Contenu court vs long : que choisir et quand ?

Olivier Amici

Oct 12, 202015 min read
Contenu court vs long

Nous sommes tous conscients de l'importance d'élaborer une stratégie solide en matière de contenu et de la croissance exponentielle que celle-ci peut engendrer lorsque l'on s'y prend bien. Mais il y a aussi toute une série d'idées fausses sur le marketing de contenu.

Vous avez probablement déjà reçu des conseils dans le passé vous indiquant que plus un contenu était long, plus il serait performant. Ou encore que chaque élément de contenu de votre site devait comporter au moins 2 000 mots.

Mais la réalité est que cela n'est pas vrai, et que ce n'est pas non plus faux, si vous voyez où nous voulons en venir ?

Les contenus courts et longs ont tous deux leur place dans une stratégie marketing de contenu efficace, et tous deux peuvent être des outils très puissants dans votre boîte à outils.

Il vous suffit d'adapter la forme de contenu au contexte.

Il n'y a pas de réponse type à la question « quelle doit être la longueur d'un article de blog ? ». Vous ne devez pas non plus vous fixer un nombre minimum de mots pour chaque élément de contenu que vous produisez.

Vous devez apprendre à choisir le bon type de contenu pour répondre à un objectif spécifique, et dans ce guide, nous allons vous expliquer ce que vous devez savoir. Plus précisément, nous allons aborder :

Contenu court vs contenu long

Pour vous aider à déterminer la longueur de votre contenu, vous devez d'abord avoir une définition claire de ce qu'est un contenu court et de ce qui est considéré comme un contenu long.

Vous êtes probablement habitué à créer différents formats de contenu : de la vidéo et de l'infographie au contenu social et interactif et autres, mais tout comme vous avez probablement mis en place un processus pour savoir celui à utiliser, vous devez également déterminer sa longueur. 

Qu'est-ce qu'un contenu court ?

Le contenu court est généralement un contenu de moins de 1 200 mots, bien que certains spécialistes marketing fixent la limite à 1 000 mots.

Il s'agit généralement d'un contenu rapide et facile à assimiler qui couvre le domaine spécifique d'un sujet, plutôt que d'aller dans le détail.

Parmi les formats courants de contenu court, on peut citer :

  • Les brefs articles de blog
  • Les articles d'actualités
  • L'infographie
  • Le contenu social
  • Les e-mails

Ce type de contenu n'est pas trop imposant pour votre audience, ne prend pas beaucoup de temps à être consommé et est généralement relativement rapide et facile à créer. Le but du contenu court est aussi souvent de transmettre un seul message de manière rapide et efficace. Il s'agit de partager une idée et de faire en sorte que les choses restent simples.

Voici un bon exemple de ce poste social qui permet de faire passer un seul message de manière simple :

image-20201008140626-1.png

En fait, le post sur un réseau social est un format court vraiment efficace. C'est une erreur de ne pas considérer le contenu court comme autre chose que du contenu écrit, même si cela arrive relativement fréquemment.

Sortez des sentiers battus et soyez prêt à créer un contenu qui engage votre audience, quelle que soit sa longueur.

Qu'est-ce qu'un contenu long ?

Le contenu long compte généralement plus de 1 200 mots (parfois dès 1 000 mots).

Il s'agit d'un contenu qui approfondit un sujet sous des formats comme :

  • Les articles de blog détaillés et volumineux
  • Les pages permanentes
  • Les guides et tutoriels
  • Les livres blancs et livres électroniques
  • Les webinaires et les événements virtuels
  • Les pages piliers

C'est le type de contenu qui engage réellement l'audience en raison de la profondeur avec laquelle le sujet est abordé. Il ne s'agit pas d'un contenu rapide à consommer, mais plutôt d'un contenu visant à éduquer et à informer ceux qui cherchent à répondre à une question spécifique ou à en savoir plus sur un sujet.

Un excellent exemple de contenu long est le Guide ultime de la stratégie de vente de Pipedrive :

image-20201008140626-2.png

Ce guide de près de 7 000 mots montre parfaitement ce qui est possible en termes de contenu et à quoi il peut ressembler.

Mais n'oublions pas de mentionner que ce type de contenu est gourmand en ressources. Il n'est généralement pas rapide à produire et nécessite souvent un investissement important en temps et en ressources. Cependant, les bénéfices et les résultats d'une utilisation stratégique d'un contenu long peuvent être énormes.

Par exemple, nous pouvons constater que ce guide se classe en bonne position sur les SERP pour toute une série de termes pertinents :

image-20201008140626-3.png

Il ne s'agit peut être pas de mots clés ayant un volume de recherche follement élevé, mais ils sont ciblés et parfaitement adaptés à l'audience cible de Pipedrive. Vous pouvez effectuer des recherches dans un domaine similaire ici.

Un autre bon exemple est le guide NerdWallet sur les tranches d'imposition et les taux de l'impôt fédéral sur le revenu :

image-20201008140626-4.png

Ce contenu fait partie de ceux les moins longs (un peu plus de 2 000 mots) mais montre bien l'importance de bien choisir la longueur et de ne pas se concentrer uniquement sur le nombre de mots.

Et lorsque nous regardons les statistiques de la page, nous pouvons voir qu'elle génère plus de 265 000 visites organiques chaque mois.

image-20201008140626-5.png

Le contenu long (avec un accent particulier mis sur le contenu evergreen) constitue souvent l'épine dorsale de votre stratégie SEO. Lorsque vous empilez plusieurs contenus efficaces les uns sur les autres, les résultats peuvent avoir un impact considérable et assurer un flux constant de trafic et de leads.

La longueur de votre contenu a-t-elle de l'importance ?

C'est une question qui est couramment posée par les spécialistes en SEO et en marketing de contenu, et qui mérite d'être abordée ici en raison de sa pertinence intrinsèque par rapport au contenu long et court.

La réponse simple à cette question est oui ; la longueur de votre contenu a de l'importance. Mais cela ne doit pas être interprété comme signifiant qu'un contenu plus long est préférable, car cela revient à sortir la réponse de son contexte. 

La longueur du contenu doit être appropriée pour servir l'objectif que vous recherchez et atteindre les objectifs que vous avez fixés. Et c'est pourquoi il est si important de comprendre comment choisir le bon format de contenu pour différents objectifs, et de prendre le temps de comprendre l'intention de recherche d'autres contenus similaires qui fonctionnent.

Par exemple, de nombreuses études sur les facteurs de classement ont démontré une corrélation entre la longueur du contenu et des classements de recherche plus élevés. En fait, cette étude de Backlinko indique clairement que « Lorsqu'il s'agit d'acquérir des backlinks, le contenu long surpasse de manière significative les articles de blog et les articles courts ».

image-20201008140626-6.png

Et nous sommes d'accord à 100 %.

Dans la plupart des cas, les contenus longs sont plus performants pour la recherche organique que les contenus courts. Mais ce n'est pas seulement à cause du nombre de mots.

En effet, de nombreuses requêtes de recherche nécessitent des résultats et un contenu détaillés pour couvrir un sujet de manière très approfondie. Il faut donc que le contenu soit suffisamment long pour offrir les meilleurs résultats sur le web. Vous devez considérer la longueur de votre contenu dans son contexte, même lorsque l'objectif est d'obtenir un classement dans les SERP.

Prenons l'exemple d'une page dans la catégorie e-commerce. Il n'est pas rare de constater que les meilleurs résultats ont très peu de contenu en dehors d'une brève description.

La page de la catégorie Cible pour les vélos ne comporte que 211 mots de contenu descriptif en bas de page, en bas de la grille des produits.

image-20201008140626-7.png

Mais cela n'empêche pas la page d'être classée par rapport à 2 400 mots clés différents et de générer environ 391 000 visites organiques par mois, y compris en obtenant le premier classement pour « bike »

image-20201008140626-8.png

Vous devez créer un contenu qui répond au mieux à la requête de recherche, ce qui ne veut pas toujours dire que le contenu doit être long.

Et n'oublions pas non plus que le but du contenu ne sera pas toujours d'obtenir un classement organique. Oui, le contenu est l'un des principaux moteurs de la croissance organique de la recherche, mais il serait naïf de penser que le contenu n'est pas non plus créé pour d'autres raisons. Il suffit de voir le nombre d'entreprises qui, grâce à leurs contenus courts, génèrent une croissance phénoménale sur leurs plateformes sociales.

Ne vous concentrez pas sur la création de contenus plus longs : axez plutôt vos efforts sur la création de contenus dont la longueur et le format sont adaptés à vos objectifs (et qui correspondent à l'intention de recherche des utilisateurs des moteurs de recherche).

Avantages et inconvénients d'un contenu court

Le contenu court a sa place dans toute stratégie, mais on néglige souvent les nombreux avantages de la création de contenus simples et directs.

Les avantages sont les suivants :

  • Il s'agit d'un moyen efficace de communiquer rapidement et efficacement sur un point sans demander un engagement long de la part de l'audience. Il permet de communiquer avec celles et ceux dont la durée d'attention est courte, d'où son efficacité sur les réseaux sociaux.
  • Il est plus rapide et moins gourmand en ressources que le contenu long format.
  • Il est plus facile à lire et à consommer et, dans de nombreux cas, il est plus facile à appliquer sur mobile.

Les inconvénients qui sont souvent associés à un contenu court sont :

  • Il est plus difficile d'aborder un sujet de manière approfondie avec un contenu court.
  • Si vous ne faites pas attention, ce type de contenu peut facilement devenir très formel ce qui, en soi, peut rebuter votre audience.
  • Les contenus courts ne sont souvent pas pérennes, ce qui signifie que l'intérêt à leur égard et leurs performances diminuent avec le temps.

Les avantages d'un contenu long

Tout comme le contenu court a sa place dans la boîte à outils d'un spécialiste marketing, le contenu long aussi.

En fait, il devient de plus en plus courant que les spécialistes marketing fassent directement appel à la création de ce type de contenu pour stimuler la croissance.

Les avantages sont les suivants :

  • Il est généralement mieux classé sur les moteurs de recherche si la requête de recherche exige des résultats détaillés.
  • Ce type de contenu est aussi généralement classé par rapport à un plus grand nombre de mots clés, car il couvre les sujets de manière plus approfondie.
  • Le format long gagne généralement plus de backlinks que le contenu court, ce qui augmente encore les performances et le classement de la page. Le rapport sur l'état du marketing de contenu en 2019 a révélé que les pages de plus de 3 000 mots gagnaient 3,5 fois plus de liens que celles d'une longueur moyenne comprise entre 901 et 1 200 mots.
  • Le taux de conversion du contenu long est généralement plus élevé que celui du contenu court, ce qui s'explique en grande partie par l'attention portée par le lecteur et l'intention de sa visite. Une étude de Conversion Rate Experts et de Crazy Egg a montré que le taux de conversion d'une page augmentait de plus de 30 % lorsque la longueur de la page de destination était multipliée par 20. 
  • Un contenu long vous aide à vous positionner comme leader dans votre espace et à faire entendre votre voix dans votre secteur d'activité. Il est tout à fait naturel que votre audience vous considère comme un leader du marché si vous produisez régulièrement du contenu qui éduque, informe et permet de prendre des décisions.

N'oubliez jamais que les avantages des différents types de contenu vont généralement bien au-delà du référencement.

Par contre, les inconvénients d'un contenu long sont les suivants :

  • Il faut beaucoup plus de temps et de ressources pour produire un contenu long, ce qui implique généralement un investissement financier plus important. Cela peut signifier que les retours sur investissement de ce type de contenu doivent être sensiblement plus élevés que ceux d'un contenu court. Cependant, lorsqu'il est utilisé dans le cadre d'une stratégie solide qui justifie pourquoi le contenu long est bon et devrait faire l'objet d'un investissement, ces rendements seront généralement obtenus.
  • Il peut souvent être difficile d'afficher correctement des contenus longs sur les appareils mobiles, ce qui ajoute une complexité créative - il faut également garder à l'esprit que la capacité d'attention des consommateurs est en train de changer.

Choisir entre le contenu court et le contenu long

La réalité est que toute stratégie de content marketing réussie doit trouver un équilibre entre la forme courte et la forme longue pour répondre aux besoins et aux désirs de son audience.

En prenant le temps de comprendre votre audience et son engagement par rapport à votre produit ou service, vous serez en mesure de déterminer le bon contenu à créer, mais s'agissant d'un processus éprouvé permettant de choisir de produire un contenu court ou long, vous devez tenir compte de ce qui suit :

Vos objectifs

Vous devez savoir quels sont vos objectifs et choisir la manière la plus efficace de les atteindre.

Et fixer des objectifs (pour chaque élément de contenu spécifique que vous créez, et pas seulement pour votre stratégie globale) est la première étape pour choisir le format et la longueur.

Les spécialistes marketing fixent d'abord leurs objectifs et travaillent en reculant pour trouver la meilleure façon de les atteindre.

Par exemple, si votre objectif est de sensibiliser les gens au lancement d'un nouveau produit, vous pouvez décider que la manière la plus efficace de le faire est d'envoyer un e-mail relativement court mais précis à vos abonnés et de combiner cela à un certain nombre de publications sur vos réseaux sociaux.

Dans ce cas, le contenu court est le choix le plus efficace.

En revanche, si votre objectif est de vous positionner sur Google pour un terme de recherche hautement concurrentiel et de générer ainsi du trafic et les conversions associées, il est fort probable que vous devrez vous tourner vers du contenu long format.

Si vous ne savez pas où vous allez, comment pouvez-vous savoir comment vous y rendre ?

L'intention

Vous devez comprendre l'intention à laquelle votre contenu doit répondre.

Pour ce faire, prenez le temps de rechercher d'autres contenus disponibles sur le même sujet qui fonctionnent pour vos concurrents.

Notre guide expliquant comment identifier l'intention dans la recherche est un excellent point de départ pour cela, et peut aider à comprendre le concept de manière un peu plus détaillée, mais vous devez déterminer ce que votre audience veut obtenir du contenu que vous allez créer. 

Lorsque l'intention de votre audience est d'apprendre ou de s'instruire, vous devrez généralement créer un contenu long. Mais si elle cherche à se divertir ou à se tenir au courant de vos dernières actualités, la version courte peut être une meilleure option.

Comprendre l'intention avant de commencer à créer du contenu est une étape importante, mais souvent négligée.

La concurrence

Si vous créez du contenu dans le but de vous classer dans les SERP et si vous cherchez à vous donner de l'élan sur les réseaux sociaux, vous devez savoir contre quoi vous êtes en concurrence et ce qui fonctionne chez vos rivaux.

Pour comparer les exigences en matière de contenu dans le but d'apparaître sur les SERP, vous pouvez utiliser le modèle de contenu SEMrush pour vous aider à analyser les pages actuellement classées et voir un nombre de mots cible. Considérez cela comme une base de référence, mais gardez à l'esprit votre intention et vos objectifs.

image-20201008140626-9.png

Pour analyser le type de contenu social qui fonctionne pour vos concurrents, vous pouvez utiliser l'outil Social Media Tracker de SEMrush, comparez votre contenu et découvrez quels sont les posts les plus performants (et à quels moments).

Vous pouvez choisir de comparer l'audience, l'activité ou l'engagement avec les titres en haut à gauche (1) ou de trier ces informations en fonction du nombre total, de l'évolution de ce nombre ou du pourcentage de croissance en haut à droite (2).

image-20201008140626-10.png

Votre audience

Vous connaissez votre public mieux que quiconque, et il est important d'utiliser ces connaissances pour élaborer votre stratégie de contenu et, bien sûr, déterminer si elle est plus adaptée à un contenu long ou court.

Prenez le temps d'analyser vos efforts précédents (selon le canal et le format) en fonction de métriques tels que :

  • Le trafic
  • Les conversions
  • L'engagement

Vous devez connaître le type de contenu qui convient le mieux à votre audience et en créer davantage, tout en sachant que les différentes productions serviront des fins différentes.

Vous devez répondre à des questions comme :

  • Quel type de contenu entraîne le meilleur niveau de conversions pour nous ?
  • Quel type de contenu favorise le meilleur engagement sur les réseaux sociaux ?
  • Quel type de contenu a le taux de rebond le plus faible et la durée de session la plus élevée ?

Plus vous pouvez utiliser les informations de votre propre audience, mieux vous êtes armé pour prendre des décisions sur les prochaines étapes de votre stratégie.

Votre parcours de conversion

Combien de points de contact votre client moyen établit-il avec votre entreprise avant d'être converti ? C'est un autre point à considérer qui doit alimenter votre décision sur le contenu long ou court.

Par exemple, un e-commerçant dans le secteur de la mode peut idéalement stimuler ses ventes d'une nouvelle ligne de produits en publiant des contenus courts sur les réseaux sociaux. La fenêtre de conversion est courte et le processus de prise en compte est simple, souvent en raison de la faible valeur moyenne des commandes.

En revanche, une plateforme logicielle B2B trouvera probablement un parcours de conversion beaucoup plus complexe, avec un public qui doit être alimenté par du contenu éducatif et informatif au fil du temps, en grande partie en raison des investissements et de la valeur moyenne des commandes qui sont beaucoup plus élevés.

Dans ce cas, les contenus courts et longs devront être utilisés ensemble dans le cadre d'une stratégie de contenu plus large afin de sensibiliser, d'éduquer et d'informer et, en fin de compte, de favoriser cette conversion.

La règle d'or de la création de contenu

Ce qui fonctionne pour une entreprise ne fonctionne pas forcément pour une autre.

Bien qu'il soit important pour vous de considérer et d'analyser ce que vos concurrents font, tant au niveau des formats qu'ils utilisent que de la longueur de leur contenu, vous devez déterminer ce qui fonctionne pour vous. Une fois que vous aurez déterminé cela, vous pourrez doubler vos efforts sur les facteurs de réussite et les intensifier.

Il est probable que votre stratégie exigera un mélange entre contenus courts et longs dans plusieurs formats, et une analyse et une mesure continues de vos efforts vous permettront de déterminer les domaines qui fonctionnent et qui sont générateurs de réussite.

Vous devez également vous rappeler que la création de contenu doit être un processus d'optimisation continu. Le contenu numérique a ceci de beau qu'il vous permet de publier, d'analyser et d'optimiser en permanence pour améliorer vos performances.

Éléments à retenir

  • Si vous créez du contenu et qu'il ne fonctionne pas, analysez les données dont vous disposez, trouvez pourquoi, apportez des modifications et faites la promotion de cet élément sous sa forme actualisée.
  • Utilisez les informations dont vous disposez grâce à vos données et aux outils tiers pour éclairer votre stratégie et souvenez-vous qu'il n'y a pas de longueur fixe pour votre contenu.
  • Concentrez vos efforts sur la création de contenus de la bonne longueur pour servir l'objectif que vous souhaitez et dont vous avez besoin : c'est le meilleur endroit pour commencer.
Author Photo
Olivier AmiciJe suis en charge du développement marketing pour le marché Français et Francophone, de l’organisation des événements en ligne, des partenariats marketing/éducatifs, de la chaîne YouTube et du blog Semrush France.
Subscribe to learn more about Content Marketing
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes