Comment écrire un article qui a (vraiment) une chance de se positionner dans Google ?

Vlad Cerisier

Aug 19, 20219 min read
comment écrire un bon article pour Google

Le contenu est plus que jamais essentiel pour réussir sur le web. Blog, vidéos, podcasts, réseaux sociaux…, nous assistons clairement à une création effrénée de contenus. Rien que sur Wordpress, plus de 70 millions nouveaux articles sont publiés chaque mois !

Malheureusement, il n’y a pas de place pour tout le monde et les premières positions de Google sont de plus en plus difficiles à atteindre. Écrire un contenu de qualité n’est plus suffisant, vous devez à présent maîtriser toute la “chaîne de production” : pré-rédaction, rédaction et post rédaction.

Ça tombe bien, voici une méthode étape par étape pour enfin ranker dans le top 10 de Google

C’est parti.

Bien évaluer la difficulté de votre mot clé ciblé

C’est une erreur que beaucoup de créateurs de contenu font : se lancer tête baissée dans la rédaction d’un article qui au final aura très peu de chance de se positionner correctement dans Google.

Avant de rédiger, il est essentiel d’évaluer le degré de concurrence pour votre requête.

Voici 3 façons de faire.

Utiliser un score de difficulté du mot clé

Les outils de recherche de mots clés fournissent tous un score de difficulté qui va de 0 (faible concurrence) à 100 (forte concurrence).

Ce dernier est généralement calculé à partir de la popularité des résultats de la 1ère et 2ème page de Google. 

On y retrouve :

  • le Domain Authority du site
  • le Page Authority de l’URL
  • le nombre de backlinks pointant vers l’URL
  • le nombre de domaines uniques pointant vers l’URL

Maintenant que vous êtes un expert 😊, vous pouvez utiliser l'outil Keyword Magic Tool de Semrush et regarder la colonne "KD".

Voici un exemple avec la requête "terrasse en palette" :

keyword magic tool

On remarque que ce mot-clé à une difficulté modérée et qu’il y a également des opportunités abordables comme "terrasse en palette sur gravier" qui a un bon volume de recherche et un KD assez faible.

Vous pouvez même filtrer les résultats par tranche de difficulté :

filtres keyword magic

Utiliser la commande "allintitle:mot clé"

Le KD est un bon indicateur, mais je vous conseille également de passer directement par Google pour évaluer la difficulté d’une requête.

La présence du mot clé dans la balise Title est un facteur de positionnement dans l’algorithme d’un moteur de recherche.

Pour évaluer ce point, tapez dans Google la commande "allintitle: votre mot clé".

Voici un exemple avec notre requête "terrasse en palette" :

terrasse en palette

👉 Voici comment interpréter les résultats :

  • Moins de 5.000 résultats : faible concurrence
  • 5.000 à 10.000 résultats : concurrence moyenne
  • Plus de 10.000 résultats : concurrence élevée

Observer la SERP

Il est également nécessaire d’étudier la SERP. Faites preuve de bon sens, si la première page de résultats Google est remplie de sites d’autorité, inutile d’espérer vous positionner.

C’est par exemple le cas pour la recherche "outil SEO" :

outil seo

Par ailleurs, la présence d’annonces publicitaires dans la SERP indique également une forte concurrence.

assurance voiture

A contrario, si des petits blogs sont présents dans les premiers résultats, c’est un très bon signe. 

Vous l’avez compris, il ne suffit pas de trouver un mot clé avec un volume de recherche important puis commencer à rédiger. Vous devez au préalable analyser différents paramètres de concurrence. Enfin, même si tous les feux sont au vert, évaluez si le temps consacré à la rédaction et à la promotion de votre contenu sera rentable.

Selon une étude d’Advanced Web Ranking, le 1er résultat organique ne récolte qu’environ 34 % des clics (et peut fortement varier en fonction de la SERP : présence de vidéos, pack local, images…).

Maintenant que vous avez vérifié le degré de concurrence + le volume de recherche de votre mot clé, il est temps d’élaborer votre plan d’article.

Établir un plan d'article qui colle à l'intention de recherche

La priorité de Google est d’afficher des résultats qui correspondent exactement à ce que recherche l’internaute.

Comprendre l’intention de recherche liée à votre mot clé est indispensable pour atteindre les premières positions.

Déterminer l’intention de recherche

Pour ce faire, il faut à nouveau étudier la SERP en détail.

Voici la démarche à suivre :

  • Tapez votre requête cible et analysez quels types de résultats sont affichés : vidéos, images, bloc "autres questions posées (PAA)", featured snippets…

Semrush vous permet de voir pour chaque mot clé les fonctionnalités SERP :

fonctionnalités serp

👉 Pro tip : s’il n’y a pas de vidéos proposées dans les résultats, il peut être très pertinent de réaliser une vidéo Youtube pour le mot clé ciblé. En effet, Google pousse de plus en plus ce format.

  • Cliquez sur les 3 premiers résultats naturels et déterminez comment est traité le sujet : s’agit-il d’un tutoriel ? d’un comparatif ? d’un guide complet ?

Si on reprend l’exemple de la terrasse en palette, on observe d’abord l’importance des images et des questions posées :

autres questions posées

Il y a également des vidéos :

videos serp

L’intention de recherche pour ce mot clé est claire : les internautes cherchent un tutoriel.

Il faudra donc prévoir un article très concret qui décrit étape par étape comment réaliser une terrasse en palette. L’aspect visuel est ici très important, proposer des photos exclusives sera très bien vu par Google et vous donnera sans doute un bonus de positionnement.

Rédiger un plan d’article adapté

Maintenant que vous connaissez l’intention de recherche, il est temps de construire votre plan d’article.

Pour ce faire :

  • Récupérez la structure des balises Hn des premiers articles positionnés (vous pouvez utiliser l’extension Chrome " SEO META 1 click").
seo meta 1 click
  • Listez les questions fréquemment posées et intégrez-les à votre plan.

L’extension SEO Minion vous permet de télécharger au format CSV ces questions :

extension seo minion
  • Notez les propositions "Google Suggest" en bas de page :
google suggest

Bravo, vous avez à présent toutes les cartes en main pour bien structurer votre article. Passons à la rédaction. 

3 techniques de rédaction efficace

La qualité de votre contenu est primordiale pour se positionner. Google a de plus en plus de contenu à sa disposition et on assiste clairement à une amélioration continue des SERP.

Pour vous aider à attirer et retenir vos lecteurs, voici quelques techniques de rédaction. 

Rédiger un bon titre 

Soigner le titre est crucial, car c’est lui qui fait cliquer ou non les internautes dans la SERP.

Avec la mise en place de Google RankBrain, le CTR (taux de clic) est un critère de classement des résultats important. Pour faire simple, si beaucoup de gens cliquent sur votre article, Google considère que c’est un excellent signal.

La différence de CTR entre 2 titres peut être conséquente. Changer quelques mots peut avoir un impact significatif. Regardez par exemple ces 2 versions :

titre exemples copywriting

Ça change tout non 😊

Voici quelques conseils pour réussir votre titre : 

  • Soyez hyper précis : incluez des chiffres et des dates
  • Utilisez des émotions avec des mots comme : super, incroyable, ultime, sublime…
  • Intégrez si possible une dose de mystère - ex : les 5 secrets des stars pour maigrir vite
  • Intégrez votre mot clé

Voici une liste de titres qui fonctionnent très bien : 

  • Comment X sans Y
  • X pour les Y
  • Mot clé : la méthode ultime + [2021]
  • Comment j’ai X avec Y 
  • Pourquoi les X ne marchent pas
  • Mot clé : les X erreurs à éviter
  • X jours pour faire Y
  • Vos premiers X
  • Le futur de 
  • Les x secrets de Y enfin révélés

Soigner l’introduction

L’introduction est l’équivalent de la première impression. Si elle est bonne, le lecteur passe à la suite et inversement.

La règle : faire court (10 lignes maximum) et annoncer clairement ce que va apporter l’article.

Différentes approches de rédaction sont possibles. 

La formule P.A.S (problème, agitation, solution) fonctionne très bien.

formule PAS

Voici un exemple de cette méthode :

introduction formule PAS

Gardez l’attention de votre lecteur

Sachez que le temps passé sur une page est pris en compte par Google et son algorithme RankBrain. Plus ce temps passé est long, mieux c’est.

Voici quelques conseils pour conserver l’attention de vos visiteurs : 

  • Faites des phrases courtes
  • Écrivez comme vous parlez
  • Insérez régulièrement des transitions avec des phrases comme : "Si vous êtes arrivé à cette étape, bravo !", "Ok, mais comment faire ?", "Et ce n’est que le début…"
  • Donnez beaucoup d’exemples
  • Intégrez des visuels et si possible des vidéos à votre article

Focus sur l'optimisation sémantique

Si l’époque du “keyword stuffing” (bourrage de mots clés) est révolue, l’optimisation sémantique est toujours incontournable. Google comprend de mieux en mieux ce sujet. Plus le champ lexical est fourni, plus l’algorithme identifie précisément de quoi il s’agit. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle il est préférable de produire de longs contenus.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux outils existent pour nous faciliter la tâche. 

Utiliser l’outil Semrush SEO Content Template

seo content template

Tapez votre mot clé et l’outil va analyser les premiers résultats de recherche des concurrents pour vous fournir de nombreuses recommandations :

recommandations seo

La liste des mots sémantiquement liés est très utile. N’hésitez pas à les intégrer dans votre texte.

Vous avez également des indications concernant la longueur du contenu que vous devez viser.

Optimiser votre texte via WordPress

La plupart d’entre vous utilisent WordPress pour publier des articles. Les principaux plugins de SEO donnent des indications sémantiques comme Yoast SEO :

optimisation yoast seo

Ou encore Rankmath :

rankmath

Améliorer le SEO On-Page

Les 10 commandements du SEO on-page :

  1. Insérez votre mot clé dans la balise Title, dans la meta description, dans l’URL et dans les 150 premiers mots de votre texte
  2. Optimisez vos images : nom de fichier descriptif, présence d’une balise alt, insérez une sémantique adaptée avant et après l’image
  3. Insérez 2 à 5 liens externes vers des sites d'autorité
  4. Insérez 3 à 5 liens internes
  5. Faites des URL courtes
  6. Obtenez un bon score sémantique
  7. Rédigez une balise title impactante et pas trop longue
  8. Rédigez une meta description pour votre article
  9. Soignez votre balisage Hn : un seul H1, des H2 et H3 qui se suivent
  10. Optimisez la vitesse de votre site et de votre URL

Maillage interne

Il ne faut pas sous-estimer la puissance du maillage interne. Après tout, c’est un moyen simple d’améliorer le référencement de votre article.

Vous pouvez donc insérer un lien vers votre nouvel article dans une page déjà bien positionnée dans Google. 

Pour identifier vos meilleures pages, rendez-vous dans Google Search Console et cliquez sur "Perfomances" puis sur l’onglet "Pages" :

google search console

Pensez à faire des liens naturels, vos 2 articles doivent être proches sémantiquement. Par ailleurs, évitez les ancres de lien génériques type "cliquez-ici" ou "en savoir plus".

💡 Pro tip : le 1er lien d’un article est celui qui a le plus d’importance aux yeux de Google. Si possible, faites en sorte que ce dernier soit un lien interne plutôt qu’externe.

Les liens sont un facteur déterminant de positionnement en SEO. La qualité de votre article ne suffit pas, il est impératif de recevoir des backlinks vers votre domaine, mais aussi vers votre URL. 

Voici la démarche à suivre pour obtenir le précieux sésame :

  • Rendez-vous sur l’outil Semrush Analyse de backlinks et insérez l’URL d’un de vos concurrents (par exemple le 1er site positionné dans Google pour votre mot clé)
analyse de backlinks
  • On remarque dans l’exemple suivant que la page à un score d’autorité de 39 et qu’elle a reçue 8 backlinks depuis 4 domaines référents :
backlinks
  • Pour consulter le détail de ces backlinks, rendez-vous dans l’onglet "backlinks"
type de backlink
  • Il faut à présent contacter tous ces sites et leur proposer votre contenu.

Vous pouvez passer par LinkedIn :

linkedin contact

Ou par email :

email contact

À vous de jouer maintenant !

Vous avez désormais une méthode pour que votre article atteigne enfin le positionnement qu’il mérite 😊. En combinant bon sens et outils, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Le SEO combine de nombreux critères "on-page" et "off-page". Pensez à améliorer constamment l’autorité de votre site et tous vos contenus en bénéficieront.

Author Photo
Vlad CerisierJe suis consultant webmarketing spécialisé en rédaction web. Je rédige régulièrement des articles pour différents clients. N‘hésitez pas à consulter mon site si vous souhaitez en savoir plus.
Subscribe to learn more about Content Marketing
By clicking “Subscribe” you agree to Semrush Privacy Policy and consent to Semrush using your contact data for newsletter purposes
More about Content Marketing
Le guide ultime du brainstorming : 9 techniques pour créer du contenu de qualitéTrouver des idées de contenu n‘est pas facile, et les méthodes traditionnelles de brainstorming ne conviennent pas à tout le monde. C‘est pour cela que nous avons élaboré un guide rassemblant 9 techniques de brainstorming. Elles vous aideront à créer du contenu qui tient la route, stimuleront votre inspiration, et vous donneront des idées à essayer lorsque vous ressentez un manque de créativité.