Quelques principes de base pour créer un bon maillage interne

Eliot Hallak

Nov 26, 20217 min read
créer un bon maillage interne

Le maillage interne est un des aspects phares du SEO technique. Certains référenceurs déclarent avoir augmenté de 20 % le positionnement moyen d’un site sur Google en optimisant seulement son maillage interne.

Dans cet article, je vous présente quelques principes de bases pour avoir un bon maillage interne sur votre site. Mais avant cela, commençons par le commencement.

C'est quoi le "maillage interne" d'un site ? Le "maillage interne" est une expression désignant les différents liens que se font les pages de votre site. Les liens vers vos pages qui proviennent d’autres sites ne sont donc pas compris dans le "maillage interne". 

Pourquoi le maillage interne est important ?

Le maillage interne est important à deux titres. Tout d’abord, il est important d’un point de vue référencement naturel. La qualité de votre maillage interne aura un fort impact sur le positionnement de vos pages sur Google. Optimiser son maillage interne vous permettra ainsi d’augmenter votre visibilité dans le moteur de recherche de Google.

Mais ce n’est pas tout. Le maillage interne est également important pour la qualité de l’expérience utilisateur de l’internaute. En effet, plus les liens entre les différentes pages de votre site seront intelligents (c’est-à-dire qu’ils guideront l’utilisateur de contenu pertinent en contenu pertinent en fonction de sa recherche initiale) plus votre utilisateur pourra facilement trouver l’information qu’il cherchait, approfondir des sujets en rapport avec la question qu’il se posait initialement, etc…

Et comme tout est lié … vous l’avez deviné ! Plus vous augmenterez la qualité de votre expérience utilisateur (ce qui se reflétera par un important temps moyen de passage sur votre site) plus vous améliorerez votre référencement.

Encore des doutes sur l’importance du maillage interne ?

Construire un maillage interne avec des outils de visualisation

Il est important de créer son maillage interne le plus vite possible. On parle de "mapper son maillage".

Idéalement, la création de son maillage interne doit avoir lieu avant la création de votre site, au moment de la rédaction du cahier des charges. Afin de n’être dépendant d’aucune hiérarchie préexistante à votre travail. En effet, plus vous interviendrez tard, plus la mise en place d’un maillage interne de qualité sera longue et coûteuse.

Plusieurs outils existent et vous permettront de créer un maillage interne de manière visuelle et épurée. Dans cette section, je vous présente les différents outils dont vous pouvez vous servir pour créer un maillage interne de qualité !

Mapper son maillage avec un outil de mindmaping

Votre première possibilité est de réaliser le mapping de votre maillage avec un outil de mindmaping ou "cartes mentales" en français. Ces outils vous permettront de facilement organiser votre pensée en organisant vos différentes pages sous forme d’arbre. Ainsi vous pourrez visuellement organiser l’architecture des pages de votre site (tronc, branches et feuilles). 

Cet outil est efficace et très simple d’utilisation. Pour n’en citer quelques-uns, vous pouvez utiliser Freemind, Coggle ou Mindmeister. 

Ci-dessous, une photo d’une carte mentale sur Mindmeister.

carte mentale mindmeister

Mapper son maillage avec un outil de création de cocon sémantique

Cocon.se est la rolls des outils de mapping de sa stratégie de maillage interne. Le seul inconvénient est qu’il coûte très cher !

maillage interne

Contrôler un maillage existant avec des outils de représentation graphique

Dans le cas où vous n’auriez pas eu la chance de réaliser le maillage interne d’un site avant sa création, voici quelques outils qui pourraient vous faciliter la vie.

Gephi est un outil gratuit qui permet de réaliser une représentation graphique à partir d’un crawl.

Vous devez tout d’abord exporter en .csv les sources et les destinations découvertes par l’outil de crawl de Gephi, puis importer ce fichier dans Gephi.

Par la suite, une représentation visuelle de votre site va être construite. Cela vous permet de voir les pages qui se détachent ou au contraire s’agglutinent. Si Gephi est efficace, il demande beaucoup de temps.

Dans le même genre, Screaming Frog vous permet également de réaliser une représentation visuelle des pages/liens de votre site à partir d’un crawl. L’outil est néanmoins légèrement moins efficace que Gephi, et ne vous apportera pas certaines précisions. 

Les bonnes pratiques en matière de maillage interne

Vous êtes désormais convaincu que le maillage interne est important pour votre visibilité sur Google, mais également pour vos utilisateurs. Vous savez également quels outils vont vous permettre de mettre en place votre maillage interne. 

Il ne vous reste plus qu’à lire la suite de cet article pour appliquer mes 6 meilleurs conseils afin d’avoir un maillage interne de qualité ! 

Choisir la bonne architecture : l'anarchie, l'arbre et le silo

Il existe trois manières d’organiser l’architecture de votre maillage interne. De la moins bonne à la meilleure, les voici résumées en quelques phrases : 

  1. L’anarchie : Une structure ? Pas de structure ! Ici, le principe est simple : chacune de vos pages fait un lien vers l’intégralité des pages de votre site. L’avantage de cette stratégie, c’est que toutes les pages de votre site reçoivent des liens internes, ce qui vous permet d’éviter d’avoir des pages « orphelines ». Son inconvénient est néanmoins important : toutes vos pages reçoivent le même nombre de lien, ce qui signifie la même importance aux yeux de l’algorithme de Google ( PageRank). Ceci est très rarement souhaitable !
  2. L’arbre : son principe est simple. L’organisation des différentes pages de votre site est hiérarchique. Exemple : les pages les plus importantes, comme vos landing pages, reçoivent le plus de liens. Les pages catégorie, reçoivent beaucoup de liens, mais moins que vos landing pages. Vos pages produit reçoivent moins de liens. L’avantage de cette stratégie est qu’elle vous permet de donner une importance différente à chacune de vos pages. Le problème de cette stratégie est qu’elle va impacter la visibilité des pages qui sont parfois les plus intéressantes pour votre business. Ainsi, dans l’exemple précédent, la landing page se voit attribuer une visibilité importante au détriment des pages produit (qui sont les seules à générer des ventes !).
  3. Le silo : Il s’agit de ma stratégie préférée. Vos pages qui traitent de thématiques similaires seront liées entre elles, sans être liées à celles avec lesquelles elles n’ont pas de rapport. L’avantage de cette stratégie est qu’elle est efficace d’un point de vue SEO, car l’algorithme de Google aime les liens intelligents entre les pages. Son inconvénient ? Cette stratégie demande une vraie réflexion, elle est plus complexe que les deux autres. N’hésitez pas à vous servir d’un des outils de représentation visuelle dont je vous ai parlé plus haut.

Pour plus de détails sur les différentes structures existantes pour organiser votre maillage interne, je vous renvoie à cet excellent article de la Fabrique du net.

Faire attention à l'ancre texte des liens

Plusieurs points doivent être abordés en matière d’ancre de liens. L’ancre, c’est le texte sur lequel vous insérez votre lien.

Sachez tout d’abord que dans le cas où au sein d’un article, vous feriez plusieurs liens vers le même site, seul le premier sera pris en compte par l’algorithme de Google. Vous devez donc bien optimiser l’ancre de ce premier lien. 

Voici quelques règles à suivre pour optimiser l’ancre de vos liens : 

  • Diversifiez l’ancre de vos liens (n’utilisez pas systématiquement le nom d’une marque en texte d’ancrage, et n’utilisez pas non plus systématiquement les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner en texte d’ancrage). Une bonne diversification de lien vous permettra d’avoir l’air naturel auprès de l’algorithme de Google. Ceci est important car autrement, vous encourez une pénalisation.
  • Évitez donc la sur-optimisation : Il s’agit d’utiliser systématiquement le mot-clé sur lequel vous souhaitez vous positionner en texte d’ancrage. Méfiez-vous des outils de netlinking automatique, car c’est généralement ce qu’ils feront..

Attention au nofollow

Vous devez le savoir, mais sait-on jamais. Il existe plusieurs types de liens et certains ne vous permettront pas d’augmenter la visibilité d’une page vers laquelle votre lien pointe.

Par exemple, voici le code html d’un lien pointant vers Alesiacom :

<a href="http://www.1min30.com/">Alesiacom</a>

Ca, c’est un lien normal. Un lien dofollow quoi.

Et pour le passer en nofollow, il suffit de rajouter le tag rel="nofollow" :

<a href="http://www.1min30.com/" rel="nofollow">Alesiacom</a>

Les liens nofollow sont à éviter car ils signifieront à l’algorithme de Google qu’ils doivent être ignorés.

Evitez les pages orphelines et renforcez l’accessibilité de toutes vos pages

Voici mon dernier conseil.

Éviter au maximum les pages orphelines : une page orpheline est une page qui ne reçoit aucun lien interne. Les outils de représentation graphique dont je vous ai parlé plus haut devraient vous aider à détecter ces pages lors de leur crawl.

Pour finir, n’oubliez pas une des règles d’or de l’accessibilité lorsque vous mettrez en place votre maillage interne : n’importe laquelle de vos pages doit être accessible en moins de 3 clics. Ceci permettra aux robots de Google de pouvoir facilement crawler l’intégralité de votre site, mais également aux utilisateurs de ne pas s’enfoncer dans votre site sans pouvoir revenir aux branches principales facilement.

Je vous invite également à jeter un coup d'oeil à la vidéo Semrush sur le sujet :

Youtube video thumbnail

 Merci de m’avoir lu !

Author Photo
Eliot HallakCEO d‘une startup, j‘ai rapidement dû apprendre les ficelles du marketing digital. Aujourd‘hui, c‘est autant une passion qu‘un métier de partager mon expérience !
Subscribe to learn more about SEO Technique
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes