Soumettre un article
Voir les blog
updated

50 faits incontournables pour une stratégie E-commerce en 2019

88
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
En savoir plus

50 faits incontournables pour une stratégie E-commerce en 2019

Alina Petrova updated
50 faits incontournables pour une stratégie E-commerce en 2019

Lancer et développer son e-commerce est un objectif très ambitieux qui demande beaucoup de travail analytique. Comprendre les tendances de l'industrie, identifier les besoins des consommateurs, analyser son marché et sa concurrence... Toutes ces choses et beaucoup d'autres sont importantes à mettre en place pour élaborer une stratégie e-commerce rentable. 

Dans cet article de notre rubrique "50 faits", je vous présente une liste des statistiques que tout e-commerçant devrait prendre en compte en 2019.

Découvrez tout ce dont vous avez besoin pour obtenir plus de trafic et booster vos ventes en ligne. Apprenez comment construire une stratégie de marketing digital efficace, mesurer votre succès et évaluer votre performance par rapport à la concurrence. L'agence Hallam et SEMrush ont travaillé ensemble pour concevoir un guide détaillé qui vous aidera à atteindre vos objectifs. SEMrush a rassemblé...

Obtenez un PDF gratuit

E-commerce en France et dans le monde

  1. En 2017, l’e-commerce représentait 2300 milliards de dollars de vente et on en attend 4500 en 2021 (Shopify).

  2. Une moyenne de 488 $ est dépensée annuellement en achats en ligne (Hosting Facts).

  3. 45 % des internautes dans le monde, soit plus de 1,7 milliards de personnes, ont acheté des produits ou des marchandises en ligne en 2018 (Hosting Facts).

  4. Les consommateurs français commandent en ligne environ 28 fois par an. Chaque seconde, 33 commandes en ligne sont effectuées. Le montant moyen par transaction est de 70 euros (Ecommercewiki).

    50-faits-ecommerce-7.png

  5. La recherche organique est la principale source de trafic des sites e-commerce (40 %), suivie par le trafic référent (9 %) et le trafic payant (6 %) (SEMrush).

  6. Le top 5 des pays selon la part du trafic organique attiré sur des sites e-commerce sont les États-Unis (43 %), le Royaume Uni (7 %), l’Allemagne (6 %), la France (4,5 %) et l’Inde (4 %) (SEMrush).

    semrush-ecommerce-study-2.png

  7. 50 % des e-commerces investissent $ 1000 ou moins dans les campagnes de publicité payante (SEMrush).

  8. Les 3 expressions les plus utilisées dans les annonces payantes en France sont “Livraison gratuite”, “Pas cher” et “Meilleur prix” (SEMrush).

    ecommerce-study-semrush-1.png

  9. 50 % est la réduction la plus populaire chez les e-commerces français (SEMrush).

  10. 33 % des acheteurs en ligne en Europe commandent des produits à l’étranger, avec en haut de la liste : le Luxembourg, la Russie et la Suisse (tous à plus de 60 %) (Ecommercenews).

  11. La plupart des plaintes liées à l'expérience d'achat en Europe concernent le temps de livraison, les défauts techniques et les articles endommagés (Ecommercenews).

  12. 95 % des Américains font des achats en ligne au moins une fois par an (Hosting Facts).

  13. Les acheteurs US ont dépensé 5 milliards en ligne le jour du Black Friday de 2017 (Adobe).

  14. La croissance du e-commerce chinois dépassera celle des États-Unis avec 2 000 milliards en 2019 (Smart Insights).

    50-faits-ecommerce-4.png

  15. En 2019, plus de mille milliards de dollars (ou 75%) des ventes e-commerce en Chine seront effectuées via des appareils mobiles (Hosting Facts).

  16. Les entreprises B2B dépenseront plus pour les technologies e-commerce que les vendeurs en ligne en 2019 (Absolunet).

E-commerce mobile

  1. D’ici 2020, le commerce mobile représentera 45 % de toutes les activités e-commerce – comparé à 20,5 % en 2016 (Hosting Facts).

  2. 80 % des acheteurs ont utilisé un téléphone portable à l’intérieur d’un magasin physique pour lire des commentaires sur le produit, comparer les prix ou trouver des magasins alternatifs (OuterBox).

  3. 40 % des millennials ont utilisé la recherche vocale avant d’effectuer un achat en ligne (Shopify).

    dlya-bloga-17.png

  4. 60 % des consommateurs ont effectué une commande “acheter en ligne” via mobile pour retirer le produit en magasin (Forbes).

  5. Les taux de conversion sur smartphones (1.5 % en moyenne) représentent un tiers de ceux sur desktop (4.4 %) (Social Media Today).

Comportement des consommateurs

  1. Les gens passent en moyenne 5 heures par semaine à faire du shopping en ligne (Hosting Facts).

  2. 55 % des ventes e-commerce s’effectuent dans des boutiques de marque et 45 % dans des marketplaces (Hosting Facts).

  3. 81 % des utilisateurs font des recherches en ligne avant d’acheter un produit (Social Media Today).

  4. 56 % des achats dans des magasins physiques sont influencés par une interaction digitale (Hosting Facts).

  5. 71 % des acheteurs pensent qu’ils feront une meilleure affaire en ligne que dans un magasin réel (Media Lounge).

    50-faits-ecommerce-2.png

  6. Les hommes auraient dépensé 28 % de plus en ligne que les femmes au cours de l’année dernière (Big Commerce).

  7. Les parents dépensent plus en ligne que ceux qui n'ont pas d'enfants (40% vs. 34%) et passent 75 % plus de temps à acheter en ligne chaque semaine : 7 heures contre 4 heures pour les non-parents (Big Commerce).

  8. Les produits les plus achetés en ligne : vêtements, chaussures et accessoires (47 %), ordinateurs et appareils électroniques (32 %), livres, films, musique (28 %), produits de beauté et de santé (24 %) (Big Commerce).

  9. Le désir d’une accessibilité instantanée et 24 heures sur 24 sera la norme d’ici 2026, développé par les consommateurs des générations Z et Y (Criteo).

  10. 66% des acheteurs ont décidé de ne pas acheter un article qu'ils envisageaient d'acheter en raison des coûts de livraison (Hosting Facts).

  11. 89 % des acheteurs ont arrêté d’acheter en ligne à cause d’un mauvais service client (Social Media Today).

    50-faits-ecommerce-3.png

  12. 2 clients sur 5 n’ont pas de problème à interagir avec les chatbots (Forbes).

  13. 48% des consommateurs affirment préférer un chatbot qui résout leur problème plutôt qu’un chatbot qui a de la personnalité (Business Insider).

  14. Les acheteurs multicanaux dépensent 3 fois plus sur les sites e-commerce que les acheteurs étant passé par un seul canal (Social Media Today).

  15. 75 % des commentaires sur les sites e-commerce donnent toutes les 5 étoiles dans leurs notes (Social Media Today).

E-commerce et UX

  1. Les acheteurs passent 69 % du temps à regarder la moitié gauche de la page web sur un site e-commerce (E Fundamentals).

  2. 78 % des acheteurs en ligne veulent plus d’images sur les sites e-commerce et 30 % des acheteurs veulent plus de vidéos (Big Commerce).

  3. 70 % des acheteurs en ligne privilégient le zoom sur les images avant de commander (E Fundamentals).

  4. 38 % des gens quittent un site si son layout ne leur plaît pas (Social Media Today).

  5. D’ici 2021, on prévoit que les marques pionnières qui refont le design de leurs sites web pour les adapter à la recherche visuelle et vocale augmenteront leur chiffre d’affaires de 30 % (Gartner).

E-commerce et Réseaux sociaux

  1. 30 % des acheteurs en ligne disent qu’ils pourraient effectuer une commande à partir d’un réseau social comme Facebook, Pinterest, Instagram, Twitter ou Snapchat (Big Commerce).

  2. Ce sont les utilisateurs d’Instagram qui passent le plus de temps sur les sites e-commerce, avec une durée de session moyenne de 192 secondes – le double de Facebook et le triple de Pinterest (Social Media Today).

  3. 38 % des gens invoquent l’interaction sur les réseaux sociaux comme raison pour visiter le site d’un détaillant (E Fundamentals).

    50-faits-ecommerce-5.png

  4. Au cours des 5 dernières années, les ventes en ligne à partir des réseaux sociaux ont enregistré une hausse de 93 % (Media Lounge).

  5. 23 % des acheteurs sont influencés par les commentaires sur les médias sociaux (Big Commerce).

Grandes marques e-commerce

  1. Pour 45 % de toutes les ventes en ligne, les destinations les plus communes sont :
    Amazon – 36 %, eBay – 8 %, autres – 1 % (Big Commerce).

  2. Amazon, Cdiscount et Apple sont les boutiques en ligne les plus populaires sur Google.fr (SEMrush).

  3. Plus de 90 % des gens achetant sur Amazon ne commandent pas un article avec moins de trois étoiles (Forbes).

    50-faits-ecommerce-6.png

  4. Amazon affirme que les ventes d'Echo ont augmenté de 700 % en 2017 par rapport à 2016, et que les appareils concurrents se sont multipliés (Forbes).

  5. Ikea a le site e-commerce le plus performant en termes de vitesse de chargement (SEMrush).

    vitesse-chargement-ecommerce.png

Quelles sont les tendances e-commerce les plus importantes pour vous ? Partagez votre avis dans les commentaires !

Découvrez tout ce dont vous avez besoin pour obtenir plus de trafic et booster vos ventes en ligne. Apprenez comment construire une stratégie de marketing digital efficace, mesurer votre succès et évaluer votre performance par rapport à la concurrence. L'agence Hallam et SEMrush ont travaillé ensemble pour concevoir un guide détaillé qui vous aidera à atteindre vos objectifs. SEMrush a rassemblé...

Obtenez un PDF gratuit

Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS et lisez d'autres articles intéressants :

RSS
Responsable du Content Marketing chez SEMrush France et rédactrice sur ce blog.
Passionnée par la création de contenu, j'écris des articles sur le Content marketing, le SEO et la stratégie digitale.
J'ai plus de 5 ans d'expérience dans le développement de contenu pour le web.
Adresse mail : [email protected]
===========================================================================================
Content Marketing manager at SEMrush French Marketing team.
I write about Content Marketing, SEO and Digital Strategy.
My email: [email protected]
Partager cet article
ou

Commentaires

Il reste 2000 caractères
Editors' Pick
Je travaille depuis plus de 12 ans dans le E-commerce en tant que développeur webmasteur m'occupant du SEO et du marketing. J'ai du géré quelques centaines de site.
Même si les chiffres du E-commerce connaissent une évolution positive. Il y a quelque chose de très important qu'il faut dire, c'est que 95 % de l'e-commerce est concentré sur 5 % des acteurs du e-commerce, et le nombre d'acteur va se réduire.
La majorité des consommateurs vont tous sur les mêmes sites WEB ( amazon, cdiscount, fnac ).
Amazon grossis très vite. Aujourd'hui , les e-commerçants ( petit et grand) ne prennent plus la peine d'ouvrir des sites webs indépendant. Ils ouvrent un compte "vendeur" sur AMAZON.
En matière de SEO, on se demande à quoi cela sert aujourd'hui puisque les quelques moteurs de recherche , dont Google, affichent les résultats des grosses enseignes en premier lieux.
De plus, Le SEO, c'était utile à l'époque ou il y avait encore une concurrence entre des sites . Mais là , on arrive a un moment ou le système des GAFA a encerclé toute l'activité.
Vu que les e-commerçants sont découragés par les gros sites, ils finissent par vendre leur produit sur ces mêmes gros sites.
Du coup, le nombre de site d'e-commerçant va baisser.
De la même manière qu'on a vu le nombre de BLOG baissé avec l'apparition de Facebook et de pages Google.
Le nombre de site d'e-commerçant va baisser et des pages de vendeur "Amazon" va augmenter.
Les comportements des consommateurs n'est plus a la recherche de produits sur Google.
Ils vont directement sur AMAZON car il y a un choix important, et c'est le lieux d'une concurrence entre les différents revendeurs permettant d'être sure de trouver les prix les moins cher du marché.
Alina Petrova
video chaoui
Bonjour, merci pour votre commentaire exhaustif et très intéressant !
Je le mettre an avant comme le meilleur commentaire de la semaine sur la page d'accueil de notre blog ;)
C'est vrai qu'aujourd'hui il est hyper difficile pour un petit e-commerce de concurrencer les géants comme Amazon ou Ebay. La seule solution que je vois consiste à trouver une niche et à proposer une expérience personnalisée à son audience. Beatriz Rojo en parle dans cet article publié sur notre blog : https://fr.semrush.com/blog/amazon-vs-customisation-personnalisation-en-ligne/
Les gros sites e-commerce ne sont pas capables d'offrir une personnalisation. Les consommateurs, à leur tour, sont de plus en plus susceptibles de chercher non seulement un produit, mais aussi une expérience qui va avec.
Donc, avant de lancer un e-commerce aujourd'hui, il faut absolument faire une analyse profonde du marché, bien déterminer sa cible, définir sa niche et travailler son positionnement. Lancer un e-commerce qui n'offre rien de spécial n'a aucun sens.
Aymen FASSI
Je retiens que le consommateur, en France, effectue 28 transactions par an. C'est-à-dire une tous les 2 semaines. Ce chiffre pourrait passer à une par semaine, au minimum, rapidement.
Alina Petrova
Aymen FASSI
Bien sûr ! L'industrie du e-commerce est en pleine croissance, il y a de plus en plus d'acheteurs qui préfèrent commander en ligne plutôt qu'aller dans un magasin physique. Mais je crois que les consommateurs français préfèrent regarder, toucher voire essayer des produits avant de les acheter :) C'est pour ça que beaucoup de gens se rendent dans des boutiques et achètent plus rarement sur Internet.
Très satisfait de ce contenu. Je crois pour ma part que les states ont été très bien énumérés ce qui donne la possibilité aux PME de mieux comprendre les marchés avenir et redéfinir leurs approches quant aux éventuels objectifs qu'ils poursuivent.
Alina Petrova
Loukas Maike
Merci pour votre commentaire Loukas :) Je vais prochainement mettre à jour cet article en ajoutant des statistiques plus récentes. N'hésitez pas à suivre notre blog et notre Twitter pour être au courant !

Envoyer un feedback

Your feedback must contain at least 3 words (10 characters).

Nous n’utiliserons que cet email pour vous répondre concernant votre feedback. Politique de confidentialité

Thank you for your feedback!