fr
English Español Deutsch Français Italiano Português (Brasil) Русский 中文 日本語
Soumettre un article
Voir les blog

5 erreurs SEO techniques fréquentes du e-commerce

81
Wow-Score
Le Wow-Score montre la capacité d'engagement d'un billet de blog. Il est calculé en fonction de la corrélation entre le temps de lecture actif de l'utilisateur, sa vitesse de défilement et la longueur de l'article.

5 erreurs SEO techniques fréquentes du e-commerce

Enrick Pellegrin
5 erreurs SEO techniques fréquentes du e-commerce

Ce n’est un secret pour personne. En matière de e-commerce, il faut bien se positionner dans les SERPs pour vendre efficacement et pérenniser son business. Néanmoins, la vente en ligne comprend des subtilités ! 

Comparé aux sites vitrines, l’aspect dynamique des boutiques en ligne apporte des difficultés supplémentaires. Les sites e-commerce sont davantage sujets à rencontrer des erreurs techniques en SEO. Et rares sont ceux qui dérogent à la règle… 

Il suffit de regarder les grandes références du domaine. Ce sont souvent les sites qui rencontrent le plus de problématiques techniques ! Plus il y a de produits, plus il y a de pages, et plus la boutique en ligne est susceptible de faire face à des problèmes.

D’autant plus qu’aujourd’hui, le levier technique tient une place très stratégique en SEO. Et il va sûrement continuer à prendre de l’importance !

Pour mettre toutes les chances de votre côté en référencement naturel, il est donc important de connaître les erreurs techniques fréquentes en e-commerce. Et bien entendu, de savoir quelles sont les solutions efficaces pour les corriger ! Ces améliorations techniques ne seront que bénéfiques pour votre positionnement dans les moteurs de recherche.

5 erreurs SEO techniques fréquentes du e-commerce. Image :n

Crawlabilité et erreurs techniques

La plupart des erreurs techniques présentes sur un site e-commerce vont impacter la crawlabilité du site. 

C’est elle qui va définir la capacité de votre site à se faire parcourir par les robots de Google. Et ce passage des bots sur vos pages va impacter votre référencement naturel et votre positionnement dans les SERPs.

Google n’a pas (encore) la capacité de crawler une infinité de pages par jour. Il se fixe donc des limites car ce crawl lui demande un budget considérable. Vous l’aurez compris, plus votre site est facile à crawler et moins vous lui coûtez d’argent… ;)

Vous devez alors tout mettre en place pour lui faciliter l’accès et vous approprier un budget crawl intéressant. 

Surtout dans la vente en ligne ! Entre les nouveaux produits de saison, les modifications de fiches, les nouvelles catégories, etc., les changements sont assez fréquents. Il est donc intéressant de bénéficier d’un passage régulier des robots du moteur sur votre boutique.

En bref, les problèmes techniques que vous allez potentiellement rencontrer sur votre site marchand sont de véritables opportunités pour faciliter la crawlabilité de Google. Et ces améliorations vont vous donner de bons coups de boost en SEO !

1. Les redirections 301 trop nombreuses

En règle générale, la majorité de vos pages doivent renvoyer un code 200.

Donc, lors du passage des crawlers, si votre serveur renvoie de nombreuses 301, cela peut nuire à votre référencement. 

En effet, ils vont ralentir le crawl de votre site marchand et la puissance du maillage interne.

Ainsi, si une redirection 301 n’est pas une erreur technique à proprement parler, elle pénalise votre référencement.

Pourquoi avez-vous des redirections 301 ?

Il peut y avoir différentes raisons. Dans le plupart des cas, ces nombreuses redirections sont dues, en interne, à des suppressions de pages.

Voici un exemple.

Vous avez un produit sur votre boutique qui arrive en fin de vie. Vous savez que vous n’allez plus être réapprovisionné. Vous souhaitez donc supprimer ce produit de votre catalogue et mettre en place une redirection 301 permanente vers la catégorie principale, un produit similaire ou le produit remplaçant.

Mais avez-vous pensé aux différents liens internes qui pointent vers votre produit

En réalité, le maillage de votre fiche produit va souvent ressembler à ça :

maillage interne ecommerce

Imaginons que vous supprimez le produit et que vous faites une redirection 301 vers la catégorie.

suppression fiche produit

Le problème est le suivant : vous n’avez pas changé les liens internes sur votre site qui pointent vers cette page “Produit A”

Vous vous retrouvez donc avec des liens vers des pages en redirection :

redirection ecommerce

Les pages A, B et C pointent vers le produit supprimé avec une redirection 301, qui pointe vers la page finale. C’est ce que l’on appelle une chaîne de redirections.

Ce chemin complique et allonge le passage des crawlers ! Autant lui faciliter la vie et lui montrer le chemin le plus rapide en changeant l’ensemble des liens :

modification lien interne

Les pages A, B et C pointent maintenant vers la page finale qui répond en code 200.

Surtout que dans la vente en ligne, vous n’êtes pas à l’abri d’une nouvelle suppression de produit ou catégorie sur votre site. Ainsi, si vous avez déjà des liens internes vers ces pages redirigées, votre chaîne de redirection se rallonge encore et encore !

chaine redirection ecommerce

Mais comment détecter ces redirections 301 ?

Pour analyser votre boutique et savoir si des pages renvoient des codes 301, vous pouvez utiliser des outils de crawl : Seolyzer, Screaming Frog, OnCrawl, Botify, etc.

SemRush propose également de crawler votre site avec la fonctionnalité “Site Audit” qui est très efficace pour ressortir certaines problématiques.

Le crawl du site va donc passer sur toutes vos URLs et vous permettre de détecter les liens internes qui pointent vers des pages en 301

Avec ces outils, vous allez également savoir si votre site génère des erreurs 404 ou autres mauvais codes HTTP (autant en profiter pour les corriger aussi !).

Vous allez donc identifier la source et plus particulièrement la page qui fait un lien, pour modifier ce dernier.

Voici un exemple de graphique suite au crawl d’un site e-commerce avec la répartition des codes HTTP :

site ecommerce code http Graphique RM Tech

Et voilà le résultat avec le nouveau crawl après le changement de quelques mauvais liens internes :

site ecommerce correction code http

Existe-il d’autres alternatives à la redirection 301 dans la vente en ligne ?

Si vous vous retrouvez à nouveau dans ce cas là, des solutions sont possibles pour éviter les redirections 301.

Bien sûr, ces alternatives relèvent du cas par cas selon différents critères : nombre de pages, mots clés positionnés, backlinks vers la page, etc.

  • Alternative n°1 : La suppression de la fiche produit avec un code 410

Il est parfois préférable d’opter pour la suppression de la page avec un code 410 plutôt que de la rediriger en 301; surtout si vous supprimez une catégorie avec des centaines de produits et que vous comptez générer énormément de 301.

Cette alternative consiste à étudier chaque page : trafic généré, qualité du contenu, mots clés positionnés, nombre de liens internes, backlinks sur la page, etc., afin de rediriger uniquement les pages intéressantes. Pour le reste, vous faites l’impasse sur les redirections et vous générez des codes 410. 

Et bien entendu, lors du nettoyage, pensez à changer l’ensemble des liens internes qui pointent vers ces pages !

Enfin, pour accélérer la suppression des pages en 410 dans l’index Google, vous pouvez utiliser la technique du sitemap proposée par Olivier Duffez.

  • Alternative n°2 : La mise à jour de la fiche produit avec le nouveau produit

Dans le cas où votre produit remplacé est assez neutre, vous pouvez, peut-être, le réutiliser et le mettre à jour afin de conserver la même URL : changement des photos produits, changement de quelques informations dans le texte, changement du prix, etc. Le tour est joué ! 

Vous profitez des mots clés positionnés de l’ancienne fiche produit et vous n’avez pas besoin de modifier les liens entrants. Royal, non ?

  • Alternative n°3 : Garder les produits avec du stock épuisé

C’est une solution qui n’est pas très orientée utilisateurs mais je l’affectionne particulièrement.

En règle générale, je pense que la suppression de pages intéressantes en SEO (contenu de qualité, mots clés positionnés, trafic, etc.) et la mise en place de nombreuses redirections 301 sur un site e-commerce sont à éviter. 

D’autant plus qu’au sens propre du terme, une redirection 301 est destinée à un changement d’adresse du contenu. Et pour le coup, ce n’est pas le cas quand vous redirigez la fiche produit vers une catégorie, par exemple. 

Cette alternative consiste donc à garder les fiches produits qui sont bien référencées et bénéfiques à votre référencement pour renvoyer les visiteurs potentiels vers des produits similaires disponibles sur votre boutique.

Certes, l’internaute va arriver sur une fiche avec 0 produit en stock. Toutefois, si vous faites bien les choses et que vous mettez en avant, de façon efficace, vos articles similaires, vous continuez à profiter du trafic généré par ce produit en fin de vie pour réaliser des ventes.

[community-related src="https://fr.semrush.com/blog/erreurs-les-plus-communes-des-sites-ecommerce",https://fr.semrush.com/blog/meilleures-tactiques-ecommerce/,https://fr.semrush.com/blog/5-exemples-content-marketing-ecommerce/]

2. La navigation à facettes

La navigation à facettes est pratique pour les utilisateurs, mais en référencement, mal configurée, elle peut rapidement devenir une plaie

Et c’est un problème technique qui revient fréquemment en SEO.

Les problèmes de navigation à facettes

Une mauvaise configuration peut générer diverses erreurs, dont notamment :

  • Le Duplicate Content, pénalisé par les moteurs de recherche

Les pages qui vont se générer suite à l’activation des filtres peuvent être sensiblement les mêmes. 

Prenez l’exemple du filtre de taille. Si vous sélectionnez les tee-shirts disponibles en M et les tee-shirts disponibles en L, il y a de grandes chances pour que les pages qui se génèrent soient complètement identiques avec les mêmes articles.

filtre ecommerce

Vous vous retrouvez donc avec 2 pages différentes mais identiques en terme de contenu. Et ceci génèrera du contenu dupliqué.

  • La génération de centaines, voir de milliers d’URLs

Tiens, si j'ajoutais ce filtre sur ma boutique ? Et ce filtre ? Et celui-ci ? Avec tous ces filtres, mes visiteurs pourront très rapidement trouver le produit qu’ils recherchent ! 

C’est certain… Mais Google aussi !

Si votre navigation à facettes est mal configurée, vous allez créer des centaines et des centaines de pages qui vont s’indexer et impacter votre budget crawl

Les robots vont également être envoyés sur des pages qui, niveau SEO, ne servent à rien. Ceci va dévaloriser l’ensemble de votre site.

Alors, comment bien configurer la navigation à facettes ?

  • Solution n°1 : Bloquer le crawl avec une navigation AJAX

Une solution assez simple et efficace est de rendre impossible le crawl sur la navigation à facettes en utilisant la navigation AJAX, par exemple. 

Cette technique permet aux visiteurs de modifier et filtrer le contenu d’une page sans modifier l’URL. Vous n’aurez donc aucun problème de canonical, blocage via robots.txt, etc.

Le problème étant que cette configuration ne vous laisse pas la possibilité d’indexer certains filtres pour travailler le SEO et vous positionner sur de la longue traîne.

  • Solution n°2 : Noindex sur 100% de vos filtres

Par défaut, 100% de vos filtres à facettes doivent contenir la balise noindex dans la section head de votre page :

<meta name="robots" content="noindex" />

Si vous avez de bonnes connaissances en référencement naturel, vous pouvez, par la suite, travailler manuellement certaines URLs de filtres pertinents pour les rendre indexables

C’est, d’ailleurs, cette configuration que nous avons sur WiziShop et Dropizi, pour les boutiques de nos e-commerçants.

La navigation à facettes, combinée à la longue traîne, peut devenir une excellente opportunité d'attirer du trafic qualifié sur votre site et de booster vos ventes !

  • Solution n°3 : Bloquer au niveau du robots.txt

Là aussi, cette technique est assez drastique. Dans votre fichier robots.txt, vous ajoutez les paramètres d’URLs, souvent dynamiques, qui comprennent vos filtres. 

Ça peut être, par exemple :

Disallow: /*price=*
Disallow: /*order=*

Cela va, bien entendu, dépendre de votre site e-commerce et de vos URLs.

Et si vous voulez accentuer le blocage, vous pouvez coupler le disallow dans le robots.txt avec la balise noindex dans la section head des pages de filtres.

3. Gestion des URLs

Dans la vente en ligne, vous allez créer de nombreuses pages avec des URLs différentes pour chaque produit. Dans la plupart des cas, elles ressembleront à ça : 

www.monsite.fr/tee-shirt/tee-shirt1

Les problèmes liés à la structure des URLs

Le problème réside dans le fait que cette structure d’URL peut vous causer des problèmes

Voici 2 exemples :

  • Si le produit que vous ajoutez se retrouve dans plusieurs catégories, vous risquez de générer différentes URLs et du duplicate content.

categorie ecommerce

Il faudra alors ajouter des balises canonical et cela peut rapidement devenir complexe à gérer.

  • Un autre exemple : si vous souhaitez changer le produit de catégorie, vous allez avoir une nouvelle URL avec le nouveau label. Vous allez donc, sûrement, faire une redirection 301 et changer les différents liens internes. Un travail également complexe, non ? 

Quelle solution pour la gestion des URLs ?

La solution la plus fiable pour éviter tous les problèmes est de créer des URLs directement à la racine du site. Et ça marche pour les produits mais aussi pour les catégories, les articles de blog, etc !

Si je reprends l’exemple précédent, au lieu d’avoir :

www.monsite.fr/tee-shirt/tee-shirt1

Vous aurez : 

www.monsite.fr/tee-shirt1

Avec cette solution, vous pouvez ajouter votre produit dans n’importe quelle catégorie ou encore le changer quand bon vous semble ! L’URL ne changera jamais, tout comme les liens internes, puisqu’il n’existe qu’une seule et unique version.

Simple et efficace !

4. Fiches produits, déclinaisons et canonical 

En tant que e-commerçant, il est assez fréquent d’avoir des produits dans son catalogue avec des déclinaisons. Elles se présentent, souvent, sous forme de couleurs, tailles, matières, etc.

Les problèmes liés aux déclinaisons

Le problème est que certaines boutiques en ligne ont tendance à créer une fiche produit par déclinaison pour présenter davantage d’articles dans le catalogue. Et elles font l’impasse sur les balises canonical.

Voici un exemple avec les tee-shirts de différentes couleurs :

fiches produits ecommerce

Ici, vous avez donc 2 fiches produits quasiment identiques. Ce choix peut donc générer du duplicate content...

Quelles solutions pour être efficace ?

Pour palier à ce problème SEO fréquent dans la vente en ligne, vous avez trois possibilités : 

  • Solution n°1 : Créer une seule fiche produit regroupant les différentes déclinaisons

C’est la solution préconisée dans ces cas-là. 

Vous créez une seule et même fiche produit où vous ajoutez les différentes déclinaisons. Voici ce que ça donne avec notre exemple précédent :

fiche produit ecommerce déclinaison

Le client peut directement choisir la couleur sur la même fiche produit. 

Vous évitez les problèmes de duplicate content et vous améliorez l'expérience utilisateur si votre catalogue est déjà bien fourni.

  • Solution n°2 : Créer plusieurs fiches produits similaires avec une bonne gestion des balises canonical

Je préfère éviter cette solution car la gestion des balises canonical peut rapidement devenir complexe à gérer.

Cependant, si vous souhaitez densifier votre catalogue produits car vous vendez que très peu d’articles, vous pouvez créer une fiche produit par déclinaison. Cela permet de montrer au client que vous avez du choix sur votre boutique en ligne.

Le plus important est de bien définir votre URL canonique pour indiquer aux moteurs, la fiche produit à prendre en compte et éviter le duplicate avec la balise :

<link rel="canonical" href="https://www.monsite.fr/tee-shirt1" />
  • Solution n°3 : Créer plusieurs fiches produits uniques

Si vous souhaitez cibler la longue traîne et vous positionner sur des requêtes intéressantes, vous pouvez également créer des fiches produits uniques pour chaque déclinaison. 

Pour reprendre notre exemple précédent, en créant un seul produit générique proposant différentes couleurs, votre page sera principalement optimisée sur le mot clé générique “tee-shirt”. 

Qu’en est il des internautes qui recherchent des tee-shirts rouges ? Des tee-shirts bleus ? Et des tee-shirts verts ? 

En optant pour la création d’une fiche produit par déclinaison, vous augmentez vos chances de vous positionner sur des requêtes différentes, plus ciblées, moins concurrencées et qui convertissent mieux !

Le plus complexe et redondant dans cette démarche est, bien-sûr, la création d’un contenu unique. Quand votre produit est quasiment similaire et que seule la couleur diffère, vous devez faire travailler votre imagination pour rédiger différentes descriptions.

Gardez un oeil sur les crawlers

L'outil SEMrush essentiel pour l'analyse des logs

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com

5. La pagination

La pagination permet de scinder les listings en différentes pages.

Dans la vente en ligne, elle est omniprésente et permet d’épurer les catégories avec beaucoup de produits tout en laissant l’internaute se balader de page en page. Elle sert également à diminuer le temps de chargement des pages en chargeant moins de contenus.

Les problèmes liés à la pagination

Malheureusement, cette pagination peut engendrer différents problèmes techniques en SEO. Voici quelques exemples :

  • Crawlabilité du site 

Au delà de la première page, les pages suivantes (2, 3, 4,…) sont souvent pauvres en contenu et ne ciblent aucun mot clé. Ainsi, si votre site possède de nombreuses pages paginées, vous allez consommer votre budget crawl sur des contenus inintéressants pour le référencement. 

  • Profondeur des pages

Avec des pages paginées, votre maillage interne est moins efficace. Certains produits se retrouvent à 3, 4, voire 5 clics et + de votre page d’accueil. Ils reçoivent beaucoup moins de PageRank interne et auront donc plus de difficultés à se positionner dans les SERPs.

En dehors de ces problèmes de référencement, la pagination n’est pas réellement bénéfique pour l’internaute qui visite votre site marchand. Il doit réaliser davantage de clics et passer plus de temps à chercher des produits. Ce qui peut lui faire perdre patience et lui donner envie de quitter votre boutique.

Quelles solutions pour lutter contre la pagination ?

Pour éviter ces différents problèmes et optimiser, au maximum, la structure de votre site, il existe une seule et unique solution que je préconise : oubliez la pagination !

C’est peut être facile à dire mais c’est drastiquement efficace. La pagination est une plaie pour le référencement. Vous devez donc tout mettre en place pour la supprimer.

Cette solution permet d’optimiser votre maillage interne, affiner la hiérarchie de vos produits et focaliser votre crawl budget sur les pages intéressantes pour les rendre plus puissantes et performantes.

Pour rester dans notre exemple de tee-shirt, imaginez que dans votre catalogue vous avez des tee-shirts en coton, en laine, en microfibre, etc :

listing produit ecommerce

Votre catégorie “tee-shirt” met donc en avant vos différents produits. Et comme vous avez de nombreux produits, vous générez de la pagination.

La solution est donc de créer des catégories dédiées et plus précises pour affiner la recherche et faciliter la navigation du visiteur.

Au lieu d’avoir une catégorie tee-shirt qui liste tous les produits, vous allez donc avoir une catégorie tee-shirt en laine, tee-shirt en microfibre, tee-shirt en coton, etc :

sous categorie ecommerce

Bien entendu, travaillez ces pages avec du contenu unique et optimisé !

Si vous souhaitez garder la catégorie principale, l’idéal est d’avoir une page avec un contenu optimisé qui présente les différentes catégories. 

Cela permet de présenter les produits tout en évitant le listing avec la pagination :

categorie principale ecommerce

Une fois ce travail réalisé, si vous avez encore certaines catégories qui génèrent des paginations, vous pouvez également penser à augmenter le nombre de produits par page

Au lieu d’afficher seulement 10 produits par page, affichez-en 30 ou 40, par exemple. Il faut trouver le juste milieu pour éviter d’avoir une page trop lente à charger tout en évitant de générer la pagination.

Dans le cas où vous avez réduit considérablement la pagination avec ces solutions et que vous ne pouvez pas faire l’impasse sur certaines pages paginées, pensez à : 

  • Indiquer chaque URL paginée comme URL canonique ! Il est courant de voir dans le code source des pages de pagination des URLs canoniques qui pointent vers la page 1. C’est une erreur. La canonique est utilisée uniquement quand le contenu est totalement similaire. Ce n’est pas le cas sur les listing produits puisque vous affichez des produits différents sur chaque page.

  • Laissez la pagination accessible aux crawlers, indexable avec des liens follow. Si vous bloquez ces pages, les robots ne pourront plus y accéder et de nombreux produits présents sur votre boutique ne recevront plus de puissance.

Les erreurs techniques que je viens de lister sont assez fréquentes, mais il y a, bien entendu, d’autres éléments à analyser pour améliorer votre référencement : une bonne vitesse de chargement, un bon sitemap, un fichier robots.txt bien configuré, etc. 

Et pour les solutions à ces différents problèmes, elles sont non exhaustives, il y a d’autres moyens pour optimiser et améliorer la structure technique d’une boutique en ligne. De plus, chaque cas a ses spécificités. Vous devez analyser minutieusement votre site pour appliquer les bonnes optimisations ! 

Le SEO n’est pas une science exacte. Je vous invite donc, vous aussi, à partager vos différentes solutions et à faire des retours sur cet article si vous avez déjà rencontré des cas pratiques :)

Évaluez la performance de votre site

Créez un projet dans l'outil Audit de site

Please specify a valid domain, e.g., www.example.com
 

Enrick Pellegrin
chroniqueur

Les chroniqueurs du blog SEMrush sont les auteurs qui partagent régulièrement leur expérience avec notre communauté en publiant des contenus enrichissants.

Passionné de référencement naturel et de rédaction web, je suis en charge du SEO de la solution e-commerce WiziShop et de la plateforme de dropshipping Dropizi.

En alternance dans cette même startup de 2016 à 2018, j’ai eu la chance de suivre la formation SEO de Laurent Bourrelly sur le cocon sémantique. Ma victoire au concours des blogueurs organisé par SemRush m’a également permis de participer à la super formation des Frères Peyronnet !

Diplômé en 2018 d’un master dans le digital à l’école SUPDEWEB, le monde du SEO me surprend toujours autant et j’en apprends tous les jours ! Je m’intéresse particulièrement au seo on-site et aux diverses questions liées à la sémantique et au Pagerank Sculting.
Partager cet article
ou

Commentaires

2000
Novice

Tout juste inscrit ou trop timide pour participer.

Merci pour cet article assez complet de l'état de l'art du SEO actuel.
J'aurai une question pour la communauté. J'ai un e-commerce depuis 6 ans qui tourne sous prestashop. Mes urls réécrites reprennent les catégories par défaut. Or vous conseillez de ne plus les faire apparaître pour réduire la profondeur des pages et faciliter le reclassement des produits.
Est ce une bonne idée de changer ce paramètre, même si la majorité de mes pages sont anciennes? le risque de perte de jus sera t-il contrebalancé par l'amélioration du maillage interne?
Enrick Pellegrin
chroniqueur

Les chroniqueurs du blog SEMrush sont les auteurs qui partagent régulièrement leur expérience avec notre communauté en publiant des contenus enrichissants.

chroniqueur
Comaills arnaud
Bonjour Arnaud,

Merci à vous pour ce commentaire :)

Si les URLs de vos produits contiennent déjà vos catégories depuis des années, je vous conseille d’éviter la réécriture pour ne pas générer des redirections 301 trop nombreuses.

En revanche, si vous avez l’occasion de créer de nouvelles catégories avec de nouveaux produits, essayez de ne pas afficher la catégorie dans l’URL. Cela vous évitera de futurs problèmes.
Novice

Tout juste inscrit ou trop timide pour participer.

Je suis dans le traitement de fiche produit et j’avoue qu’il est beaucoup plus intéressant de faire une seule fiche pour les déclinaisons. Cela permet aux internautes de voir les variétés du produit d’un seul coup d’œil. Non seulement ça évite le duplicate content mais cela permet aussi de faire plus de vente.
Enrick Pellegrin
chroniqueur

Les chroniqueurs du blog SEMrush sont les auteurs qui partagent régulièrement leur expérience avec notre communauté en publiant des contenus enrichissants.

chroniqueur
Benoît
Bonjour Benoît,

Oui en règle générale, c’est la meilleure chose à faire !

Après, selon le produit et les requêtes des internautes, il peut être quelques fois intéressant de travailler des déclinaisons avec différentes fiches produits pour se positionner sur de la longue traine (tout en rédigeant un contenu totalement unique bien sûr). C’est un bon moyen pour attirer du trafic qualifié avec une véritable intention d’achat :)

Bonne journée à vous !
Alexandre Nouhaud
Expert

Apporte des informations précieuses et de la profondeur aux conversations.

Très bon article merci ! Je me demandais justement comment le SEO pouvait bien fonctionner pour le e-commerce, j'ai appris pas mal de trucs utiles :)

Du coup, il faut faire bien attention aux erreurs 404 et surtout au duplicate content qui peut très vite être généré sur des sites de ce type...
Enrick Pellegrin
chroniqueur

Les chroniqueurs du blog SEMrush sont les auteurs qui partagent régulièrement leur expérience avec notre communauté en publiant des contenus enrichissants.

chroniqueur
Alexandre Nouhaud
Merci Alexandre pour votre commentaire :)

Oui en e-commerce, il faut être encore plus attentif à l’aspect technique des sites pour éviter de se pénaliser !

Envoyer un feedback

Your feedback must contain at least 3 words (10 characters).

Nous n’utiliserons que cet email pour vous répondre concernant votre feedback. Politique de confidentialité

Thank you for your feedback!