisateurs peuvent répondre.
• Permettre aux utilisateurs de partager des fichiers ou de télécharger des logiciels.

— Directives de Google

En revanche, une page créée dans l'intention de gagner de l'argent « sans chercher à aider les utilisateurs » est considérée comme une page de qualité inférieure.

L'objectif bénéfique est à nouveau mentionné dans la section 3.2, et est cité comme la première étape de l'évaluation de la qualité d'une page :

« N'oubliez pas que la première étape de l'évaluation PQ [Page Quality] du produit est de comprendre le véritable objectif de la page. »

La mise à jour principale de Google en juin 2019 a elle aussi mis l'accent sur l'objectif bénéfique. Les porte-paroles de Google (John Mueller et Danny Sullivan) ont laissé entendre que les sites dont le classement a chuté n'avaient « rien à réparer » et que la mise à jour avait une portée plus large.

Nous vous indiquons beaucoup de choses à faire. Améliorer la vitesse du site. Considérer la sécurité. Etc. Mais ce n'est pas le sujet de cette mise à jour. C'est global. Et je pense respectueusement que dire aux gens qu'il n'y a pas de chose particulière à « réparer » est en effet utile. Cela signifie, espérons-le, qu'ils pensent de manière plus globale...

— Danny Sullivan (@dannysullivan) 1er Août 2018

Plus concrètement, John Mueller renvoie au Webmaster Central Blog de 2011, qui met l'accent sur la nécessité d'offrir « la meilleure expérience utilisateur possible » sur votre site pour obtenir de meilleurs classements ; cette stratégie est préférée à la focalisation intensive sur l'algorithme et à l'adaptation de votre site à ce que vous pensez que l'algorithme veut.

Il s'agit d'abord et avant tout de vos utilisateurs. L'objectif bénéfique va dans le même sens, car il signifie que votre site et votre contenu doivent avoir un objectif axé sur l'utilisateur, qui lui profite d'une manière ou d'une autre.

YMYL : Le contenu « Your Money or Your Life »

Le contenu « Your Money or Your Life » (YMYL) est le type d'informations qui, si elles sont présentées de manière inexacte, mensongère ou trompeuse, peuvent avoir un impact direct sur le bonheur, la santé, la sécurité ou la stabilité financière du lecteur.

En d'autres termes, les enjeux sont élevés pour ce type de contenu. Si vous créez une page YMYL avec de mauvais conseils ou de mauvaises informations, cela peut affecter la vie et les moyens de subsistance des gens.

Google prend ce contenu très, très au sérieux. Ce sont des experts en la matière qui doivent rédiger le contenu YMYL.

En quoi consistent les sujets YMYL ? Google donne un récapitulatif dans la section 2.3 :

Directives Google : Pages YMYL

En résumé, il s’agit des :

  • Nouvelles et événement actuels sur des sujets tels que le monde des affaires, les sciences, la politique et la technologie.
  • Sujets liés au gouvernement, au droit et à la vie civique (vote, services sociaux, questions juridiques, organes gouvernementaux, etc.)
  • Conseils financiers sur les impôts, la retraite, les investissements, les prêts, etc.
  • Informations relatives au shopping, telles que la recherche de produits
  • Conseils médicaux, informations sur les médicaments, les hôpitaux, les urgences, etc.
  • Informations sur les personnes d'une certaine ethnie, race, religion, nationalité, sexualité, etc.

Il existe de nombreux autres sujets YMYL, mais Google indique que les évaluateurs de qualité doivent faire appel à leur jugement pour déterminer si une page peut être qualifiée ou non de contenu YMYL.

Ces pages doivent contenir les plus hauts niveaux de EAT, un point que nous allons aborder maintenant.

EAT : Expertise, Autorité, Fiabilité (ou Qualité de la page)

Il s'agit d'un acronyme que vous avez probablement déjà vu si vous lisez des blogs sur le référencement : EAT, abréviation de Expertise, Authoritativeness (Autorité), Trustworthiness (Fiabilité).

La mise à jour de mai 2019 a légèrement modifié l'importance du EAT. Désormais, il s'agit d'un facteur permettant de déterminer la qualité de la page, et non plus un synonyme de qualité de la page.

Facteurs d'évaluation de la qualité des pages - EAT
Expertise, Autorité, Fiabilité : c’est une caractéristique importante pour évaluer la qualité.

Une fois qu'il est établi qu'une page a un objectif bénéfique, le niveau de son EAT est soigneusement examiné pour déterminer si le contenu est YMYL. Le contenu non YMYL ne requiert pas la même rigueur que le contenu YMYL.

1. Expertise : Il s'agit du créateur du contenu principal (CP) de la page. Est-il un expert du sujet ? A-t-il des références, si nécessaire, pour le prouver ? Et ces informations sont-elles disponibles sur le site web ?

  • Dans la version récemment mise à jour des Directives, Google fait une exception pour « l'expertise du quotidien ». Cela signifie que les personnes ayant une expérience de vie pertinente sur des sujets spécifiques peuvent être considérées comme des experts, sans qu'une formation ou un enseignement formel ne soit nécessaire. Toutefois, cela ne vaut que pour le contenu non YMYL.
  • Selon la section 4.5, « La norme d'expertise dépend du sujet de la page. » Par exemple, une personne qui rédige des critiques de restaurants détaillées et utiles possède une expertise du quotidien si elle va souvent au restaurant et aime la gastronomie.

2. Autorité : Il s'agit du créateur du contenu principal (CP), le contenu lui-même et le site web sur lequel il apparaît. La définition de l’expression « faire autorité » dans le Larousse nous donne un bon indice de ce que cela signifie pour Google et les sites web :

Larousse, définition de "faire autorité"

L'autorité est prise ici dans le sens d'avoir une autorité généralement reconnue. Les gens vous connaissent, connaissent votre parcours et vous considèrent comme un leader dans votre secteur. Ils vous identifient comme une bonne source d'informations.

3. Fiabilité : La Fiabilité du EAT concerne également le créateur du CP, le contenu et le site web.

Être un expert et une source digne de confiance signifie que les gens vous se fier à vous pour leur fournir des informations honnêtes, vraies et exactes.

Considérations spéciales sur le EAT

Les directives contiennent des notes spécifiques pour certains sujets qui requièrent une grande expertise. Plus précisément, les pages contenant le contenu YMYL suivant doivent être étayées par une expertise spécialisée :

  • Avis médical
  • Articles d'actualité journalistique
  • Pages d'information sur des sujets scientifiques
  • Conseils financiers, juridiques et fiscaux
  • Pages de conseils sur des sujets à fort enjeu (rénovation de la maison, éducation des enfants, etc.)
  • Pages sur des passe-temps nécessitant une expertise, par exemple la photographie ou la guitare

Le contenu de haute qualité est un contenu expert, axé sur l'utilisateur

Pour créer un contenu de haute qualité que Google classera (et classera bien), vous devez tenir compte des trois points clés figurant dans les Directives des évaluateurs de la qualité de la recherche : objectif bénéfique, EAT et YMYL.

  • Chaque page doit avoir un but, et ce but doit être atteint au profit de l'utilisateur.
  • Chaque page a besoin d'une expertise appropriée. Certaines pages nécessitent des niveaux de EAT plus élevés que d'autres en raison de leur sujet. Parfois, pour les pages à faible niveau de EAT ou sans EAT, la preuve de l'expertise peut être trouvée dans le contenu lui-même.
  • Les pages YMYL doivent avoir le meilleur EAT possible. Ces pages peuvent avoir un impact direct sur la vie, les moyens de subsistance ou le bonheur du lecteur.

Enfin, n'oubliez pas que les normes de Google sont en constante évolution. Cela s'explique par le fait que les attentes des utilisateurs en matière de recherche changent constamment et que Google doit suivre le mouvement pour rester pertinent.

Et vous aussi.

Share
Author Photo
Julia McCoy is a content hacker (noun: growth-focused content marketer). She's the CEO of Express Writers, a content creation agency with over 19,500 successfully completed writing projects since 2011. She's also a bestselling author writing her fourth book, and an industry educator at The Content Hacker™. Read her Write Blog at https://www.expresswriters.com/write-blog and visit her new brand at https://www.contenthacker.com.