Blogs et forums ont-ils encore un intérêt à l'heure des communautés nomades ?

53
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
En savoir plus

Blogs et forums ont-ils encore un intérêt à l'heure des communautés nomades ?

LUDOVIC MARTIN
Blogs et forums ont-ils encore un intérêt à l'heure des communautés nomades ?

Voici près de 10 ans que je bloggue, et près de 20 que je participe à des forums, comme lecteur ou comme contributeur. Progressivement, je constate une érosion de ces médias, dont la fréquentation, mais surtout la viralité semble décroître inexorablement d'année en année.

Nouveaux médias et nouveaux modes de consommation de l'information

Les blogueurs-stars des années 2010 ont petit à petit laissé leur place aux YouTubeurs. L'utilisateur lit moins et consomme plus de vidéo ou d'audio, au point de générer des millions de vues sur certains comptes. Côté communauté, les groupes Facebook, LinkedIn ou Instagram rassemblent des milliers de personnes passionnées par un même centre d'intérêt, avec la qualité, la simplicité et l'universalité des interfaces qui facilitent les interactions.

Certaines plateformes de blogging sont devenues de véritables médias à part entière, comme Medium aux USA ou Quora. Et suite à son acquisition par Microsoft, LinkedIn incite ses abonnés à publier du contenu sur son réseau pour renforcer leur expertise et leur notoriété. Le réseau social professionnel se transforme progressivement en un canal d'information B2B.

Cette mutation a été accélérée par le smartphone : poster un article sur un blog ou suivre les posts d'un forum, ce n'est pas toujours hyper-simple sur un iPhone. Alors que suivre l'actualité d'un groupe Facebook ou de ses relations LinkedIn dans les applications natives est d'une simplicité biblique.

Les communautés se nomadisent suivant l'heure et le contexte

Il y a 5 ou 10 ans de cela, l'internaute était fidèle : lorsqu'il avait trouvé un forum ou un blog dont la ligne éditoriale lui plaisait, il restait abonné pendant de longs mois, sans chercher à regarder ailleurs. Aujourd'hui, nous sommes tous des consommateurs-zappeurs, qui passent d'un média à un autre, sans fil conducteur.

Notre comportement évolue également au fil de la journée : nous passons allègrement de Facebook à Linkedin suivant le moment de la journée, et nous ne diffusons pas les mêmes messages suivant le contexte. Et que dire de SnapChat ou Instagram, dont l'usage ne répond même plus à une dichotomie pro / perso. Difficile dans ce contexte pour un blog de s'adapter à cette communauté et de trouver son lectorat au bon moment, là où il se trouve...

À l'inverse, publier un post pertinent sur LinkedIn multipliera vos chances d'être vu et lu, grâce à un potentiel de viralité quasi-instantané.

À bien y réfléchir, si l'on essaie de calculer la rentabilité temps passé vs. visibilité, les canaux "traditionnels" tels que le blog et le forum sont totalement surpassés par la publication native sur Facebook, LinkedIn ou Medium.

La question du SEO et du content nurtering

Alors, faut-il tout de suite abandonner son Wordpress ou son Blogger ? Pas si vite… Les réseaux sociaux ont tous en commun de fermer totalement leur référencement. Ce qui s'y publie y reste, et est invisible de l'extérieur. La notoriété que vous allez y développer ne vous servira donc que très peu en externe, et les contenus que vous y aurez publié ne serviront pas votre référencement naturel.

De surcroît, il ne faut pas perdre de vue que ces réseaux (à l'exception de LinkedIn, et encore partiellement) ont un modèle économique qui repose quasi exclusivement sur la publicité. Publicité qui est nourrie par les contenus que vous publiez. Il est donc extrêmement difficile de capitaliser sur ce contenu pour alimenter le référencement naturel de votre site, le netlinking et le content nurtering qui viendra nourrir vos campagnes de webmarketing.

Distinguer le brand content du personal branding

Un autre facteur de différenciation des canaux de publication, c'est votre contexte : si vous êtes une marque installée ou en cours de développement, vous avez intérêt à privilégier les canaux qui vont générer des leads à long terme sous forme de trafic qualifié sur votre site web. À l'inverse, si vous êtes un indépendant ou un particulier, et que votre objectif consiste à accroître votre notoriété professionnelle, vous avez tout intérêt à privilégier les réseaux sociaux, et plus particulièrement LinkedIn.

En effet, plus vous publiez sur LinkedIn, plus vous serez visible, plus vous développerez votre réseau, et plus vous obtiendrez de recommandations. Linkedin vous considèrera comme un expert, ce qui d'une part, augmentera la portée de vos publications, et d'une certaine façon, votre "part de voix" sur votre secteur, et d'autre part, vous ouvrira des missions potentielles lorsque sa future plateforme de missions sera lancée en France. Donc très concrètement, sur ce réseau précis, vos posts créeront votre emploi de demain.

Multiplier les canaux pour augmenter sa visibilité

Aujourd'hui, quand je publie un article sur mon blog, je génère entre 100 et 200 vues. Le même post sur LinkedIn peut générer jusqu'à 6000 vues. Le potentiel viral n'a donc rien de comparable. Pourtant, je continue de blogguer sur mon propre blog, car ce contenu m'appartient et le référencement naturel porte ses fruits à long terme. L'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux est plus de type "feu de paille" : ça s'enflamme très vite, ça peut durer, mais ça s'éteint, une actualité en chassant une autre. À l'inverse, le blogging ou le forum privé sont plutôt des graines qui vont germer et éclore longtemps plus tard.

Je vous recommande donc de multiplier votre présence sur un maximum de canaux, et de bien déterminer vos objectifs par canal. Si vous recherchez une notoriété rapide pour capter des "leads", il est préférable de miser sur les réseaux sociaux et d'y focaliser votre énergie. Si vous voulez imposer votre expertise durablement dans un secteur d'activité, réfléchissez à compléter cette présence sociale par un blog sur lequel vous publierez régulièrement, et dont vous soignerez le référencement.

Pensez également à des contenus alternatifs, mais générateurs de trafic : infographies, slideshare… ils sont sous-exploités alors que leur viralité potentielle est très forte.

Pour les forums, la question est un peu différente car elle requiert des participants : mais ne perdez jamais de vue que sur un groupe Facebook ou LinkedIn, la communauté créée ne vous appartiendra pas… Elle restera la propriété des géants du web 😉

telechargement-9.png

Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS et lisez d'autres articles intéressants :

RSS
J'ai passé plus de 10 ans dans le monde du eCommerce et du SaaS, en B2B, B2C et B2C2B, d'abord comme Directeur Marketing, puis comme Directeur Digital & Innovation. J'ai accompagné dans leur développement de grandes entreprises du Top 50 du Gartner et des startups, en utilisant les techniques du growth marketing et de l'inbound pour développer leur croissance et améliorer leurs indicateurs de performance. Après 5 années passées au sein du groupe Cimpress (Vistaprint & Exaprint), j'ai décidé d'accompagner en indépendant des PME et des startups dans leur transformation digitale.
Partager cet article
ou

Commentaires

Il reste 2000 caractères
Patrick DUHAUT
Un excellent article qui a le mérite de faire le point et de répondre à une question que l'on entend de plus en plus souvent . Merci !
LUDOVIC MARTIN
Patrick DUHAUT
Merci Patrick, c'est très sympa !

Abonnez-vous au Blog SEMrush pour obtenir du contenu précieux directement dans votre boîte

Saisir une adresse e-mail valide
Veuillez confirmer que vous acceptez nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.

Merci !

Votre inscription à notre blog est enregistrée.