logo-small

5 points à retenir concernant la future indexation mobile-first de Google

64
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.
En savoir plus

5 points à retenir concernant la future indexation mobile-first de Google

Philippe
5 points à retenir concernant la future indexation mobile-first de Google

Google a commencé à divulguer certaines informations, et à répondre aux principales questions concernant sa future indexation mobile-first, qui sera une mise à jour majeure de sa manière de fonctionner.

C'est la prochaine évolution importante de Google, et donc du SEO : Google va adopter une indexation mobile-first. Cela veut dire qu'il va changer sa manière de parcourir et de voir les pages Web. Jusqu'à présent, c'était les versions Desktop des sites web qui étaient prise en compte. Google va changer cela : ce sera bientôt la version affichée sur les smartphones qui sera prise en compte. Google a déjà commencé à communiquer sur ce changement. Voici ce qu'il faut retenir de ce qui a officiellement été annoncé.

Annonce officielle d'une indexation Mobile First par GoogleL'annonce officielle concernant le projet de passer à une indexation mobile-first, début novembre 2016. Le Googler Gary Illyes relaie l'annonce dans un tweet en précisant qu'il s'agit d'un changement important.

1. Une mise à jour qui n'aura pas lieu avant plusieurs trimestres

Cette mise à jour n'aura pas lieu avant plusieurs trimestres, et pas avant 2018, a récemment annoncé Google, lors d'un SMX.

Google a plusieurs fois repoussé la date. Le projet a d'abord été présenté début novembre 2016, et l'indexation mobile-first devait alors devenir une réalité dans les mois suivants. Désormais, Google a abandonné l'objectif de le mettre en place en 2017, et n'annonce rien de précis. Ce n'est pas une raison pour attendre 2018 pour s'y préparer. Au contraire, il vaut mieux être prêt pour 2018, voire même avant.

2. Une mise à jour très importante…

En adoptant cette indexation mobile-first, Google va changer de manière assez radicale sa manière de fonctionner. Le moteur va désormais s'appuyer sur ce que les sites montrent sur smartphone pour classer les résultats, y compris les résultats qui s'affichent sur desktop. Ce n'est pas un petit changement. Pour les sites web, l'enjeu SEO est assez conséquent, car Google ne va plus les voir de la même façon.

Le fait que ce changement ait été plusieurs fois repoussé montre aussi toute son importance. Des tests sont actuellement conduits depuis plusieurs mois, et devraient s'étaler encore pendant toute l'année 2017, au moins. Au final, cela fera plus d'un an de test : si Google travaille autant cette mise à jour, c'est bien qu'elle revêt une importance capitale.

3. ...mais qui se fera en douceur

La mise à jour sera majeure, certes, mais elle se fera en douceur. Google s'est montré rassurant sur ce point. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle autant de tests sont réalisés en amont. Google a assuré que ce changement devait être neutre sur la qualité de ses résultats. Il n'y aura a fortiori pas de "Big Bang". D'ailleurs, le déploiement ne se fera pas d'un coup. Cela sera progressif, c'est-à-dire que cela se fera site par site.

Annonce John Muller du déploiement de l'indexation mobile First de GoogleLe Googler John Mueller annonce que le déploiement se fera site par site, et qu'il n'y aura donc pas de date précise de lancement.

Enfin, dernier point qui doit rassurer : Google a plusieurs fois promis de communiquer sur cette mise à jour. Le moteur a déjà commencé. Il a répondu aux principales questions sur Twitter, et continue de distiller des informations lors des conférences. Parions qu'il continuera ainsi.

Petite remarque sur ce point : on peut commencer à croire que plus Google communique, explique, et détaille une mise à jour, moins elle aura d’impact sur les résultats de recherche. C’est ce qu’il s’est passé avec la mise à jour “mobile-first” de 2015, sur laquelle Google avait beaucoup communiqué en amont, et qui a eu finalement l’effet d’un “pétard mouillé”. L’inverse est aussi vrai : les mises à jour sur lesquelles Google ne dit pas grand-chose, comme Fred, ou les nombreuses mises à jour Phantom, ont pu avoir beaucoup d’impacts sur les résultats sans faire d’objet d’aucune annonce ou communication de Google.

4. Des règles un peu différentes avec cette nouvelle indexation

L’indexation mobile-first n’adoptera pas exactement les mêmes règles que l’indexation actuelle, desktop-first. Le Googler Garry Illyes l’a clairement annoncé sur Twitter. Par exemple, actuellement, le contenu caché dans les fameux menus en accordéons, très répandus sur le web, ne sont pas bien indexés. Ce ne sera plus le cas avec l’indexation mobile-first : “dans un monde mobile-first, le contenu caché pour améliorer l’expérience utilisateur aura toute son importance”’, a tweeté Garry Illyes, sous-entendant que le contenu caché dans l’accordéon sera bien indexé avec la future indexation.

Index mobile first - AccordeonLe Googler Gary Illyes explique que le contenu caché dans les menus en accordéon sera bien pris en compte avec l’indexation mobile-first

4. Le responsive est la solution la plus confortable pour être prêt

Face à ce changement d'ampleur, le responsive design apparait une fois de plus comme la solution la plus simple, et finalement la solution préférable. Lors de sa mise à jour mobile-friendly, en 2015, Google avait déjà indiqué qu'il s'agissait de la solution qu'il recommandait, officiellement.

C'est encore le cas aujourd'hui avec l'indexation mobile-first. Car les sites en responsive servent depuis la même URL les mêmes codes HTML et contenus sur mobile et desktop. Basculer d'une indexation desktop-first à une indexation mobile-first ne changera donc rien pour eux.

Bien sûr, ce n'est pas la seule solution possible. Et cela peut être difficile, voire non pertinent de refondre son site pour adopter le responsive design. Mais disons que les sites en responsive sont ceux qui auront le moins de travail à faire pour être prêts pour l'indexation mobile-first.

5. Un audit obligatoire pour tous les sites

Pour être fin prêt lors du déploiement de cette indexation mobile-first, il y a une méthode incontournable. Il faut réaliser un crawl du site qui est servi sur les desktop, et en réaliser un autre du site qui est servi sur mobile. Il faudra ensuite comparer les différences et bien s'interroger sur ces différences. Ce qui manque sur mobile va aussi manquer dans le futur index de Google. Il vaut donc mieux essayer de présenter le même contenu sur desktop et sur mobile. Ce que les sites en responsive font déjà…

SEOh est une agence SEO à Paris, nous sommes spécialisés dans le conseil en référencement naturel. Nous accompagnons nos clients PME et Grands Comptes, dans la mise en oeuvre d'une stratégie SEO ambitieuse et orientée ROI.
Partager cet article
ou

Commentaires

Il reste 2000 caractères
Have a Suggestion?