Comment désavouer des liens ?

Olivier Amici

Feb 19, 20217 min read
Comment désavouer des liens

Les backlinks sont sans doute le facteur de classement le plus important, et c'est ce qui contribue à l'incertitude générale autour de leur gestion. Oubliez les discussions qui disent qu'acquérir des backlinks est une bonne chose. Et si on s'en débarrassait ? Le spécialiste lambda du SEO doit-il se préoccuper de désavouer les liens ?

Contrairement à d'autres sujets, Google a été assez franc sur sa façon de voir le désaveu des backlinks et la place qu’ils doivent occuper dans vos outils d'optimisation. Voyons pourquoi on pourrait vouloir désavouer des liens et comment y parvenir.

Pourquoi désavouer des liens ?

Le seul cas où Google prescrit le désaveu d'un lien est celui des pénalités imposées à votre propriété Web. Si vous recevez un message de Google dans vos Google Search Console au sujet de « liens non naturels », vous êtes pénalisé en toute connaissance de cause, que vous soyez complice ou non.

Être webmaster, c'est aussi faire face aux pénalités de Google quand elles se présentent. Cela ne devrait pas vous poser de problème si vous vous en tenez à un référencement chapeau blanc, mais savoir garder un profil de backlinks propre est vital pour votre stratégie de référencement sur le long terme.

Qu'est-ce qu'un mauvais backlink ?

La grande majorité des backlinks organiques sont de « bons liens », c'est-à-dire qu'ils représentent l'Internet idéal que Google s'efforce de créer, un internet où le bon contenu est référencé fréquemment et librement. La plupart d'entre eux ne pèsent pas vraiment dans la balance, mais ils construisent lentement votre réputation en tant que ressource digne de confiance et faisant autorité.

Les « mauvais backlinks », en revanche, ne sont presque jamais organiques (bien qu'il y ait des exceptions). Parmi les deux qui dérogent le plus aux règles, on trouve les liens qui peuvent être achetés en masse sur des sites SEO douteux et les systèmes de backlinks intentionnels qui font appel à un PBN. Voici les directives de Google sur les « systèmes de liens ».

Il peut aussi vous arriver de recevoir « par voie organique » de la part de ces sites qui pratiquent largement le spam des liens qui ne sont en fait que des listes de produits sans véritable contenu. Ce lien n'a probablement pas été placé par un humain, et il n'est certainement pas bénéfique pour votre site. Vous pouvez donc le supprimer en toute sécurité.

Consultez ce guide : Analyse de backlinks : comment repérer les liens toxiques et ceux de qualité

Attaque Negative SEO

Les mauvais backlinks sont également liés à une stratégie particulièrement peu scrupuleuse appelée « attaque Negative SEO ». À ce stade, toute personne ayant un minimum de connaissance en référencement sait qu'il ne faut pas acheter des centaines ou des milliers de backlinks, au risque certainement de se voir imposer une pénalité. Par contre, vous pouvez attaquer vos concurrents en achetant tous ces backlinks et en les pointant sur le domaine de votre rival en vous assurant qu'ils seront pénalisés.

Le seul recours pour une victime d'une attaque negative SEO est de désavouer tous les liens qui ciblaient son site.

À quel moment désavouer des liens ?

Si les choses n'étaient pas assez claires, sachez que désavouer des liens n'est pas quelque chose qu'on fait sur un coup de tête. C'est une mesure assez sérieuse qui peut avoir un impact significatif sur le classement de votre recherche, pour le meilleur ou pour le pire. 

Google considère que c'est une option de dernier recours. Il est rangé dans la section outils pour les webmasters > avancé et vous devez passer par trois avertissements avant de pouvoir télécharger un fichier disavow.

désavouer-liens.png

En général, vous ne devez désavouer qu'un lien dont vous êtes sûr qu'il mine votre classement. Vérifiez les directives de qualité de Google pour avoir une liste plus exhaustive.

Notez qu'un lien provenant d'un site à faible trafic ou d'une autorité de domaine à faible trafic n'est pas un mauvais lien. Il n'apportera probablement pas grand-chose à lui seul, mais chaque lien est un vote de confiance vis-à-vis de votre site que Google prend en compte.

Que se passe-t-il lorsque vous désavouez un backlink ?

En qui consiste exactement un désaveu de lien ? 

Il s'agit d'une demande adressée à Google pour qu'il ignore ces liens vers votre domaine. Si le désaveu du lien réussit, il ne sera pas pris en compte en votre faveur ou contre vous au moment de déterminer le classement dans les résultats de recherche.

Google n'est pas obligé d'honorer votre demande de désaveu de lien : ils précisent bien dans leur documentation que la soumission du fichier de désaveu est une « suggestion ». Cependant, dans le même document, ils le décrivent comme un outil qui permet de corriger les mauvaises pratiques de liens ou de remédier au travail d'un mauvais spécialiste que vous avez engagé. Sachez donc qu'ils lui accordent une place d'honneur.

Est-il possible d'annuler le désaveu d'un lien ?

Oui, probablement. Il est tout à fait possible de supprimer un fichier de désaveu que vous avez précédemment téléchargé, mais il n'est pas clair si Google conserve une copie de la liste ou s'il rétablit immédiatement les liens et leur influence sur votre classement. C'est pourquoi expérimenter le désaveu des liens pour manipuler les classements de recherche est une mauvaise idée.

Comment désavouer les liens dans Google Search Console

Tous ceux qui ont une balise de suivi Google Analytics sur leur site ont également accès à l'outil Google Search Console qui contient des informations sur la structure des liens du site. 

Vous pouvez mener un audit de liens depuis la page Rapport sur les liens de la Search Console. Il suffit de cliquer sur le gros bouton « Exporter des liens externes » en haut à droite de l'écran et de choisir « Autres exemples de liens ». Exportez-le sous le type de fichier de votre choix.

Une fois que vous avez déterminé les liens que vous souhaitez désavouer, vous devez les répertorier dans un fichier texte (*.txt) qui sera soumis à l'outil Google Disavow. Il y a un format très spécifique à suivre, mais il est assez simple :

  • Chaque entrée doit être sur une ligne différente

  • Chaque entrée doit commencer par « domain: » (sans les guillemets)

  • Le nom du fichier est sans importance.

En suivant ces règles, voici quelques exemples d'entrées que vous pourriez trouver dans une liste type :

  • domain:spammysite.com

  • domain:niche.pbn.com

  • domain:blackhat.com/link-to-my-site

L'inscription sur liste noire de l'ensemble du domaine vous évitera de devoir énumérer précisément chaque URL. De plus, les cas où vous voudriez désavouer un seul lien d'un site tout en autorisant d'autres sont rares. 

Accédez à l'outil Google Disavow et cliquez sur toutes les messages d'avertissement jusqu'à ce que vous atteigniez la boîte de dialogue qui vous permet de parcourir vos dossiers et de choisir un fichier à télécharger. 

Note ! Depuis le 19 janvier 2021, l'outil Google Disavow ressemble à ceci :

désavouer-les-liens-vers-votre-site.png

Si vous avez plusieurs comptes, veillez à bien sélectionner le bon.

Ensuite, sélectionnez le fichier de désaveu que vous avez déjà créé, et sélectionnez « Ouvrir » pour le télécharger dans l'outil de désaveu. 

Au bout de quelques jours, Google ne prendra plus en compte les domaines répertoriés pour déterminer le classement de vos pages.

Pour résumer rapidement, voici les étapes à suivre pour utiliser l'outil Google Disavow :

  • Étape 1 : Définissez les liens que vous souhaitez désavouer. 

  • Étape 2 : Créez votre liste de liens à désavouer. Séparez-les par URL et/ou par domaine.

  • Étape 3 : Téléchargez votre liste de désaveu sous forme de fichier .txt dans l'outil Google Disavow. 

Désavouer des liens rapidement et facilement avec Semrush

Ce processus semble assez simple tant que vous n'avez pas compris qu'il manquait la partie délicate : l'identification des mauvais backlinks.

Nous connaissons les signes d'un mauvais backlink, mais lorsque vous exécutez le rapport sur les liens externes, Google ne vous propose qu'une liste de domaines et le nombre de fois où ils ont publié un lien vers vous. Aucune information ne permet de déterminer si le lien mérite d'être conservé ou non. 

La seule façon de le savoir est de vérifier chaque domaine vous-même, ce qui n'est tout simplement pas possible pour la plupart des sites. Même un petit site accumule des milliers de backlinks avec les années. Même si vous repérez les sites qui sont évidemment indésirables, il peut s'avérer pratiquement impossible de savoir si un site fait partie d'un PBN ou s'il est pénalisé par Google.

C'est là qu'intervient la suite d'analyse de backlinks de Semrush

analyses-de-backlinks.png

J'utilise l'outil Rapport de backlinks pour avoir une liste de tous les backlinks potentiellement toxiques (ainsi qu'une estimation de leur degré de nocivité). Le mien est configuré pour fournir un rapport hebdomadaire sur les nouveaux liens afin que je puisse rapidement repérer et supprimer tout backlink qui semble particulièrement mauvais.

L'outil Backlink Audit de Semrush me permet de rassembler facilement tous les backlinks suspects et de les exporter vers la liste de désaveu de l'outil. Je peux alors choisir de mettre sur liste noire les URL spécifiques ou le domaine entier avant de l'exporter dans un fichier .txt préformaté, prêt à être téléchargé dans l'outil Google Disavow.


Maintenant que vous savez comment utiliser l'outil de désaveu de Google, il est important de surveiller votre profil de backlinks et de ne désavouer que les liens que vous devez supprimer. Avec ce guide et l'aide de quelques outils pratiques pour l'audit de backlinks, vous êtes sur la bonne voie pour améliorer votre site ! 

Author Photo
Olivier AmiciJe suis en charge du développement marketing pour le marché Français et Francophone, de l’organisation des événements en ligne, des partenariats marketing/éducatifs, de la chaîne YouTube et du blog Semrush France.
Subscribe to learn more about SEO Avancé
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes