Quelle est la métrique clé pour mesurer le succès d'un contenu ?

76% des personnes que l'on a interrogées ont répondu : le trafic organique. La difficulté, cependant, c'est que la création de contenus attirant du trafic organique est le principal défi de 52% des spécialistes marketing interrogés.

Lorsque vous connaissez les étapes à accomplir, l'ajout d'une phase SEO avant la création de n'importe quel contenu ne compliquera pas trop votre processus de production de contenu. Et les avantages qu'on en retire valent la peine : l'optimisation peut avoir un impact positif sur vos performances à long terme.

En optimisant votre texte dès maintenant, vous pouvez :

  • Gagner du temps – vous pouvez obtenir des résultats à long terme lorsque du trafic arrive chaque mois sur votre site sans que vous ayez à investir beaucoup dans la promotion de ce contenu.
  • Créer du contenu de grande valeur – vous répondez aux questions que se pose vraiment votre audience.
  • Attirer de nouvelles audiences – Les personnes qui ont trouvé la réponse à leur question dans votre article peuvent devenir une audience fidèle et même des ambassadeurs de votre marque.

Comme l'affirme Google : "Le buzz organique ou bouche-à-oreille est ce qui permet de construire la réputation de votre site aussi bien auprès des utilisateurs que de Google, et cela se produit rarement sans contenu de qualité".

Dans cet article, je vais vous guider à travers neuf étapes simples pour créer un contenu SEO friendly et apporter plus de valeur à votre audience.

Qu'est-ce que le contenu SEO friendly ?

Le contenu SEO friendly est un contenu rédigé de manière à aider les moteurs de recherche à comprendre de quoi il est question, quelles sont les requêtes des utilisateurs auxquelles il répond et ce que les gens vont apprendre dans votre article.

En contrepartie, les moteurs de recherche peuvent afficher votre article dans les premiers résultats pour les requêtes pertinentes des utilisateurs. L'optimisation pour les moteurs de recherche offre des avantages indéniables à un site, comme la croissance du trafic et de l'audience, et elle peut se révéler moins chère, plus durable et parfois plus efficace que la publicité payante.

Comment rédiger du contenu SEO friendly

seo friendly semrush

1. Commencez par la recherche de mots clés

La recherche de mots clés est la base d'une bonne distribution organique du contenu. Les mots clés sont les termes que les gens saisissent dans les moteurs de recherche pour trouver des informations sur un sujet.

Contrairement à ce que l'on croit habituellement, les mots clés ne concernent pas seulement le SEO, ils vous aident aussi à trouver des réponses aux questions suivantes.

  • Que recherche votre audience ? Cela vous aidera à découvrir les intérêts de votre audience et à choisir un sujet sur lequel écrire.
  • Que demandent-ils en ligne ? Vous découvrirez les questions spécifiques sur ce sujet auxquelles il faudra répondre dans votre contenu.

Vous devez commencer votre recherche avec les bons mots clés. Google recommande de "penser aux mots qu'un utilisateur pourrait chercher pour trouver votre contenu." Pour un article, vous devez sélectionner un mot clé principal et jusqu'à 5-10 mots clés secondaires.

Comment choisir un mot clé principal

Lorsqu'on rédige un article, il est tentant de prendre le plus grand nombre possible de mots clés et d'optimiser le texte pour chacun d'entre eux. Cependant, cela peut parasiter l'attention et aboutir à un contenu moins complet.

Alors, choisissez un mot clé principal et creusez autour. Votre mot clé principal est l'axe central autour duquel votre article doit se développer.

J'ai choisi "cours en ligne" comme mot clé pour commencer ma recherche, et j'ai utilisé l'outil Keyword Magic Tool pour trouver le volume, les mots clés associés, et bien plus.

En France, les gens recherchent le mot clé que j'ai mentionné plus de 14 800 fois par mois. Les mots clés de volume élevé sont populaires, mais il est difficile de se classer pour eux à court terme.

Si vous utilisez SEMrush, laissez-vous guider par la métrique Keyword Difficulty : qu'elle soit inférieure à 70-80, si possible, mais concentrez-vous quand même sur un volume suffisamment élevé (chaque secteur a ses propres critères pour déterminer ce qu'est un volume élevé et ce qui ne l'est pas, c'est pourquoi nous ne pouvons pas vraiment donner de chiffres). J'ai choisi "cours de piano en ligne" comme mot clé principal pour l'article.

Comment choisir des mots clés secondaires

Les mots clés secondaires doivent être étroitement liés à votre mot clé principal afin que leur insertion ne modifie pas l'objet de l'article, mais renforce au contraire l'axe du mot clé principal.

Vous pouvez les sélectionner dans les groupes de sujets à gauche, ou les onglets "Associés" et "Questions" en haut de Keyword Magic Tool.

image-20201106145822-4.png

Topic Research est un autre très bon outil pour étoffer votre liste de mots clés et obtenir plus de questions des utilisateurs. Cet outil permet de trouver les intérêts de votre audience et donne un large éventail de sujets associés, de titres d'articles populaires et de questions que les gens posent pour votre mot clé principal.

Dans les étapes suivantes, vous ajouterez le mot clé principal au title et au H1 et des mots clés secondaires aux sous-titres et au corps du texte. Cela permettra aux moteurs de recherche et aux utilisateurs qui font défiler les résultats de recherche de savoir de quoi traite l'article.

2. Déterminez l'intention de recherche et identifiez le bon format

L'intention de recherche est ce que les utilisateurs essaient d'accomplir, et ce qu'ils s'attendent à voir en tapant une requête ou en la formulant à l'oral. Google s'appuie beaucoup sur les algorithmes d'apprentissage pour évaluer correctement l'intention des utilisateurs, et il encourage les créateurs de contenu à répondre aux requêtes avec du matériel pertinent.

Le format de contenu que vous choisissez, le message que vous transmettez et le call to action que vous laissez doivent dépendre de l'intention de recherche d'un mot clé. L'intention de recherche peut être divisée en quatre types distincts :

  • Recherche informationnelle – l'internaute recherche des informations spécifiques sur un sujet.
  • Recherche navigationnelle – l'internaute recherche une page web ou un site spécifique.
  • Recherche commerciale – l'internaute envisage un achat et veut étudier les options qui s'offrent à lui.
  • Recherche transactionnelle – l'internaute veut acheter quelque chose.

Comment déterminer les types de mots clés à prendre en compte ou comment les trouver ? C'est très simple, certains mots vous serviront d'indices :

  • Recherche informationnelle : dans le titre, vous trouverez les mots "guide", "tutoriel", des questions commençant par "qu'est-ce que", "comment", ou des listes avec "top", "meilleur(e)s", "checklist" (ex. : "meilleur cours d'anglais en ligne").
  • Recherche navigationnelle : le nom d'une marque, d'un produit, ou d'un service (ex. : "cours en ligne mooc").
  • Recherche commerciale : il existe des mots qui permettent de comparer les produits, tels que "le moins cher", "avis", "comparaison" (ex. : "avis cours en ligne mooc").
  • Recherche transactionnelle : "acheter", "prix", ‘"coupon", etc. (ex. : "prix des cours en ligne mooc").

Ces mots indicatifs vous aideront à déterminer le type de l'intention de recherche. Si par exemple vous cherchez des mots clés dans l'outil Keyword Magic Tool, utilisez le filtrage basé sur un mot spécifique pour obtenir la liste des mots qui correspondent.

J'utilise aussi Topic Research pour savoir rapidement ce que les internautes demandent vraiment sur le sujet qui m'intéresse. Dans mon cas, il s'agit surtout d'une recherche informationnelle.

Dans cet outil, "Carte mentale" présente une liste de sujets potentiels à couvrir. Vous pouvez choisir n'importe lequel d'entre eux pour voir les questions exactes posées par les gens.

Vous pouvez également taper votre mot clé dans la barre de recherche Google pour vérifier s'il y a des fonctionnalités SERP qui peuvent aider à identifier le type de mot clé :

  • Les Featured Snippets peuvent indiquer une intention informationnelle ;
  • People Also Ask peut également indiquer une intention informationnelle ;
  • Les liens sur le site peuvent indiquer une intention navigationnelle ;
  • Google Ads peut indiquer une intention commerciale ou transactionnelle ;
  • Les annonces Google Shopping peuvent indiquer une intention commerciale ou transactionnelle.

En prenant en considération l'intention de recherche et le type de mot clé, vous pouvez identifier le meilleur format pour votre article.

C'est là que la recherche manuelle peut vous aider : regardez les pages des concurrents qui se classent dans le top 10 pour vos mots clés. S'agit-il de guides étape par étape ? Ou peut-être d'une liste de différentes options ? À quelles actions les articles invitent-ils ? Quels sont leurs titres ? C'est-à-dire : comment décrivent-ils leurs articles pour les moteurs de recherche ?

Par exemple, les guides pratiques ont plus de succès pour les requêtes informationnelles, tandis que les posts de comparaison peuvent fonctionner pour les requêtes commerciales, les pages produits pour les requêtes transactionnelles, et les pages catégories peuvent se classer pour les mots clés navigationnels.

Si vous utilisez la Plateforme Content Marketing de SEMrush, l'analyse manuelle de la concurrence peut être automatisée grâce à SEO Content Template. L'outil analyse le top 10 des résultats du moteur de recherche et vous donne les recommandations clés qui en découlent : les mots sémantiquement associés à inclure dans le texte, ainsi que la longueur du texte et le score de lisibilité à viser. Et l'outil affiche tout ce dont vous avez besoin dans un seul onglet : les titres des meilleurs articles et le contexte de votre mot clé cible dans l'article où il est mentionné.

Vous avez besoin de plus de sujets pour votre plan de contenu ? Découvrez comment trouver des idées de sujet dans notre guide détaillé étape par étape.

3. Créez un meta title bien optimisé

Le titre de votre article n'est pas nécessairement le titre qui apparaîtra dans les résultats de recherche. Considérez que votre article a deux titres : la balise H1 affichée sur la page elle-même, et la balise title affichée dans le snippet des résultats de recherche.

Elles peuvent être étroitement liées ou similaires, mais elles ne doivent pas nécessairement être identiques. Ce qui importe, en revanche, c'est que chaque balise doit contenir votre mot clé cible.

Bien que la balise H1 soit l'un des signaux indiquant aux moteurs de recherche comment la page est structurée, le meta title est plus important pour le SEO.

Le meta title présente votre contenu à l'audience. C'est souvent l'information principale que les internautes utilisent pour décider sur quels résultats cliquer, en particulier lors d'une recherche sur mobile.

Pour rendre votre titre attrayant à la fois pour les moteurs de recherche et les internautes, suivez ces règles de base :

  • Rédigez un titre unique pour chaque page. Si vous utilisez le même titre sur différentes pages d'un site, Google peut afficher un title alternatif à la place du vôtre.
  • Pensez à l'intention des utilisateurs que nous avons identifiée auparavant. Choisissez un titre qui indique clairement le problème que les utilisateurs vont résoudre ou l'avantage qu'ils tireront de la lecture de votre contenu. Incluez des mots indicatifs pour attirer l'attention des utilisateurs et les inciter à cliquer.
  • Faites en sorte que votre titre ait entre 15 et 40 caractères. Les pages avec une balise title dont la longueur est comprise entre 15 et 40 caractères ont un CTR 8,6% plus élevé que les autres. La longueur maximum est environ 60 caractères : tout texte plus long que cela peut être tronqué automatiquement.
  • Incluez votre mot clé cible dans les titres. Les URL qui contiennent un mot clé ont un taux de clics 45% plus élevé que les URL qui ne contiennent pas de mot clé. Les moteurs de recherche utilisent les titres pour comprendre si le contenu est pertinent par rapport à la requête. Mais ne les suroptimisez pas non plus.

"En général, nous essayons d'identifier les balises title bourrées de mots clés, parce que c'est aussi une mauvaise expérience pour les utilisateurs dans les résultats de recherche. S'ils cherchent à comprendre le contenu de ces pages et qu'ils ne voient qu'un fouillis de mots clés, cela ne les aide pas vraiment". (John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, 2016)

  • Demandez-vous si vous pouvez poser une question. Les balises title qui contiennent une question ont un CTR 14,1% plus élevé que les pages qui n'ont pas de question dans leur titre.
  • Incitez les utilisateurs à se rendre sur le site web. Selon une étude de Backlinko, les mots forts (comme "secret", "puissant", "ultime", "parfait", "meilleur", "fou", "extraordinaire") font baisser le CTR, alors que les titres émotionnels peuvent l'augmenter. Les titres émotionnels peuvent receler un sentiment positif ou négatif : dans les deux cas, ils ont tendance à bien fonctionner.

4. Créez un H1 accrocheur

Si vous avez besoin d'ajouter plus de créativité à votre article, il y a un peu plus de place dans la balise H1 que dans la balise title.

Voici ce que vous devez prendre en compte lorsque vous rédigez votre titre H1 :

  • Créez un H1 unique. Cela permettra d'éviter que les visiteurs ne se perdent entre les pages similaires de votre site.
  • Utilisez des mots comme "comment", "pourquoi", "qu'est-ce", et "où". Vous aiderez ainsi les gens à comprendre ce qu'ils trouveront plus bas sur la page ; sachez par ailleurs que les guides et les articles pratiques (how-to) attirent 2 fois plus de trafic que les autres types d'articles.
  • Utilisez des nombres, par exemple "top 10", "les 5 meilleurs", "N choses…" etc. Les articles avec des titres de liste obtiennent 2 fois plus de trafic et 2 fois plus de partages sur les réseaux sociaux que les autres types d'articles.
  • Décrivez ce dont il est question dans le corps du texte. Le H1 de la page doit décrire le contenu, sinon Google considère cet écart comme une indication que le contenu est de faible qualité.

Topic Research peut vous aider à trouver rapidement les titres les plus percutants. Après avoir entré un sujet, vous verrez instantanément les titres populaires qui ont le plus grand nombre de backlinks et suscitent le plus d'engagement sur les réseaux sociaux.

5. Optimisez la meta description

La meta description est ce que voit les utilisateurs sous le titre de la page dans les résultats de Google. Si vous la rédigez avec soin, elle peut se révéler idéale pour encourager un utilisateur à cliquer sur votre lien plutôt que sur celui de vos concurrents.

Voici comment Gary Illyes, spécialiste de l'équipe de recherche de Google, décrit les problèmes les plus communs avec les meta descriptions :

"Parce que les meta descriptions ne sont généralement visibles que par les moteurs de recherche et autres logiciels, les webmasters les oublient parfois et les laissent complètement vides. Il est également courant, pour la même raison, que la même meta description soit utilisée sur plusieurs (et parfois de nombreuses) pages. D'un autre côté, il est relativement fréquent que la description soit complètement hors sujet, de mauvaise qualité ou carrément spammeuse. Ces problèmes nuisent à l'expérience de recherche de nos utilisateurs, c'est pour cela que nous préférons ignorer ces meta descriptions".

Pour optimiser correctement la meta description, il y a 5 règles de base :

  • Assurez-vous que chaque page de votre site comporte une meta description et qu'elle décrit précisément cette page spécifique.
  • Incluez un mot clé pertinent dans la meta description.
  • Sa longueur doit être de 1-2 phrases (140-160 caractères). Même s'il n'y a pas de limite à la longueur d'une meta description, les snippets des résultats de recherche sont généralement tronqués pour s'adapter à la largeur de l'appareil.
  • Les meta descriptions ne doivent pas seulement être rédigées sous forme de phrases, elles permettent également de rassembler les informations clés dispersées sur une page. Par exemple, les descriptions des pages produits peuvent comporter le prix, l'âge, le fabricant. Ces descriptions deviennent alors encore plus attrayantes aussi bien pour les moteurs de recherche que pour les utilisateurs.
  • Ciblez une émotion et ajoutez un call-to-action lorsque c'est pertinent.

La meta description est l'un des meilleurs moyens d'attirer l'attention de nouveaux visiteurs : n'hésitez pas à vous concentrer sur cette étape d'optimisation.

6. Structurez votre contenu pour en faciliter la lecture

Imaginez que vous ouvriez un des résultats de Google et que vous tombiez sur un texte aux paragraphes immenses. Quelle est la probabilité que vous continuez à lire ? Vous utiliserez probablement le raccourci Ctrl+F, ou partirez à la recherche d'un article mieux structuré. En cas d'abandon, le temps de séjour sur le site diminue et le taux de rebond augmente, ce qui n'est pas bon pour le classement de votre site.

Une bonne structure est un élément essentiel d'un contenu de bonne qualité. Les sous-titres permettent de scanner votre contenu et donc de le lire plus facilement. Selon notre étude, 36% des articles avec des balises H2+H3 ont des performances plus élevées en termes de trafic, de partages et de backlinks.

Formulé par Google, cela donne : "Les internautes apprécient le contenu bien rédigé et facile à lire. Évitez de mettre de grandes quantités de texte abordant des sujets divers sur une même page, sans matérialiser la séparation à l'aide de paragraphes, de sous-titres ou d'une mise en page."

Voici quelques recommandations sur la manière de rendre un contenu lisible :

  • Que votre texte soit long si c'est nécessaire. Les long reads de plus de 3 000 mots obtiennent 3 fois plus de trafic, 4 fois plus de partages et 3,5 fois plus de backlinks que les articles de longueur moyenne (901-1200 mots). Mais cela ne veut pas dire qu'un article court est forcément mal classé : cela dépend de ce dont les utilisateurs ont besoin. Il y a plus de chances que les articles plus longs fournissent plus d'informations sur un sujet, et soient donc plus performants.
  • Envisagez d'ajouter une table des matières. Si l'article est long, ajoutez une table des matières au début de l'article pour permettre aux visiteurs de se rendre rapidement à la section souhaitée.
  • Utilisez H2 + H3. Les articles bien structurés avec des balises H2 et H3 ont plus de chances d'être très performants. Structurez l'article pour faciliter la compréhension du contenu par l'utilisateur, mais n'en faites pas trop non plus en rendant la structure trop complexe et en ajoutant une multitude de sous-titres.
  • Un paragraphe = une idée. Divisez le contenu en segments logiques et assimilables pour maintenir l'intérêt des lecteurs.
  • Répondez aux questions des utilisateurs. Attirez l'attention des utilisateurs en incluant leurs questions dans les sous-titres : celles que vous avez trouvées à l'Étape 1.
  • Mettez en évidence les idées importantes. Vous pouvez utiliser des caractères gras ou modifier la taille de la police. Cela permet de souligner les points importants, rend le texte plus facile à suivre, et contribue à ancrer les idées principales dans l'esprit des utilisateurs.
  • Coupez les phrases longues. Comme pour la division de votre contenu en paragraphes, coupez les phrases longues en phrases plus courtes.
  • Utilisez les listes à puces et numérotées. Grâce à elles, vous pouvez transmettre de grandes quantités d'informations de manière concise. Les listes à puces augmentent aussi vos chances d'obtenir un Featured Snippet.

Il peut sembler impossible de garder autant d'informations à l'esprit lorsqu'on crée du contenu. Heureusement, vous pouvez compter sur des outils intelligents pour vous aider à optimiser votre contenu avant de le publier, comme SEO Writing Assistant de SEMrush. Vous obtiendrez toutes les recommandations nécessaires en temps réel et pourrez évaluer votre texte directement dans Google Docs ou WordPress :

  • Vérifiez votre statut d'optimisation globale — veillez à ce que votre texte soit parfaitement structuré pour un mot clé cible et rédigé dans un style SEO friendly.
  • Ajustez la longueur de votre texte et optimisez le temps de lecture  — vérifiez si votre texte correspond au nombre de mots moyen de vos dix principaux concurrents.
  • Ajoutez des mots clés recommandés — l'outil suggérera d'ajouter des mots clés associés à votre texte pour augmenter le potentiel SEO de l'article.
  • Faites en sorte que votre ton de voix soit cohérent — veillez à ce que votre contenu soit en accord avec la voix globale de votre marque, qu'elle soit décontractée, neutre ou formelle, et détectez les phrases qui se démarquent.
  • Assurez-vous que votre texte est unique — évitez le plagiat en découvrant le pourcentage total de mots copiés dans votre texte et en consultant les sources de contenu originales sur internet.

7. Ajoutez du contenu visuel

Les gens ne se souviennent que de 10% des informations qu'ils entendent, mais quand les informations sont présentées sous forme de visuel, ce chiffre passe à 65% : tel est le fonctionnement de notre cerveau. En utilisant des visuels dans votre contenu, vous pouvez transmettre une idée dont les visiteurs se souviendront et qu'ils pourront partager.

Différents visuels sur une page permettront non seulement de mieux transmettre l'information à l'utilisateur, mais aussi de mieux faire circuler votre contenu. Selon Twitter, les tweets avec des photos reçoivent en moyenne 35% de retweets en plus. Les visuels ne sont pas seulement agréables à regarder, ils sont une composante essentielle d'un article de blog réussi.

Utilisez également des infographies, des checklists, des modèles et d'autres types de contenu visuel pour offrir plus rapidement de la valeur à votre audience, et de façon plus accrocheuse.

Plus le contenu est utile, intéressant et pertinent, plus vous avez de chances d'obtenir des backlinks. Les backlinks de sites faisant autorité rendent votre contenu digne de confiance aux yeux de Google. Et le moteur de recherche le classe donc plus haut.

L'autre avantage des images et des vidéos pour tout post de blog ou texte est qu'elles peuvent être classées dans les sections Images et Vidéo de Google, et même figurer dans les Featured Snippets, et attirer ainsi du trafic supplémentaire.

Assurez-vous d'optimiser votre contenu visuel : vous trouverez ci-dessous les principales choses à faire.

1. Réduisez la taille du fichier.

Les images sont souvent les éléments qui contribuent le plus à la taille globale de la page, elles peuvent donc rendre le chargement des pages lent et coûteux. Lorsque vous modifiez la taille des images pour obtenir leurs dimensions d'affichage maximales, vous constatez presque toujours que votre site se charge plus rapidement, ce qui est plus avantageux en termes de SEO et améliore l'expérience utilisateur.

Vous trouverez des outils pour l'optimisation des images dans cet article, et vous pouvez analyser la vitesse de votre site avec PageSpeed Insights.

2. Donnez aux images des noms descriptifs.

Le fichier "cours-de-piano.jpg" dit bien plus clairement ce que l'image montre que "IMG00353.JPG". Changez un nom de fichier générique en un nom descriptif afin de donner à Google des indices sur le thème de l'image.

3. Ajoutez des balises alt.

Les balises alt fournissent un texte alternatif aux images destinées aux moteurs de recherche et à ceux qui utilisent des lecteurs d'écran pour accéder à une page web.

Il existe des bonnes pratiques à suivre lorsque vous optimisez les textes alt de vos images :

  • Décrivez le contenu d'une image avec le plus de détails possible. Cela l'aidera à se classer sur Google Images et donnera du contexte sur le rapport avec le contenu de votre page.
  • Faites en sorte que les balises alt soient en parfait accord avec le sujet de la page sur laquelle elles se trouvent.
  • Assurez-vous d'écrire des textes alt uniques qui décrivent les contenus spécifiques des images plutôt que de répéter le mot clé cible principal de la page ou les balises alt d'autres images.

Une bonne balise décrit l'image pour les moteurs de recherche et les lecteurs d'écran tout en incluant des mots clés. Vous trouverez plus de conseils pour optimiser les images dans notre guide.

8. Rendez votre URL lisible

Bien que les mots clés dans les URL représentent un facteur de classement minuscule, écrire une URL de qualité qui décrit clairement le contenu de la page aidera vos lecteurs à comprendre ce qui se trouve à l'intérieur.

Les URL sont régulièrement copiées et collées, et parfois, lorsqu'un lien n'a pas de texte d'ancrage, c'est l'URL elle-même qui sert de texte d'ancrage. Dans d'autres cas, les utilisateurs peuvent déplacer le curseur sur le texte pour voir le lien dans le coin inférieur gauche de la fenêtre du navigateur. Une URL lisible explique ce qu'il y a à l'intérieur de la page.

À quel lien feriez-vous le plus confiance : "https://www.exemple.com/formation/cours-de-marketing/" ou "http://www.exemple.com/index.php?id_sezione=360&sid=3a5ebc944f41daa6f849f730f1" ?

La structure de l'URL d'un site doit être aussi simple que possible. N'oubliez pas que c'est à partir de ces quelques mots seulement que les cerveaux des utilisateurs décident si ce contenu leur est utile ou non.

Voici ce que Google recommande pour s'assurer qu'une URL est lisible :

  • Utilisez la ponctuation dans vos URL, et utilisez des traits d'union (-) plutôt que des tirets du bas (_) entre les mots.
  • Faites en sorte que votre URL soit descriptive et en accord avec le mot clé principal de la page.
  • Utilisez uniquement des minuscules, plutôt qu'un mélange de minuscules et de majuscules.
  • Rendez-la aussi courte que possible, tout en décrivant le contenu de la page.

Si vous avez besoin de savoir rapidement comment vos concurrents composent leurs URL et leurs textes pour un mot clé cible, SEO Content Template vous apportera une aide précieuse : tapez un mot clé, vérifiez vos 10 premiers résultats sur Google et recueillez les meilleures idées.

9. Ajustez le maillage interne

Les liens internes sont ceux qui mènent d'une page à une autre sur votre site web, tandis que les liens externes sont ceux qui mènent à un autre site que celui sur lequel le lien est placé.

"Les pages connues sont celles auxquelles Google a déjà accédé. D'autres pages sont découvertes lorsque nous suivons un lien depuis une page connue vers une nouvelle page", dit Google.

  • Le maillage interne aide les moteurs de recherche.

Pour ajouter les pages de votre site à son énorme base de données d'URL découvertes, Google envoie des robots pour explorer votre site. Les robots commencent par aller chercher quelques pages web, puis suivent les liens pour trouver de nouvelles URL. Ainsi, pour les moteurs de recherche, le maillage interne est l'un des moyens de découvrir régulièrement sur votre site des contenus appartenant au même contexte.

En plus de montrer la structure de votre site et d'offrir un contenu pertinent, les liens internes transmettent l'autorité entre les pages et peuvent, en fin de compte, améliorer les classements. Par exemple, une page qui reçoit des liens externes faisant autorité développe son score de PageRank. Cette autorité peut ensuite être transmise à une autre page de votre site par les liens internes.

  • Le maillage interne aide les gens.

Le maillage interne aide grandement les utilisateurs à naviguer et à trouver plus d'informations utiles sur votre site.

Selon notre étude récente, pour 50% des personnes interrogées, construire un entonnoir qui incite les prospects à avancer est considéré comme l'une des tâches les plus difficiles. Nous avons découvert également que 67% d'entre elles essayaient de résoudre ce problème en améliorant le maillage interne et en facilitant l'accès à leurs contenus. 56% des personnes interrogées suggèrent du contenu associé pour répondre à des requêtes plus spécifiques.

Le maillage interne n'est pas une chose que l'on peut faire une fois pour toutes, c'est une chose que l'on doit surveiller constamment. Voici nos suggestions sur la manière de créer un bon maillage interne.

1. Effectuez un audit.

Un audit du contenu existant vous aidera à déterminer les sujets que votre contenu couvre et ceux qu'il ne couvre pas, les articles qui sont pertinents et méritent d'être mentionnés, ceux qui méritent d'être mis à jour, etc.

L'outil Audit de site de SEMrush a un rapport thématique qui contrôle le maillage interne de votre site, et montre :

  • À quel point vos articles sont faciles d'accès : combien de clics sont nécessaires pour les ouvrir à partir de la page principale.
  • Les pages qui ont un LinkRank interne faible et celles qui font passer le plus de LinkRank interne. Cela peut vous aider à identifier les pages de votre site qui font le moins et le plus autorité.
  • Les problèmes de maillage interne : erreurs, avertissements ou avis associés aux liens internes.

image-20201106145822-13.png

2. Optimisez le maillage interne.

Trouvez des contenus pertinents sur le site et ajoutez des liens pointant vers de nouveaux articles. Cela peut vous aider à améliorer l'organisation de votre site web et à réduire votre taux de rebond.

Vous pouvez aussi optimiser votre maillage interne en fonction du parcours client pour faire passer les internautes à la page suivante. Le contenu de Sensibilisation doit être lié aux articles de Considération, et les articles de Considération doivent être liés au contenu de Décision, et non l'inverse.

Pour faire en sorte que les lecteurs soient intéressés par d'autres contenus et les faire progresser plus facilement dans l'entonnoir, ajoutez des articles apparentés à la fin de chaque post.

3. Élaborez votre stratégie de maillage interne.

Faites une liste des pages hubs qui vous aideront à créer des topic clusters pour une meilleure compréhension de l'architecture de votre site. Ces pages sont souvent celles qui dirigent le trafic le plus précieux vers votre site, et elles ciblent généralement vos principaux mots clés avec le meilleur contenu.

Créez des topic clusters en utilisant des liens internes. Cela signifie que vous associez la page hub principale pour un sujet particulier à un groupe de pages de soutien afin d'ajouter de la profondeur au sujet. Vous pouvez créer une feuille de calcul pour chaque topic cluster, puis ajouter des liens.

Créez les bons textes d'ancrage. Faites en sorte qu'ils soient pertinents pour l'article vers lequel vous pointez, placez-les naturellement et pensez à utiliser des variantes de vos mots clés avec des traînes plus longues. Ils pourraient contribuer à améliorer les classements de votre page cible pour ce terme spécifique, à condition qu'ils soient rédigés en accord avec la manière dont les gens effectuent leurs recherches.

Simplifiez la création et l'optimisation de votre contenu grâce à la Plateforme Content Marketing de SEMrush. Apprenez comment utiliser SEMrush pour le content marketing, étape par étape, pour mettre au point une stratégie parfaite de content marketing.

Vous voulez attirer plus de trafic ?

Utilisez la plateforme Content Marketing de SEMrush

ADS illustration

Author Photo
Olivier AmiciJe suis en charge du développement marketing pour le marché Français et Francophone, de l’organisation des événements en ligne, des partenariats marketing/éducatifs, de la chaîne YouTube et du blog Semrush France.
More about Content Marketing
Comment créer une stratégie de contenu efficace pour le e-commerceDu contenu sans stratégie ce ne sont que des mots, des images et des vidéos jetés au vent ! Avec une bonne stratégie de content marketing, il est possible d‘accroître l‘engagement des clients, de générer des leads et de développer les ventes directes. Ce guide étape par étape vous aidera à créer une stratégie efficace de content marketing pour le e-commerce.
Création de contenu : les meilleurs outils et ressourcesQuels sont les meilleurs outils et ressources de création de contenu pour améliorer ce dernier ? Ou, du moins, sur quoi se pencher que vous n‘ayez pas déjà utilisé ? Nous avons rassemblé les outils et ressources que nous estimons les plus utiles pour vous aider à choisir celui ou celle qui vous permettra de passer au niveau supérieur.
Contenu court vs long : que choisir et quand ?Y a-t-il une longueur optimale pour votre contenu ? Devriez-vous fixer un nombre minimum de mots pour votre contenu ? Dans ce guide, nous abordons le sujet du contenu court et du contenu long, en vous donnant des indications sur la longueur de votre contenu et sur la manière dont une stratégie réussie doit équilibrer les différents formats pour assurer le succès.