logo-small

7 étapes clés pour un bon guest-blogging

57
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
En savoir plus
57 Wow-Score  =  

7 étapes clés pour un bon guest-blogging

Alina Petrova
7 étapes clés pour un bon guest-blogging

Faire du guest-blogging, c’est choisir un des leviers marketing les plus puissants. En effet, il vous permet de jouer sur plusieurs tableaux à la fois : notoriété, backlinks, trafic, pertinence, réseau, etc. En un mot, c’est une mine d’or pour tout webmarketeur.

Alors, pourquoi attend-on si longtemps avant de s’y mettre ? Parce que ça prend du temps. Et de l’énergie. Et de la motivation.

Pour que vos efforts apportent un résultat souhaité, il faut bien préparer votre plan d’attaque ! Voici un mini-guide qui vous aidera à décupler les visiteurs sur votre site et à faire de vous un influenceur.

1. Définissez des objectifs précis

Si vous partez sans objectifs, bille en tête, vous n’irez pas loin.

Le guest-blogging n’a de sens que si l’on publie régulièrement dans le temps. Vous pouvez le voir comme un feu que vous faites partir de quelques brindilles, qui grossit à mesure que vous l’alimentez, et qui devient donc plus visible, plus efficace.

Pour tenir sur la longueur, il va vous falloir de la motivation. Et rien de mieux pour la nourrir que des résultats super satisfaisants. Pour les obtenir, il faut absolument se poser des objectifs réels.

Vous pouvez notamment publier des articles sur des blogs ou des sites extérieurs pour :

  • obtenir des backlinks de qualité

  • générer du trafic sur votre site

  • attirer un nouveau type de public

  • créer des relations avec les blogueurs et trouver des opportunités de partenariat

  • construire votre personal branding

  • promouvoir votre marque en tant qu’expert dans votre industrie

Tout votre plan de guest-blogging va dépendre des objectifs que vous allez fixer. Ils vont avoir un impact direct sur les sujets de vos articles, le choix des plateformes pour le guest-blogging, les backlinks que vous allez insérer dans le texte, l’analyse des résultats, etc...

Après avoir défini les objectifs, vous pouvez passer au choix des blogs à contacter.

2. Trouvez une bonne plateforme pour le guest-blogging

Vous n’avez pas besoin d’être partout, vous avez besoin d’être au bon endroit. Mais sur quels blogs publier ?

Voici quelques pistes pour identifier les blogs les plus influents dans votre industrie.

Faites des requêtes directes sur Google

Les premiers sites que vous trouvez dans la SERP sont aussi les premiers que trouvent les lecteurs intéressés par ce type de sujet.

Si Google les positionne ainsi, c’est qu’à priori il les considère comme les plus pertinents dans leur domaine.

Certains sites proposent des tops de médias digitales classés par thématiques ou pays.

Source : Teads Labs

Identifiez les influenceurs

Trouvez les blogueurs les plus populaires dans votre communauté et regardez sur quelles plateformes ils publient. Cela peut vous aider à identifier les blogs consultés par votre audience cible.

De plus, les influenceurs possèdent souvent leurs propres blogs. Dans ce cas, vous pouvez analyser plus en détail leurs profils pour mieux connaître les personnes que vous allez contacter.

L’idéal est d’établir une relation avec l'éditeur du blog qui vous intéresse via les réseaux sociaux.

Utilisez des outils marketing

Continuez votre quête avec des outils qui croisent d’autres données pour identifier les influenceurs. Voici une liste qui vous permettra de les trouver rapidement à partir de mots clés, de domaines concurrents ou encore de thèmes traités :

  • FollowerWonk, un outil très efficace pour construire votre réseau de contacts sur Twitter.

  • KeyHole vous permet d’identifier les hashtags les plus populaires et les influenceurs qui s’engagent le plus avec votre marque.

  • SEMrush Brand Monitoring vous aidera dans le suivi et la gestion des mentions en ligne.

  • Klout, grâce à cet outil, vous pouvez voir un taux d’influence (Klout Score) des comptes Twitter, Facebook ou Google+.

    Source : Klout

3. Sélectionnez les blogs les plus pertinents

Ceci demande une analyse de plusieurs critères. Voici les plus importants :

Guest friendly

Si l’influenceur n’a sur son site aucun article de blogueur externe, c’est mauvais signe. À moins d’avoir le pitch du siècle, il est bien mieux de garder vos contenus pour les autres : n’oubliez pas, c’est un marathon, il vous faut du souffle !

Forte notoriété

Consultez le nombre de followers sur les pages Facebook, Twitter, Pinterest, etc. Croisez cette donnée avec les réactions à leurs publications.

Un blog possède 20 000 followers sur Facebook, mais ses posts ne sont partagés, likés ou commentés que par cinq personnes ? Passez votre chemin.

Thématiques concordantes

Les thèmes abordés dans le blog ciblé doivent suffisamment se rapprocher des vôtres pour que vous puissiez naturellement y trouver votre place. C’est important pour les lecteurs du blog, mais aussi pour la qualité des backlinks et du trafic référent que vous allez gagner.

Ligne éditoriale

Pour faire simple, il faut que votre article corresponde à l’image du blog et que l’éditeur soit fier de vous avoir sur son site. Vos contenus doivent avoir une valeur ajoutée pour les lecteurs du blog, mais surtout fonctionner dans sa ligne éditoriale.

Cela ne veut pas dire que votre avis ne peut pas diverger ou que vous n’allez pas apporter un angle nouveau, mais que votre positionnement doit être semblable : le type du public auquel vous vous adressez, le type de recommandations que vous faites, votre manière d’écrire, etc.

4. Préparez la prise de contact

Dès que vous avez votre liste de sites cibles en main, vous pouvez passer à l’offensive.

Premier conseil, évitez de commencer par contacter le site que vous convoitez le plus. Prenez le temps de vous roder et d’avoir des références bien solides, qui feront briller les yeux de son auteur.

Voici quelques étapes importantes pour bien préparer votre prise de contact :

Étudiez la charte éditoriale du blog

Beaucoup de blogs possèdent une charte éditoriale avec des consignes pour les rédacteurs. Vous pouvez y trouver des informations sur le nombre des mots, le ton, les thématiques, l’utilisation des visuels, les politiques d’accords commerciaux, etc.

Analysez les publications les plus populaires

Cela peut vous aider à comprendre quel genre d’article engage le plus les lecteurs du blog. Faites attention au type de contenu (interview, recherche, étude de cas, infographie, etc.), à la longueur et au sujet abordé par l’auteur.

Si vous avez une idée de sujet qui les compléterait bien, proposez-le en indiquant à quel point ces publications remportaient l’adhésion des lecteurs. Vous êtes déjà en train de promettre du trafic ultra qualifié à votre blogueur cible, il devrait avoir du mal à résister.

Étudiez les profils des auteurs

Vous vous voyez parmi eux ? C’est plutôt bon signe. Non ? Demandez-vous bien pourquoi et essayez de trouver une raison qui sera bloquante.

Si vous êtes débutant dans le blogging, rien ne sert de contacter un blog n’acceptant que des experts reconnus.

Une autre solution : contactez les experts qui publient fréquemment sur ce site et demandez-les de vous donner un commentaire pour votre article. Comme ça, vous allez vous faire connaître par la communauté de blogueurs et aurez plus de crédibilité aux yeux de l’éditeur.

Faites-vous connaître par la communauté du blog

Le but est de vous rendre familier. Si vous faites déjà partie du groupe, le pas à faire pour publier sur le blog sera beaucoup plus petit.

Participez sur les réseaux sociaux, placez un ou deux commentaires bien fondés sur le blog, etc.

Attention à ne pas trop en faire, le but n’est pas de passer pour un stalker douteux.

5. Ne ratez pas votre mail

Le message que vous adressez au blog donnera une première impression de vous en tant qu’auteur. C’est une étape qu’il ne faut absolument pas négliger !

Faites un mail personnalisé

Votre prise de contact ne sera pas très efficace si vous changez juste le champ “prénom” et “nom du blog” entre deux mails.

Hors de question d’écrire à un blog si vous n’avez pas en tête un minimum d’informations sur son auteur (nom, prénom, parcours, activité professionnelle).

Vous trouverez peut-être au passage des éléments qui rendront votre demande plus sympathique ou plus convaincante (proximité géographique, objectifs communs, etc.).

C’est simple, le doute ne doit pas être permis à la lecture.

Parlez de vous

L'éditeur doit comprendre rapidement à qui il a affaire. Mettez en avant vos atouts qui importeront de son point de vue : votre job, votre expérience, votre vision métier.

Donnez deux ou trois liens pour vos publications récentes. Mettez en avant celles qui conviennent le plus à l’image du blog.

Proposez un sujet d’actualité

Expliquez la valeur de votre contenu, quel est son intérêt pour le blog et pourquoi il sera apprécié par ses lecteurs.

Si votre article est déjà écrit, placez-le en p. j.

En bonus, ajoutez une version html prête à intégrer, votre interlocuteur y verra déjà un très gros atout !

6. Rédigez un excellent article

Dites-vous même que vous allez rédiger votre meilleur article. C’est le moyen le plus sûr :

  • de le faire accepter,

  • qu’il vous remporte un succès (nouveaux visiteurs sur votre site, hausse de notoriété, etc.)

Pour écrire un bon article de guest-blogging, on vous conseille de suivre nos quelques règles d’or.

Proposez du contenu « never seen before »

Du contenu unique, que seriez vous-même content de trouver. C’est le moment d’aller chercher le plus utile dans l’expérience que vous avez accumulée jusqu’ici dans votre domaine.

Si c’est un article « conseil » soyez généreux, n’ayez pas peur de révéler vos « trucs » perso, c’est justement ce qui fera la valeur de l’article.

Si c’est un article « info », soyez sûr d’être en phase avec les tendances les plus récentes dans votre domaine, soyez même précurseur.

Évitez de faire du contenu promotionnel en guest blogueur. Ce genre de contenu est très malvenu pas les médias. Gardez-le pour le site de votre marque ou celui de vos partenaires.

Intégrez des bons liens

Pensez à intégrer des liens vers les autres contenus du blog. Tout média digital est intéressé par l’optimisation de son maillage interne, ceci sera donc très bien vu par l’éditeur.

Des liens externes de qualité comptent aussi pour le référencement : vous avez plus de chance de convaincre le blogueur de vous accepter sur son site si vous faites référence à des sources faisant autorité.

En plus des liens externes naturels, vous pouvez envisager de mettre des liens vers ses sites partenaires ou favoris, si vous les connaissez. Avec un peu de chance, le vôtre en fera aussi bientôt partie !

Soignez votre bio

Une bonne biographie est tout d’abord adaptée à vos objectifs. Vous promouvoir en tant qu’expert, attirer du trafic sur votre site, améliorer la visibilité de votre blog, etc.

Travaillez bien votre bio pour qu’elle réponde à ces objectifs : faites du teasing (e-books, guides, etc.), n’oubliez pas quelques liens que vous jugerez les plus pertinents vers votre site ou vos articles existants...

7. Analysez la performance de vos contenus

On le disait en début d’article, c’est la performance de vos contenus qui va justifier tout le processus et vous motiver à poursuivre.

La vie ne s’arrête pas une fois que votre article est publié.

Voici quelques exemples de métriques pour mesurer la performance de vos guest posts :

  • Likes, partages sur les réseaux sociaux

  • Commentaires

  • Backlinks

  • Mots clés dans le top 10

  • Re-publications

  • Nouvelles demandes d’articles

Utilisez des outils d’analyse adaptés qui permettent d’obtenir une data sur les contenus publiés à l’extérieur de votre site.

SEMrush Content Tool peut vous aider à vérifier l’efficacité de vos contenus publiés sur des sites tiers. L’outil est très simple à utiliser : entrez jusqu’à 10 liens pour les pages web qui vous intéressent ou obtenez des données sur les backlinks, partages et mots clés.

Conclusion

Une bonne stratégie de guest-blogging, c’est une stratégie qui donne le maximum de résultats, le meilleur retour sur le temps investi.

Cette démarche joue sur la durée, donc gardez de l’énergie pour poursuivre, et surtout, visualisez-le comme un processus et non une suite d’actions distinctes.

Tenez à jour vos analyses de résultats, adaptez en fonction de ce que vous observez, et visez plus haut à mesure que vous gagnez en notoriété.

D’ailleurs, si vous êtes dans le marketing digital et que vous avez de l’expertise à partager, les guest blogueurs sont aussi les bienvenus chez SEMrush !

Je suis responsable éditoriale chez SEMrush et rédactrice sur ce blog.
Passionnée par la création de contenus, j'écris des articles sur le Content marketing, le SEO et le webmarketing en général. J'ai plus de trois ans d'expérience dans la rédaction et la traduction de contenus pour les sites web.
Adresse mail : a.petrova@semrush.com
Partager cet article
ou

Commentaires

Il reste 2000 caractères
Ksenia Bounina
Un très bon guide, merci Alina ! C’est pas facile d’obtenir une publication dans un média populaire qui a une bonne visibilité. Surtout si on fait ça pour une marque, il faut offrir un contenu super riche et unique pour qu’il soit accepté.
Alina Petrova
Ksenia Bounina
Merci pour le commentaire Ksenia ! Je crois qu'il faut toujours tenter de créer du contenu riche et unique. Cette approche est "gagnant-gagnant" : le blog obtient du traffic et l'engagement des lecteurs, la marque gagne de la visibilité.
Have a Suggestion?