logo-small
Thomas Cubel

Comment construire et renforcer son maillage interne ?

Thomas Cubel
Comment construire et renforcer son maillage interne ?

En SEO, le maillage interne est l’un des critères on-site le plus intéressant et le plus enrichissant pour un projet web. En effet, il remet souvent en question la direction du projet, les habitudes et aussi le positionnement d’un site par la même occasion.

Clairement, si un site est organisé comme un bazar insupportable, l’utilisateur et les moteurs de recherche ne vont pas saisir la moindre cohérence et il sera difficile de positionner des pages qui ne sont pas à leur place.

Ainsi, dans ce billet, je vais tenter de vous expliquer ma vision et une des méthodologies que j’applique pour concevoir et/ou renforcer un maillage.

Qu’est-ce qu’un bon maillage ?

Avant de concevoir ou de revoir son nouveau maillage interne, il faut déjà savoir ce qu’est un bon maillage.

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas simplement avoir un menu avec des catégories, des sous-catégories, des pages bien rangées… Ce n’est même pas du tout ça.

Le gros problème des gens, c’est qu’ils pensent le maillage sur papier et ils appliquent bêtement sur leur CMS cette représentation graphique qu’ils ont souvent dessinée. Ainsi, ces personnes passent à côté des problèmes de modules/plugins, du code HTML/JS généré, de leur sidebar, footer, menu, etc... Tous ces éléments génèrent des tonnes et des tonnes de liens partout, supprimant toute cohérence et liaison logique entre les pages.

a7954360b0feb9c5cda8c964b2211c91.png

De ce fait, quand on fait une modélisation, on voit bien qu’on a des liens dans tous les sens. Rien n’est contrôlé, rien n’est épuré, mais pourtant, côté utilisateur, ça semble cohérent et ça choque pas tant que cela (encore que).

Un bon maillage, c’est donc partir de l’utilisateur pour bien répondre à la demande tout en étant cohérent dans les univers de notre site, mais c’est aussi épurer au maximum les liens qui sont présents dans nos pages afin de bien distinguer chaque thématique, les articles des uns et des autres et avoir une bonne organisation.

Pour rapidement démystifier l’idée en une phrase, un bon maillage, c’est comme une bibliothèque ou un hypermarché où chaque univers, chaque rayon, chaque objet est à sa place et lié de manière logique.

Construire un maillage interne de zéro

Il existe plusieurs manières de réaliser un maillage. Entre les types de maillages, la taille du site internet, la thématique, les fonctionnalités présentes et les objectifs, il y a de quoi faire.

Cependant, je m’en vais vous proposer une méthodologie qui s’adapte à pas mal de situations et qui pourra vous permettre de vous poser les bonnes questions pour construire votre maillage de zéro. Vous pourrez ensuite retrouver dans un dernier grand axe, le renforcement d’un maillage existant.

Qu’est-ce que je dois proposer ?

Dans n’importe quel projet web, on se pose toujours cette question : qu’est-ce que je dois proposer ? 

Qu’est-ce que je vais proposer en termes de fonctionnalité, de contenu éditorial, de produits ? Quelles catégories vais-je créer ? Est-ce que je mets une page « à propos », des « mentions légales », etc. ? 

Tant de questions et il faut commencer par là.

Dans un premier temps, l’idée est que vous preniez une feuille et un stylo et que vous notiez tout ce que vous aimeriez voir sur votre site. Ensuite, il faut mettre de côté cette feuille et votre égocentrisme et vous demander : qu’est-ce qui intéresse mes suspects, mes prospects, mes clients et mes ambassadeurs ?

Rappel :

Suspect = Une personne qui ne connait pas encore votre offre, il faut le préparer.

Prospect = Une personne qui connait votre offre, mais qu’il faut convaincre.

Client =  Une personne qui vous a fait confiance, qu’il faut continuer de convaincre et d’avoir.

Ambassadeur = Une personne qui vous adore et qui vous recommande.

Si vous cherchez la « demande utilisateur » via les outils de recherches de mots clés, via les moteurs de recherches, via les livres, via toute autre source d’informations… vous saurez quoi proposer sur votre site dans la limite de vos frontières économiques, de vos objectifs et de vos offres. On parle beaucoup des buyers-personas, ce n’est pas pour rien.

Cette première étape est donc là pour définir ce qui va être utile ou non. Ça ne sert à rien de polluer votre site avec des pages sans aucun intérêt. On doit travailler avec les meilleurs sujets, les meilleures pages, sinon on est obligé d’inclure des nouveaux liens vers du rien. Si vous faites un travail sur les personas, un brainstorming de votre projet et une bonne recherche de mots clés, c’est déjà bien, vous aurez toutes les pages essentielles normalement.

Catégorisation

Une fois que nous avons notre liste de pages, on fait comme pour ranger un classeur : on prend chaque élément et on fait des groupes. 

« Les chats avec les chats, les chiens avec les chiens ». C’est aussi simple que cela.

Lors de cette étape de catégorisation, vous allez probablement faire plusieurs passages pour confirmer chaque élément dans chaque groupe. Vous allez aussi probablement diviser ou regrouper des documents ensemble, et à plusieurs reprises. 

Bien évidemment, il ne faut pas se retrouver avec 150 000 groupes avec quasiment rien dedans ou au contraire 2 groupes avec 30 000 documents chacun.

Je n’ai pas de chiffres particuliers à vous donner, car cela dépend vraiment de votre thématique, du nombre de pages, de catégories, etc. Ce que je peux vous conseiller, c’est de toujours vous mettre à la place de l’utilisateur et de trouver l’équilibre qu’il faut

Il ne faut pas que ça soit le bazar et il ne faut pas pour autant trop vouloir ranger.

Vous pouvez tout à fait vous faire une idée en regardant d’autres sites que vous estimez comme bien rangés et qui ont une bonne réputation de ce côté-ci.

Mapper son maillage

On a vu ce qu’on allait proposer et on a trié l’ensemble des documents afin d’avoir des thématiques. Cette troisième étape se rapproche encore plus de la réalisation de votre maillage puisque nous allons voir comment le modéliser avec le mindmapping.

Modéliser un maillage, c’est représenter de manière concrète les liens/branches qui se trouvent entre les documents.

Utilisez donc un outil comme Freemind, Coggle ou Mindmeister pour avoir une idée principale au centre avec d’autres sous-idées/groupes gravitant autour.

Source : Coggle

La plupart du temps, plus vous allez vers l’extérieur, plus vos requêtes (mots-clés) sont issus de la longue traine. On va du plus large au plus précis.

Il faut que vous évitiez simplement d’avoir des redondances et des aspects inintéressants. On est là pour donner quelque chose et répondre à un parcours utilisateur avec les groupes, les mots clés, les personas qu’on a faits auparavant. Rappelez-vous qu’il faut être utile. Ne passez pas du coq à l’âne. Allez progressivement d’un sujet à un autre et n’hésitez pas à créer des nœuds supplémentaires.

Mise en œuvre du maillage

Voici l’une des parties les plus compliquées, car il faut faire de nombreux choix : la mise en œuvre.

Mettre en place le maillage que nous avons dessiné avec l’outil de mindmapping est très difficile, car beaucoup de technologies génèrent des liens en surnombre.

Les points auxquels vous devez faire attention sont les suivants :

  • Ne pas mettre des modules inutiles générant des liens
  • Ne pas mettre des mega menu avec menu déroulant visible des moteurs
  • Ne pas mettre un système d’articles similaires automatique (sauf si bien codé)
  • Ne pas mettre un système de renforçage de maillage interne automatique
  • Ne pas avoir de liens cassés
  • Ne pas travailler avec les « nofollow » pour sculpter le maillage (vraiment)
  • Tout autre point que j’aurais oublié et qui pourrait faire un lien parasite et non-cohérent.

Vous devez donc pouvoir contrôler vos liens internes et si possible externes, afin d’avoir un réseau de liens bon sémantiquement, bon en terme de distribution de pagerank, bon en terme utilisateur et bon en terme de réponse à la demande. Un lien qui a du « sens ».

Si vous avez des pages parasites, des liens qui n’ont rien à voir, votre maillage s’affaissera sur lui-même et vous repartirez dans un bazar pas possible.

Contrôler le maillage

Je ne peux pas vous expliquer en détail comment modéliser votre maillage via un outil de visualisation pour pouvoir contrôler la distribution.

Pour les personnes qui ne veulent pas s’embêter et qui veulent un résultat rapide et efficace, vous avez Cocon.se qui fait du super bon boulot.

Pour les personnes qui veulent s’embêter avec Gephi, je vous recommande la Masterclass des Peyronnet qui explique bien comment démarrer et les quelques autres milliers de tutoriels disponibles sur le web.

Source : Cocon.se

Dans tous les cas, si vous voyez des pages qui aspirent trop de Pagerank, si vous voyez des effets particulièrement gênants, des doublons, du bazar, des déséquilibres, c’est qu’il y a surement un problème. Regardez alors les liens en cause et supprimez-les afin d’ajuster votre maillage. Pensez à une espèce de « concentrateur d’énergie », on propulse de l’extérieur du maillage vers le centre de manière générale, tout étant parfaitement cohérent et à sa place.

Restez simple, vous êtes là pour organiser et lier les choses ensemble de manière cohérente. On ne met pas les devis dans le classeur des factures et encore moins le classeur des factures dans l’armoire de bébé !

Renforcer un maillage existant

Pour cette dernière partie, c’est surtout un ensemble de bonnes pratiques et une conclusion pour tout cet article consacré à la construction d’un maillage.

Si vous voulez renforcer votre nouveau maillage encore plus ou un maillage existant, vous pouvez tout à fait partir sur des notions de « cocon sémantique », c’est plus ou moins ce qui a été abordé ici niveau méthodologie, mais sur un angle beaucoup plus simple. N’allez pas croire que j’ai tout déballé ici.

Cela dit, vous pouvez faire cela pour vraiment renforcer au maximum, ou bien vous pouvez aussi chercher du backlink pour chaque section de votre maillage. L’univers « bébé » peut recevoir des backlink de site de « bébé », l’univers « fruit et légumes », des backlinks « fruit et légumes ». Le topical trust flow de Majestic peut vraiment vous aider là-dessus si vous faites le traitement par page. Cela maximisera la cohérence et le jus passera vraiment mieux.

Pensez proximité et légitimité : si je suis trop éloigné de la page, pourquoi aurais-je besoin de faire un lien ?

De plus, vous pouvez aussi faire des imbrications de réseaux. Sur le web, vous avez des milliards de sites internet. L’idée est de mêler votre thématique, les sites extérieurs, à vous. C’est un peu comme un puzzle, chaque chose est à sa place et il suffit d’un seul millimètre pour ne plus rentrer dans l’œuvre tout entière, donc éviter de devenir un intrus en faisant n’importe quoi.

Pour finir, n’ayez pas peur de tester des solutions, notamment sur Gephi, qui vous permet de voir clairement ce qui propulse (via l’ajout de node) une ou plusieurs pages.

Le monde du maillage interne est un sujet complexe et je ne peux pas tout aborder ici. Vous pouvez cependant poser toutes les questions justes en dessous !

Thomas Cubel est consultant SEO en freelance depuis 2014 et dans le référencement naturel depuis 2011.
"Je suis un passionné et un accro du web puisque j’ai fait mes premiers sites en 2004. Le SEO est pour moi une passion qui n’a aucune limite et je ne cesse de chercher de nouvelles méthodologies, des nouvelles solutions, afin de découvrir toujours plus de choses. À côté de cela, je suis aussi musicien puisque je joue de la batterie et de la guitare depuis mon plus jeune âge".

Share this post
or

Commentaires

Il reste 2000 caractères
Majed Ayari
Majed Ayari
Encore bravo Thomas pour cet article ^^ il y'a quelques outils que je ne connaissais pas !
David Legrand
David Legrand
Une bonne introduction sur le maillage interne. Plutôt pour les néophytes, mais les confirmés apprécieront aussi les outils et formations cités.
Thomas Cubel
Merci pour l'invitation, j'ai pas pu tout donner tellement le sujet est complexe et extrêmement fourni, mais c'est une bonne base pour ceux qui veulent améliorer leur maillage.

A bientôt !
Alina Petrova
Thomas Cubel
Merci à toi pour le guest posting Thomas !
C'est vrai, le sujet est complexe et il est très difficile de donner toutes les infos dans un seul article.
Par contre, tu pourrais écrire, un autre guest post, si tu veux, pour développer quelques aspects plus en détail. Nous serons contents de le publier :)
Have a Suggestion?